Résumé de la conférence de Jean Castex : date pour les vaccins, plans de reconfinement prêts, 21 départements en alerte, masques en crèches

Jean Castex propose une conférence de presse à 10h30, nous pourrons alors en apprendre un peu plus sur les prochaines mesures.

Jean Castex
Source : capture Instagram @jcastexpm

C’est la fin du live, merci de l’avoir suivi !

Questions posées par la presse

11h47 : pour les crèches, un avis est attendu dans les prochains jours concernant le port du masque par le personnel. révèle que certains professionnels de la petite enfance ont émis un doute. Les plus petits auraient peur des adultes masqués, il serait alors difficile de l’imposer.

11h46 : si des clusters seront identifiés dans les EHPAD avec une hausse des hospitalisations pour les seniors, le reconfinement sera validé.

11h45 : pour Olivier Véran, le reconfinement sera proposé en fonction des résultats des tests. La pression sanitaire, hospitalière et la montée des réanimations, ce seront les indicateurs qui seront pris en compte. Ceux qui ont 20 ans dans les Bouches-du-Rhône ont 4 fois plus de risques d’être contaminés par le coronavirus.

11h40 : la presse peut désormais poser des questions. Jean Castex ne veut pas affoler la population, il appelle toutefois à la vigilance et au sens de la responsabilité. Il y a eu un relâchement ces dernières semaines, cela expliquerait alors la hausse des contaminations.

Questions des internautes : vaccin, confinement et immunité collective

11h39 : Jean Castex rappelle qu’il faudra particulièrement se vacciner contre la grippe.

11h38 : la recherche mondiale s’occupe des vaccins, Véran est optimiste pour des pistes sérieuses en fin d’année.

11h36 : l’immunité collective (50 à 60 % de la population) n’est pas atteinte en . Ce n’est pas une solution à appliquer, car certains pays ont fait ce pari et les décès ont été beaucoup plus nombreux. 10 à 15 % de la population a été immunisée par la première vague. Des enquêtes sont envisagées pour savoir si le taux est plus fort. Le vaccin reste la meilleure solution.

11h34 : pour la cantine, les établissements doivent réaliser des plannings, ce sont les dirigeants qui doivent proposer les mesures à appliquer. Les écoles mettront aussi à disposition du gel et du savon.

11h32 : le port du masque sera généralisé dans les bureaux, sauf si le salarié est seul. Des adaptations seront possibles par les entreprises en fonction de la situation.

11h30 : les internautes peuvent désormais poser des questions. Jean Castex estime que le confinement généralisé perturbe de nombreuses personnes, mais cela n’est pas envisagé pour l’instant. Le but est de proposer d’autres solutions auparavant, mais cette éventualité n’est pas mise de côté pour autant si le contexte le demandait. Le choix dépendra de l’évolution locale de la maladie.

11h28 : des essais sont accompagnés même sur le marché international. Un dérivé de la cortisone est aussi utilisé pour éviter les formes les plus graves. D’autres techniques sont envisagées pour favoriser les tests.

Le vaccin sera disponible fin 2020 ou début 2021

11h26 : des règles strictes sont à respecter pour la mise en place d’un vaccin, une stratégie de pré-commande a été passée par la France selon Olivier Véran. Le vaccin sera disponible fin 2020 ou début 2021.

11h26 : un stock pour 3 semaines doit être fait par les professionnels de la santé.

11h25 : une formation renforcée des soignants a été faite. Les médicaments peuvent être distribués en réanimation. 4 milliards de masques ont été commandés, ils sont livrés progressivement. Le stock d’un milliard de masques sera atteint en septembre. 200 millions pour le FFP2 seront aussi au rendez-vous.

11h24 : une déprogrammation des actes non prioritaires en chirurgie pourrait être faite si les contaminations et les hospitalisations à cause du coronavirus se multipliaient.

11h23 : Olivier Véran révèle que nous ne sommes pas dans une situation problématique, mais toutes les réponses sont prévues. Pour les masques, il y a des stocks suffisants, cela est aussi valable pour les médicaments. Une commande pour 400 millions de gants a été réalisée. Un arrêté de plafonnement pour les prix de ces derniers est prévu si la situation le demande.

11h22 : 100 millions de masques ont été envoyés. 

