Gérald Darmanin devient ministre : c’est vraiment un problème pour Ségolène Royal, conflit d’intérêts ?

L’arrivée de Gérald Darmanin au gouvernement a fait couler beaucoup d’encre puisque sa nomination ne fait pas l’unanimité.

Gérald Darmanin
Source : capture YouTube RTL

Vous avez sans doute suivi toutes les rumeurs concernant . Certains estimaient qu’elle serait la surprise de ce deuxième gouvernement piloté par Emmanuel Macron. Elle aurait été contactée, mais finalement, elle ne fait pas partie des nominés. D’autres ont pu par contre briller au soleil en surprenant à la fois les spécialistes, mais également les Français. Il s’agit bien sûr de l’avocat Moretti et de l’ancienne ministre Roseline Bachelot. Cette dernière a été sur plusieurs plateaux de télévision depuis sa participation au gouvernement de Sarkozy.

Pourquoi est-il pointé du doigt ?

Il n’a pas eu encore l’occasion de parler que Gérald Darmanin est sous le feu des projecteurs et il est rapidement critiqué par tout le monde. Ségolène Royal a même estimé que son arrivée au gouvernement était clairement un problème. Pourtant, il est désormais ministre comme ont pu le souhaiter Jean Castex et Emmanuel Macron. Il faut connaître l’actualité pour comprendre la situation, car Gérald Darmanin est visé par une plainte. Certains sont habitués à des fraudes, des évasions fiscales, mais le nouveau ministre est ciblé pour une enquête dédiée à un viol.

  • Ségolène Royal a donc décidé de parler puisqu’elle n’est pas au gouvernement, elle peut ainsi s’exprimer beaucoup plus librement.
  • C’est lors de sa venue aux Grandes Gueules sur RMC Story qu’elle a choisi de fustiger Gérald Darmanin.
  • Elle estime que certains n’ont pas pu devenir ministre à cause d’une enquête dédiée à un emploi fictif.
  • Elle part alors du principe qu’une enquête pour viol doit aussi être frein pour une telle nomination.
  • Au vu de la situation, Ségolène Royal estime qu’il est même moins grave d’avoir une enquête pour viol que pour un emploi fictif puisqu’il peut être ministre.

Il ne faut pas oublier qu’il n’a pas été reconnu coupable et il n’est pas accusé, il bénéficie alors à ce stade de l’enquête de la présomption d’innocence. C’est pour cette raison qu’il peut intégrer le second gouvernement d’Emmanuel Macron. Vous pourrez donc le découvrir en tant que ministre de l’Intérieur à la place de Christophe Castaner qui était lui aussi ciblé par les critiques.

Un vrai conflit d’intérêts ?

Ségolène Royal tente de regarder la situation avec un maximum de recul pour savoir si la nomination de Gérald Darmanin est judicieuse. Il faut savoir qu’il est le premier policier de puisqu’il se trouve à la tête du ministère de l’Intérieur. Par contre, pour cette enquête judiciaire dédiée à un viol, ce sont des policiers qui devront également savoir si l’affaire est réelle ou non. Pour celle qui était autrefois au gouvernement, il y a vraiment un problème. Elle a quelques craintes, car Gérald Darmanin pourrait-il avoir une certaine autorité par rapport aux personnes qui pourront enquêter sur son affaire ?

En ce qui concerne ce dossier, il a été ouvert l’année dernière en 2019 à la suite d’une plainte pour viol. Elle a été ouverte en juin dernier, mais cela ne l’a pas empêché de se retrouver au ministère de l’Intérieur. Les associations féministes ont notamment crié au scandale face à cette situation. La plainte a été ouverte pour viol, mais également abus de faiblesse et harcèlement sexuel. Gérald Darmanin a toutefois précisé sur RTL qu’il avait le droit à la présomption d’innocence, cela signifie selon le droit français qu’il n’a donc rien fait jusqu’à la preuve du contraire.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.