A quoi correspond l’Indice de Masse Corporelle et comment le calculer ? Prenez soin de vous et de votre corps !

L’IMC est un indice validé par l’OMS et qui permet de déterminer si le poids d’une personne est conforme aux normes médicales.

On parle de plus en plus d’IMC  quand on parle de problèmes de poids. En effet, pendant longtemps le poids idéal a été évalué de façon relativement curieuse. On estimait que l’idéal était de partir de la taille de la personne. On ne considérerait que la partie qui dépassait le mètre. Ensuite on prenait en considération le nombre de centimètres qui dépassaient le mètre pour déterminer le poids idéal. En pratique cela signifie que pour une femme de 1,65 m, son poids idéal se positionnait à 55 kg. Pour les hommes, on estimait qu’il fallait là aussi prendre la taille en mètres. Là aussi l’évaluation était basique. On estimait que le poids idéal de l’homme était égal au  nombre de centimètres qu’il faisait au-delà du mètre.

L’ancien système d’évaluation

Avec ce système, cela signifie qu’on estime qu’un homme de 1,80 m devait avoir un poids idéal de 80 kg. Entre-temps, la médecine a passé par là et mis le holà à cette formule plus qu’approximative. En effet la médecine se base aujourd’hui sur l’indice de masse corporelle. Cet indice a été par l’organisme mondial de la santé. Il sert de référence dans tous les pays. Et cet indice est très facile à calculer. Il suffit de de prendre le poids de l’individu concerné et de le diviser par sa taille au carré. Le chiffre qui résulte de cette opération permet d’évaluer si la corpulence de la personne est dans les normes.

L’IMC une fourchette validée par l’OMS

On estime que le poids normal se situe entre un indice de 18,5 et de 25. Le patient est en surpoids au-dessous de 25. En dessous de 18,5 la personne est considérée comme étant dans un état de maigreur. Si l’indice est située entre 25 et 30, le sujet est considéré comme étant en surpoids. Un indice de 30 à 35 sera qualifié d’obésité modérée. Si ce chiffre se situe entre 35 et 40 nous avons affaire à une obésité sévère. Au-delà de 40 la personne est considérée comme étant atteinte d’obésité massive ou morbide. Bien entendu c’est une moyenne. Il existe des cas exceptionnels de personnes qui peuvent savoir un indice de masse corporelle plus élevé. C’est notamment le cas des très grands sportifs ou des culturistes.

Un indice fiable pour le commun des mortels

Pour le patient lambda, c’est la meilleure façon de déterminer s’il y a un souci ou non. Cet indice permet de vérifier qu’une personne reste dans les limites de la norme. On verra que si on compare l’ancien système avec le calcul de l’IMC, l’individu peut être dans le cadre d’une corpulence normale alors qu’avec le système prenant uniquement en compte la taille de l’individu il peut être considéré comme gros. En fait, les chiffres sont plus fiables. En effet, ce système pouvait amener des individus normaux et en bonne santé à vouloir entamer des régimes pour perdre quelques kilos alors que médicalement ce n’était pas justifié.

View this post on Instagram

《J'ai voulu abandonner 😥》 Souvient toi que demain sera meilleur que hier… ☀️ Il y a 2 ans et demi sur la photo de gauche je perdais pieds, je voyais seulement mon corps augmenter mais jamais dans le sens inverse. – Je regardais mon corps avec dégoût, j'imaginais prendre cette fameuse scie pour découper ce ventre ! Je pleurais systématiquement en sortant des cabines d'essayage car soit je ne trouvais rien à la mode ou bien j'étais complètement boudinée 😅 – Je n'osais même plus sortir tellement que je ne m'assumais plus. – Et puis à force de rêver de me dire que je ne pouvais pas rester ainsi, j'y ai cru au plus profond de mon cœur et voilà le resultat – 92 KILOS DE PERDU 🔥 #SleevePower #TeamSleeve #AvantApres #BeforeAndNow #BeforeAfter #SleeveGastrectomie #PerteDePoid #Obesité #WeightLossTransformation #WeightLossSupport #ChirurgieDeLobesite #KilosEnTrop #Obesity #SleeveSurgery #Fouras #LaRochelle #ObesiteMorbide #ChirurgieBariatrique

A post shared by Cassandra combat son Obesité 🌹 (@sleeve_power) on

Un indice moins contraignant

On sait pertinemment que les diètes répétées et surtout non nécessaires ont pour effet secondaire de dérégler le métabolisme. De nombreuses obésités sont dues à des successions de régimes trop stricts menés par des personnes qui n’en auraient eu aucun besoin. En fait, le corps réagit souvent très mal vis-à-vis de diètes mal menées. En effet, lorsque les privations sont trop importantes ou lorsque le corps fait du yoyo en raison des alternances de et de laxisme dans le d’alimentation, le corps commence à stocker. Or, c’est à ce moment-là que l’obésité commence à s’installer. Par contre, lorsqu’on évalue le poids en fonction de l’indice de masse corporelle, tant qu’on est dans la bonne fourchette d’indice, toute diète est inutile. Dès lors que ce système est bien plus souple que l’ancienne méthode d’évaluation, il contribue à éviter des régimes inutiles qui peuvent s’avérer dangereux.