Sarah Lopez comparée à Voldemort : les critiques fusent à cause de son visage

Sarah Lopez voulait partager avec sa communauté un instant de son quotidien. Toutefois, les internautes ont surtout regardé son nez.

Sarah Lopez
Source : Instagram @sarahlopezoff

Vous vous souvenez sans doute des critiques à l’encontre d’Aya Nakamura. Cette dernière avait été comparée à Shrek alors qu’elle apparaissait sur les réseaux sans le maquillage. C’est cette fois qui fait les frais des critiques assez virulentes. En effet, c’est surtout le nez de la jeune femme qui a attiré le regard des internautes, car avec ce visage, elle a des airs selon eux de Voldemort. Si vous ne connaissez pas Harry Potter, sachez qu’il s’agit du méchant qui souhaite s’en prendre au héros principal.

Les critiques fusent pour Sarah Lopez

Elle est alors comparée à plusieurs personnages comme Voldemort dans Harry Potter, il est aussi connu pour son nez relativement absent et son visage sans aucune expression. Elle a aussi été comparée à Michael Jackson alors que cette partie de son visage était déjà sous le feu des critiques. Certaines personnes estimaient qu’il ne tenait pas, il avait eu tendance à le coller ou à prendre une prothèse puisqu’il avait un « trou ».

View this post on Instagram

🐥🐥🐥🐥 … 1,2,3 et 4. ❤️

A post shared by SARAH LOPEZ (@sarahlopezoff) on

  • Sarah Lopez aurait alors usé de Photoshop pour cette photo alors qu’elle souhaitait proposer un cliché classique de son quotidien.
  • Cela montre aussi que le logiciel peut faire des merveilles, car il change radicalement les silhouettes et les visages des stars.
  • Les célébrités sont souvent critiquées pour cet usage puisque les corps ne sont plus naturels, mais totalement changés.

Les fans ont alors demandé si un avis de recherche avait été partagé pour tenter de retrouver le nez de Sarah Lopez. Cette affaire montre à nouveau que Photoshop fait quelques ravages. Certaines femmes ou des adolescentes peuvent par exemple s’identifier à ces stars qui n’apparaissent pas au naturel. En effet, les logiciels enlèvent tous les défauts en quelques clics de souris et les avis sont finalement faussés. Dans tous les cas, si Sarah Lopez voulait seulement buzzer avec sa photo, elle a réussi son coup puisque les articles ont été massivement relayés sur Internet, Twitter et Facebook. Il faut noter que le résultat est tout de même assez spécial.

View this post on Instagram

Mym, what ? #never 💙

A post shared by SARAH LOPEZ (@sarahlopezoff) on

Sarah Lopez réagit avec une bonne dose d’humour

Face à toutes les critiques dévoilées sur , Sarah Lopez a décidé de riposter. Si certaines s’emportent comme EnjoyPhoenix lorsque les commentaires ne sont pas élogieux, la jeune femme a décidé de jouer le jeu des internautes. Elle a donc partagé un cliché similaire, elle se retrouve dans la même position, mais il y a un vrai changement notamment au niveau de son nez. En effet, Sarah Lopez a un visage beaucoup plus harmonieux et elle pose surtout une question à l’ensemble de sa communauté : « cette fois-ci on voit mieux mon nez ? »

L’affaire est donc close et, si toutefois vous suivez la jeune femme sur les réseaux sociaux, vous avez pu constater que les récentes photos montrent un visage très différent. Sarah Lopez comparée à Voldemort n’a donc pas fait de la chirurgie esthétique pour avoir un autre nez, elle a sans doute utilisé un logiciel pour gommer quelques imperfections. Comme certains peuvent le dire sur les réseaux sociaux : trop de Photoshop tue Photoshop. Vous le savez désormais, il ne faut pas se fier à tous les clichés partagés, car vous ne savez pas s’ils reflètent la vérité. Ayem Nour avait notamment été contrainte de prouver que ses photos n’étaient pas retouchées. En effet, certains photographes avec des jeux de lumière arrivent à faire des merveilles sans, toutefois, toucher le corps.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.