11h21 : les plus vulnérables pourront retrouver leur travail dans un cadre sécurisé avec un suivi constant.

11h20 : pas de reconfinement des EHPAD puisque cela a été douloureux pour les familles et les seniors. Pour les personnes âgées à domicile, tout est mis en place pour que l’environnement soit sécurisé.

Vers un million de tests par semaine

11h18 : le ministre demande aux Français de télécharger StopCovid qui a été adoptée par deux millions de personnes.

11h17 : Olivier Véran rappelle ensuite que toutes les informations seront partagées lors de l’entretien téléphonique à savoir l’isolement, le respect des gestes barrières… La baisse de vigilance peut être problématique, certaines personnes sont susceptibles de ne pas respecter l’isolement. Le gouvernement a fait le choix de la « confiance », les mesures de contraintes n’ont pas été mises en place. Le ministre demande donc aux Français d’être responsables et de suivre toutes les directives si vous êtes malade ou déclaré comme personne contact.

11h15 : 58 % des résultats sont connus sous 24 heures. Des appels téléphoniques peuvent être réalisés, vous êtes alors considéré comme personne contact par quelqu’un de votre entourage. Vous serez aussi contacté si votre résultat est positif. Il faudra dans ce cas de figure de répondre à toutes les questions posées.

11h14 : des situations prioritaires pour l’accès aux tests avec le partage des résultats sous 24 heures. Si vous n’êtes pas prioritaire dans les prochains jours, vous pourriez attendre pour la réalisation du test, certaines personnes sont considérées comme prioritaires.

11h13 : les tests seront possibles pour tous ceux qui le souhaitent, la liste des professionnels sera alors allongée avec notamment la suppression de la prescription.

11h12 : une hausse considérable des dépistages, Olivier Véran remercie tous les acteurs qui ont su se montrer à la hauteur. 840 000 tests en France pour cette semaine, un chiffre au delà des espérances du gouvernement. Cet effort est sans précédent pour le pays, mais le ministre veut un million par semaine.

11h11 : Olivier Véran prend désormais la parole pour son point. L’épidémie ne s’est jamais arrêtée, mais elle a toutefois ralenti considérablement. Les chaînes de contamination ont pu être cassées grâce aux différentes mesures.

11h10 : un esprit de sérénité pour l’intérêt de tous les enfants, le but est de proposer une année constructive à l’ensemble des élèves.

Pas de fermetures envisagées pour l’instant pour les écoles

11h09 : pour des cas suspectés, des procédures seront proposées avec l’isolement des malades, prise en compte des personnes contactes, fermeture d’une classe ou d’une école. Les mesures seront locales dans un premier temps.

11h08 : le brassage des élèves est aussi à prendre en compte pour éviter la propagation, la distanciation doit donc être prise en compte. Le ministre rappelle que les mesures ne sont pas nouvelles, elles ont été appliquées depuis la fin du confinement. Blanquer est donc confiant pour la rentrée des classes, mais aucune mesure n’est envisagée actuellement pour les départements touchés.

11h07 : Blanquer mentionne désormais toutes les mesures qu’il faut appliquer avec les gestes barrières : gel hydroalcoolique, savon, masque, distanciation… Des travaux ont été réalisés dans des établissements pour que l’hygiène soit à la hauteur des attentes.

11h06 : le port du masque sera systématique pour les enseignants, les collégiens et les lycéens. Le cadre de travail devra être simple, sécurisé et stable pour que tout le monde soit protégé. Le protocole a donc été complété et il est consultable sur le site du ministère.

11h04 : le ministre de l’Education nationale fait désormais un point sur la rentrée des classes. Les enfants doivent aller à l’école et cette dernière ne sera pas reportée. Le confinement a montré son importance, car les inégalités se multiplient.

11h03 : le gouvernement veut aider l’économie à se transformer, les investissements seront nécessaires pour retrouver la croissance. Ce sera l’objet du plan de relance qui sera proposé le 3 septembre prochain.

11h : 100 milliards d’euros pour le plan de relance avec l’augmentation de la prime pour la rentrée scolaire. Les associations qui luttent contre la pauvreté pourront rencontrer Jean Castex en septembre.

Le Premier ministre va rencontrer les représentants des secteurs touchés

10h58 : Jean Castex recevra les représentants de tous les secteurs avec, aujourd’hui, le cinéma et les spectacles.

