Scandale – Coronavirus : Macron au courant depuis décembre !

Le président de la République était au courant de la dangerosité du Coronavirus et de son épidémie grandissante depuis le mois de décembre 2019. Pourtant, rien n'a été anticipé.

Macron et Philippe
Source : JDD

D’après les informations obtenues par le Canard Enchaîné, l’ambassadeur de France à Pékin avait alerté le président de la République dès le mois de décembre 2019, prévenant l’exécutif de l’émergence du Covid-19 et de sa dangerosité. Son inquiétude aura pourtant été vaine…

Comme le révèlent nos confrères du Canard Enchaîné, Laurent Bili, ambassadeur de France à Pékin, a lui-même prévenu le chef de l’État en alertant le Quai d’Orsay et l’Élysée dès le mois de décembre 2019, soulignant la virulence de l’épidémie de , qui s’était alors déjà déclarée dans la province de Wuhan, en Chine.

Macron président français
Source : Wikimedia

Malgré les alertes répétées de Laurent Bili, et Jean-Yves Le Drian sont restés sourds à la menace.

« Quand sont parvenues à Paris les informations relatives à l’apparition d’un nouveau virus, il était encore possible, pour un président conscient de ses responsabilités, de constituer un bon stock de masques, de tests et de respirateurs. Mais Macron n’a pas trouvé le temps d’y penser », précise Le Canard enchaîné dans son article explosif.

Coronavirus en France : un premier cas en France dès le 27 décembre 2019

Le ministre des Affaires étrangères, pourtant bel et bien au courant de l’émergence de cette pandémie mortelle, n’a aucunement jugé bon d’organiser le rapatriement en urgence des ressortissants français. Jean-Yves Le Drian aura ainsi attendu le mois de janvier pour le faire, laissant tout le champ à l’épidémie de se répandre plus amplement parmi les Français rapatriés.

D’après le professeur Yves Cohen, chef de service de réanimation de l’hôpital Avicenne à Bobigny (Seine-Saint-Denis), et de l’hôpital Jean-Verdier, à Bondy (Seine-Saint-Denis), le Covid-19 circulait déjà en France dès le 27 décembre 2019, soit près d’un mois avant l’annonce du premier cas répertorié en France, en date du 24 janvier.

En effet, jusqu’à dernièrement, les premiers cas de Covid-19 officiellement détectés en France concernaient trois personnes : un Français d’origine chinoise et deux touristes chinois qui avaient séjourné dans la province épicentre de l’épidémie, Wuhan. Tous avaient été pris en charge à l’hôpital Bichat de Paris, ainsi qu’au CHU de Bordeaux.

Accusé de ne pas avoir réagi à l’alerte de l’ambassadeur de France à Pékin, l’exécutif se défend

En réponse à ces accusations de négligences, le ministre des Affaires étrangères a déclaré, ce mercredi 06 mai : « La France n’a été informée que le 31 décembre de l’apparition du SARS-Cov-2 en Chine« , tout en assurant qu’en aucun cas Emmanuel Macron n’a été informé du message alarmant de Laurent Bili.

Emmanuel Macron
Source : Wikimedia

« Dès que les autorités de Wuhan ont annoncé la nouvelle pneumopathie le 31 décembre 2019, le consul général à Wuhan a alerté, le jour même, le centre de crise et de soutien du ministère et l’ambassade« , a précisé également le ministre des Affaires étrangères, souhaitant ainsi vraisemblablement dédouaner le président de la République.

Le ministère poursuit en assurant que l’ambassade, le consulat et le ministère à Paris ont eu, ensemble, des échanges réguliers concernant l’évolution de la pandémie à Wuhan. « Avec le confinement généralisé de la ville de Wuhan le 23 janvier 2020, les opérations de retour des ressortissants français et de leurs ayants droit sont organisées et mises en place dans des délais très rapides, dès le 30 janvier« , nous assure-t-on du côté du Quai d’Orsay.


Cécile Ducommun

Cécile Ducommun

Passionnée de rédaction, je m’intéresse à tous les sujets qui animent l’actualité française et mondiale. Rédactrice web de profession, j’ai à coeur d’informer le lecteur de la manière la plus précise possible, tout en offrant une information qualitative. Pigiste pour Barbanews, j’ai également pour but de contribuer à un canal d’information distinct des grandes rédactions journalistiques omniprésentes sur le web, offrant ainsi un point de vue différent sur notre actualité quotidienne.