PSG-OM : Neymar à son tour accusé de racisme durant le match en plus de ses propos homophobes

Le joueur du PSG s’est retrouvé en tendances sur Twitter après qu’un journaliste espagnol ait fait des révélations.

Neymar
Source : capture Instagram @neymarjr

Nous n’avons pas fini d’entendre parler de ce match entre le PSG et l’OM et, malheureusement pour l’équipe du sud, sa première victoire en neuf ans contre l’ogre parisien n’est pas le sujet de toutes les discussions. C’est le comportement des joueurs qui est pointé du doigt et chaque jour, de nouvelles révélations sont faites. Alors que Neymar accusait Gonzalez de , l’histoire prend un nouveau tournant aujourd’hui avec la révélation d’un journaliste espagnol qui affirme que a insulté le joueur Sakai de « chinois de merde« . Ou comment relancer la !

View this post on Instagram

@puma 🐆

A post shared by ene10ta Érre 🇧🇷 👻 neymarjr (@neymarjr) on

Neymar accusé d’homophobie

La star brésilienne du PSG est sortie peu avant la fin du match après avoir reçu un carton rouge de la part de l’arbitre. Neymar a applaudi ironiquement celui-ci et s’est plaint sur twitter au sujet du comportement d’Alvaro Gonzalez. Il dit regretter de ne pas avoir frappé le joueur car celui-ci aurait eu des propos racistes envers lui.

Finalement, l’analyse des premières images n’a pas révélé quoi que ce soit. Au contraire, c’est Neymar lui-même qui s’est retrouvé dans la tourmente puisqu’il a été révélé qu’il aurait tenu des propos homophobes durant le match. Ce n’est pas la première fois que le joueur est pointé du doigt pour homophobie, lui qui avait traité son ancien beau-père, un jeune homme bisexuel, de « putain de pédé » et « d’enculé« .

Et alors qu’on croyait Neymar définitivement dans la tourmente et Gonzalez blanchi – surtout que ce dernier a tout nié sur les réseaux sociaux – des spécialistes brésiliens ont finalement trouvé, grâce aux images de Téléfoot, la preuve que le joueur marseillais avait bien insulté Neymar de « singe« . Une insulte tristement courante dans le monde du football qui peut être sanctionnée de dix matchs de suspension.

Neymar accusé de racisme à son tour

C’est un journaliste espagnol de l’émission El Partizado (très suivie en Espagne) qui a révélé détenir des images montrant le joueur brésilien insulter le latéral marseillais Hiroki Sakai. Il aurait traité ce dernier de « chinois de merde » et nous apprenons que l’Olympique de Marseille détient également ces images. On ignore cependant si l’équipe a envoyé les images à la ligue mais cette histoire est sans doute loin d’être terminée. 

Neymar risquerait à son tour dix matchs de suspension, lui qui pour le moment a été sanctionné de deux matchs. Il s’est en tout cas retrouvé sur Twitter en Tendance avec le hashtag #NeymarRaciste. Les supporters défendent en tout cas leur joueur en expliquant que, contrairement aux propos tenus par Gonzalez, il n’y a pas de preuve des propos tenus par Neymar – aucune image n’a été diffusée.

Mais marseillais comme parisiens sont unanimes en disant que, si les faits sont reconnus des deux côtés, les joueurs devront être lourdement sanctionnés. Des propos discriminatoires n’ont pas leur place sur un terrain de football, même lors d’un match aussi attendu et intense qu’un classique.

Un match hautement critiqué par les fans

Les fans ne s’y sont pas retrouvé dans ce match évènement qui arrive bien tôt dans la saison. Si les premières minutes étaient intéressantes, avec une nette domination parisienne, Thauvin est parvenu à marquer contre le cours du match, grâce à un magnifique coup franc de Payet. Et par la suite, les esprits se sont échauffés et les fautes se sont enchaînées, au point d’offrir un match haché. Les cartons jaunes et rouges se sont enchaînés et les joueurs en sont venus aux mains plus d’une fois.

Les dernières minutes ressemblaient à tout sauf à un match de football et les fans ont logiquement été déçus de voir deux grandes équipes se ridiculiser de la sorte et ne pas offrir aux aficionados le spectacle qu’ils méritent, surtout avec des joueurs de cette trempe des deux côtés. En espérant que le match retour, qui aura lieu au Vélodrome à Marseille, ne sera pas gangréné par des insultes racistes et homophobes, ou par des joueurs qui règlent leurs comptes à coups de poings. Que les joueurs comprennent la signification du mot « respect » qu’ils affichent fièrement sur leur maillot. 

 


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.