Emmanuel Macron : ultra traumatisé pas ce drame, il en a gardé une mauvaise habitude

Lorsque le président de la République monte à bord d’un avion, il désobéit à une consigne de sécurité essentielle suivie par tous les passagers. Cette prise de risque vient d’une scène qui l’a traumatisé.

Source : compte Instagram @enmarcheavecmacron

Que l’on aime Emmanuel Macron ou non, il y a des horreurs que l’on ne souhaiterait à personne de voir. Selon une information rapportée par Le Point, le président de la République ne boucle jamais sa ceinture de sécurité lorsqu’il voyage en avion. Ce geste simple, machinal que l’on a en entendant une voix nous intimer de le faire à bord de l’appareil n’a pas la même résonance pour le chef d’Etat français.

Bien que la consigne soit obligatoire, le traumatisme de ce qu’il a vu lui faire prendre ce risque qui pourrait lui être fatal. Celui-ci remonte à 2002, alors qu’ était tout juste stagiaire à l’ambassade de France, au Nigeria

Des corps sectionnés en deux par leur ceinture de sécurité lors d’un crash

Il effectuait ce stage dans le cadre de son cursus à l’Ecole nationale d’administration (ENA). Ce jour-là, alors que se jouait le second tour de la présidentielle entre Jacques Chirac et Jean-Marie Le Pen, un crash aérien a fait 150 victimes, dont des Français. Le vol 4226 de la compagnie EAS a pris feu après le décollage ; des immeubles et une école de quartier sont également touchés.

Emmanuel Macron est envoyé sur le site par l’ambassade. Une fois à la morgue, l’étudiant de première année à l’ENA est sous le choc. Il voit des corps dans des états horrifiques : certains démembrés, d’autres calcinés… et puis il y a ceux qui étaient coupés en deux, sectionnés par la ceinture de sécurité qui avait pourtant la fonction de les protéger.

Depuis cette vision d’horreur, Emmanuel Macron ne boucle plus sa ceinture, comme si il revoyait les images à chaque fois qu’il monte à bord d’un appareil. Président ou pas, cette habitude qui le met en danger ne le

Macron, encore plus en danger que de Gaulle ?

Selon une information rapportée par Closer, une source de l’Elysée soutient que le président de la République reçoit beaucoup de lettres de menaces. Elles augmentent à mesure que le quinquennat défile : « C’est un casse-cou qui se dit : ‘Au pire, je serais un héros.’ Ça effraie beaucoup Brigitte », rapporte-t-elle. Sa façon d’aller toujours au devant du danger en se confrontant à ceux qui l’interpellent lors des bains de foule donne des cheveux blancs à l’équipe de sécurité présidentielle.

Selon une information rapportée par Gala, les membres qui la constituent sont obligés de « se réinventer » en raison du tempérament du président de la République : « En l’espace d’un an et demi de présidence, les menaces contre Emmanuel Macron avaient déjà dépassé celles enregistrées pendant tout le quinquennat de François Hollande (…) L’environnement a changé, ce qui nous force à nous réinventer. (…) Nous devons intégrer un paramètre nouveau : l’existence de mouvements disruptifs« , explique un délégué du syndicat Alliance au service de la protection.

Les mouvements de protestation qui gagnent de plus en plus de groupes sociaux différents, notamment lors du mouvement contre la réforme des retraites, expliquent en partie pourquoi Emmanuel Macron engendre plus de menaces que son prédécesseur.

 


Emma Leroux

Emma Leroux

Récemment diplômée d'une école de journalisme, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.