10h57 : l’impact de la crise a été important, 470 milliards d’euros pour le plan d’urgence avec une hausse de 21 points pour le PIB. Cinq secteurs privilégiés à savoir l’automobile, l’aéronautique, le tourisme, la tech et le bâtiment. Le gouvernement va prolonger les dispositifs de soutien.

10h56 : les préfets ont des pouvoirs renforcés à généraliser le port du masque pour les espaces publics comme ce fut le cas à Marseille. Dans les départements touchés, les rassemblements de plus de 5000 personnes seront impossibles au même titre que les dérogations. D’autres mesures pourront être prises notamment avec la fermeture des bars et des restaurants.

10h55 : 1900 mesures pour la police depuis le 17 août, 30 000 contrôles dans les ERP et 700 verbalisations par jour pour le non-respect du port du masque.

10h54 : le taux d’incidence en Mayenne est beaucoup plus bas grâce à une stratégie précise qui a porté ses fruits. Des plans seront proposés pour adapter les territoires afin d’éviter une progression de l’épidémie. Chacun doit prendre des décisions en fonction des localités.

10h51 : la capacité à tester est la meilleure dans le monde, une perspective du million de tests hebdomadaire en septembre. Des progrès sont à réaliser notamment pour favoriser le dépistage et mettre en place d’autres tests.

Jean Castex évoque les masques gratuits

10h50 : pour Jean Castex, le port du masque n’est pas insupportable. 20 % des contaminations s’expliquent par des clusters. L’essentiel de la transmission se fait par des contacts au quotidien et notamment dans l’espace privé. Il appelle à la responsabilité des Français.

10h48 : depuis mai, les personnes qui ont des pathologies peuvent avoir des masques gratuitement grâce aux officines si elles ont des prescriptions médicales. Le Premier ministre ajoute que la France a pensé à tout le monde. Il ne faut pas pour autant oublier les gestes barrières.

10h47 : tous les élèves dès le collège devront porter un masque, tous les enseignants de la maternelle jusqu’au lycée devront le porter. Jean Castex estime que la France a été généreuse avec l’envoi des masques pour les familles les plus démunies. 50 millions ont été proposés à 3 millions de familles.

10h45 : le périscolaire pourrait être renforcé notamment pour éviter que les seniors s’occupent des enfants à la sortie de l’école. Le masque doit être obligatoire dans les lieux clos et c’est aussi le cas pour certaines villes comme Marseille et Paris.

10h44 : Jean Castex rappelle désormais tous les gestes barrières que les Français doivent absolument prendre en compte pour éviter la propagation du virus en France.

Le gouvernement a déjà prévu des plans pour le reconfinement

10h43 : des mesures de reconfinement sont prêtes que ce soit pour l’ensemble de la France ou les régions, les départements. L’objectif du gouvernement est d’éviter cette situation pour éviter l’afflux des patients dans les services de réanimation. Ces derniers sont aussi en alerte si toutefois la situation venait à dégénérer. Pour l’instant, ce contexte n’est pas à l’ordre du jour.

10h42 : « Vivre avec le virus », Jean Castex estime que le coronavirus progresse et tous les moyens doivent être mis en place pour nous protéger. Cette vigilance n’empêche pas de vivre. La reprise en septembre sera donc la plus large avec un cadre sécurisé, car la crise économique prend de l’ampleur si la France s’arrête.

10h40 : la situation n’est pas grave, elle est très loin de celle identifiée en mars/avril. Jean Castex reste convaincu que la croissance peut être beaucoup plus grave si aucune réaction n’est envisagée. Le gouvernement peut aussi suivre avec précision l’évolution du virus tout en faisant preuve de précision.

10h39 : 19 nouveaux départements sont désormais en rouge, la circulation du virus est active. Ce sont près de 21 départements qui sont sous une grande surveillance, cela aura bien sûr des conséquences. L’épidémie regagne du terrain et il faut intervenir dès maintenant.

Un point hebdomadaire sera réalisé dès la rentrée des classes

10h37 : 800 patients sont admis en ce moment à l’hôpital, une augmentation par rapport aux semaines dernières. Le virus progresse sur l’ensemble du territoire et certains départements sont assez touchés notamment dans le sud et l’Île-de-France.

