Le confinement, mesure inefficace ? Les détracteurs utilisent la Suède en exemple, mais ont-il raison ?

Les citoyens français perplexes par rapport à ce nouveau confinement sont nombreux et utilisent l’exemple de plusieurs pays pour montrer que la mesure n’est pas efficace. On fait le point.

Macron
Source : capture Instagram @emmanuelmacron

Mercredi 28 octobre 2020, s’est adressé aux Français. Par le biais d’une allocution, il a annoncé à ses compatriotes qu’un nouveau confinement verrait le jour dès le lendemain soir. C’est avec beaucoup de craintes que les citoyens ont accueilli cette nouvelle, eux qui ne s’attendaient pas à subir une nouvelle fois un enfermement forcé. Car depuis des semaines, le gouvernement l’assure : un nouveau confinement n’est pas (du tout) à l’ordre du jour. Mais face aux chiffres catastrophiques de l’épidémie, le président a dû se résoudre à faire un choix qu’il ne voulait pas faire, tout en essayant de protéger au mieux l’économie du pays. C’est donc un confinement plus souple sera mis en place

 

Les français en colère : le serait une mesure inefficace

Si aux mois de mars, avril et mai, le confinement a été globalement très bien suivi par les français, ils sont nombreux cette fois-ci à affirmer qu’ils ne le respecteraient pas. Certains pensent en effet que le confinement n’est pas une mesure efficace. Les chiffres leur donnent pourtant tort. Selon une étude, le premier confinement aurait permis d’éviter la mort de 60 000 français. Il a permis de limiter au maximum les entrées dans les hôpitaux puisque sans le confinement, ce sont près de 700 000 citoyens qui ont dû être hospitalisés (dont 140 000 auraient été dans un état grave). Le confinement c’est dur, surtout pour la santé mentale, mais c’est un moyen qui porte ses fruits pour lutter contre la covid19. 

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

3 jours à Stockholm 🧡

Une publication partagée par Ana (@ana.guillet) le

L’exemple de la Suède est-il à suivre ?

Les anti-confinements utilisent généralement l’exemple de la Suède pour prouver toute l’inefficacité du procédé contre le virus. Le pays s’est en effet refusé à confiner la population. Mais Emmanuel Macron l’a expliqué durant son allocution, il se refuse à compter sur ce qu’on appelle l’immunité collective, ce procédé qui consiste à attendre qu’une très grande majorité de la population soit infectée par le virus. Très logiquement, cela induit la mort de dizaines de milliers de personnes.

Pourtant, cela n’empêche pas les français qui se refusent à se confiner de parler de la Suède qui semble à première vue avoir trouvé la solution. Le pays n’a en effet jamais confiné sa population et enregistre moins de 6 000 décès. Contre plus de 35 000 en France, ils peuvent être fiers. Du moins, de prime abord. Car ces chiffres ne veulent finalement rien dire s’ils ne sont pas mis dans le bon contexte.

La France compte en effet six fois plus d’habitants qu’en Suède. Le pays compte en effet 10.23 millions d’habitants, contre 66.99 millions pour la France. En France, cela représente 50 morts pour 100 000 habitants. Pour la Suède, le chiffre grimpe à 60. Puisqu’il y a moins d’habitants, la mortalité paraît donc moins intense, mais en aucun cas anodine. Le Gouvernement, face au rebond de l’épidémie, invite cependant les habitants à éviter les contacts, et même les transports publics et les lieux clos. En revanche, les boîtes de nuit restent toujours ouvertes malgré tout.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

¿Sabés dónde es esta foto? Mirala bien. – Tranquilamente podría ser Praga o alguna ciudad europea donde los tranvías siguen vigentes. – Pero es BA y me encanta. Lo que estás viendo es el emblemático #TranviaDeCaballito. – Antes de la pandemia nos llevaba de viaje durante 20 minutos por el Barrio, cada fin de semana, de manera gratuita, mientras el motorman nos contaba un poco de su historia. – Esos 20 minutos eran mágicos y nos remontaban a otras épocas y costumbres. – Esperamos ansiosos que vuelva a funcionar, sobre todo para los chicos, es un programa que les encanta y yo muero por llevar a la Pequeña Turista que todavía no lo conoce 🙌🏻. – ¿Viajaron en tranvía alguna vez? – Excelente captura de @piabressy . 📍Emilio Mitre 500 #Caballito . #BuenosAires #BA #Argentina #TuristaEnBuenosAires #TEBA

Une publication partagée par Cynthia Martínez Wagner (@turistaenbuenosaires) le

L’Argentine ou la preuve que le confinement peut être inefficace ?

L’Argentine reste cependant un contre-exemple encore très largement utilisé. Le pays enregistre près de 30 000 morts alors que la population est confinée depuis sept mois. C’est cinq mois de plus que les français qui ont enregistré une belle baisse du nombre de morts, d’hospitalisation et de contamination pendant le confinement. Cependant, il s’agit une nouvelle fois de dézoomer et de comparer ce qui est comparable. L’Argentine n’a pas les mêmes moyens pour tester la population massivement ou faire une prévention efficace pour lutter au mieux contre le .

De plus, le pays ne subit pas un confinement total depuis sept mois. S’il était généralisé au début, il était par la suite régional. Plusieurs zones ont vu les règlementations s’assouplir tandis que les grandes villes comme Buenos Aires subissaient toujours de plein fouet des restrictions importantes. L’étude des résultats ne peut donc pas être concluante puisque ce sont deux confinements différents dans deux pays qui n’ont pas les mêmes moyens. Une seule chose est sure : le premier confinement a montré son efficacité, alors le deuxième devrait lui aussi porter ses fruits.

 


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.