10h35 : le virus gagne du terrain en France puisque nous sommes à 1.4 contre 3 au début du mois de mars. Nous sommes à plus de 3000 nouveaux cas par jour, mais Jean Castex demande aux Français d’être très prudents puisque les tests sont nombreux. Le gouvernement estime 39 personnes positives pour 100 000 habitants, soit 4 fois plus qu’il y a un mois.

10h34 : le ministre Olivier Véran fera un point presse hebdomadaire pour évoquer la situation après la rentrée des classes. Jean Castex pourra aussi intervenir autant de fois que cela sera nécessaire.

10h33 : le Premier ministre estime qu’il est tout à fait normal d’évoquer les derniers points et il annonce que les internautes peuvent désormais poser des questions.

10h32 : la conférence de presse de Jean Castex commence, il souhaite faire un bilan.


L’enjeu pour Jean Castex et le reste du gouvernement s’avère être important puisque la rentrée ne sera pas comme les autres. En effet, le coronavirus a déjà perturbé les vacances d’été, il n’est pas surprenant que le retour à l’école ou dans les entreprises soit perturbé. Ce jeudi matin, le Premier ministre se prépare à donner une conférence de presse alors que certains professionnels ne sont pas très enthousiasmés par les récentes mesures. Après Jean-Michel Blanquer qui a évoqué le nouveau protocole concernant la rentrée des classes, c’est au tour du bras droit d’ de se présenter.

Une rentrée pas comme les autres, le défi de Jean Castex

Le Premier ministre se présente devant les Français à 10h30 et nous pourrons alors en apprendre un peu plus concernant les mesures appliquées notamment pour la rentrée. Cette dernière ne sera pas comme les précédentes à cause du Covid-19 qui est toujours au rendez-vous. Le Premier ministre se penche aussi sur l’économie avec un plan pour la relance qui sera présenté dans quelques jours seulement. Il sera aux côtés ce matin d’Olivier Véran qui pourra aussi évoquer la situation concernant la crise sanitaire. Plusieurs milliers de nouvelles contaminations sont identifiées tous les jours, ce qui est assez préoccupant.

  • Jean Castex fait un point sur les récents évènements et il se projettera notamment pour la rentrée qui sera définitivement hors du commun en 2020.
  • L’édition spéciale est à suivre sur notre site, mais également les chaînes de télévision comme TF1.
  • Jean Pierre PErnaut est déjà aux commandes d’un JT spécial notamment pour retransmettre tous les propos du Premier ministre.

Plusieurs questions sont notamment soulevées pour cette conférence de presse qui aura lieu à 10h30. Les Français se demandent si la rentrée des classes pourra se dérouler dans les meilleures conditions. Est-ce que le confinement pourrait-il être envisagé dans les prochains jours ? D’autres restrictions sont-elles à prévoir pour différentes villes ? Les protocoles utilisés à Marseille et à Paris vont-ils être étendus notamment à des communes plus ou moins touchées par le coronavirus ? Jean Castex doit forcément relever le défi de cette rentrée qui sera différente même si Emmanuel Macron a évoqué ce rendez-vous dans une ambiance tout à fait normale.

Quelles seront les annonces de Jean Castex ?

Nous avons déjà eu des révélations avec le nouveau protocole sanitaire pour les écoles grâce à Blanquer. De ce fait, Jean Castex est attendu sur ces questions, mais c’est surtout le confinement qui titille le plus les Français. Alors que certains pays comme l’Australie, l’Espagne ou encore l’Allemagne ont déjà procédé à des restrictions aussi fortes pour des régions, la France va-t-elle adopter le même comportement face à une hausse des contaminations ? De plus, Olivier Véran sera en mesure de nous renseigner sur l’épidémie.

Avec une augmentation constante des contaminations, certains se demandent si la seconde vague se profile à l’horizon. Il faut toutefois relativiser le plus possible, car les hospitalisations ne sont pas forcément aussi nombreuses. De ce fait, le virus pourrait être moins virulent, car il est important de comprendre un fait. Lorsque le gouvernement identifie 2000 contaminations en 24 heures, ce ne sont pas 2000 hospitalisations qui sont réalisées dans la foulée et ce ne sont pas forcément des cas graves. Le chiffre peut donc être alarmant, mais certaines personnes ont des symptômes classiques comme ceux de la grippe ou de la gastro-entérite.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.