Pendaison par les pieds : un influenceur arrêté pour mauvais traitement envers son bébé

C’est l’histoire qui choque et amuse la Russie, l’influenceur russe Igor Kravtasov, a été arrêté par les autorités pour avoir délibérément pendu son bébé de six semaines par les pieds, pensant ainsi, l’aider dans son développement.

Source : Instagram

La scène se déroule, lors d’un pique-nique en famille.
Igor Krastasov, 35 ans, et son épouse, Darya Getmanskaya, 27 ans, profitent de l’été et des joies du plein air avec leur nourrisson, tout juste âgé de 6 semaines. Jusque là, tout va bien.
C’était sans compter sur le geste plus que surprenant du père de famille, qui porte son enfant à bout de bras, la tête dirigée vers le sol. Un comportement jugé irresponsable par les services de police, qui ont arrêté l’influenceur.

Des raisons médicales invoquées.

Si l’influenceur semblait s’amuser de la scène, et ne pas réaliser les dangers qu’il faisait courir à son enfant, Igor Krastasov va même plus loin, et justifie son geste. S’il reconnait avoir eu un comportement « insouciant », le russe explique avoir sa propre opinion sur la manière dont il souhaite élever son bébé.

« Nous descendons de singes, nous devons donc développer cette activité dès la petite enfance. Cela aide à la formation correcte des os. Les ligaments et les articulations deviennent plus mobiles », a t’il expliqué. Des propos jugés choquants, qui ont conduit les autorités à remettre en question la capacité du couple à élever leur enfant en toute sécurité.

Les services sociaux ont alors pris connaissance du dossier et affirment que le retrait de la garde de l’enfant est parfaitement envisageable. Argument principal : la possibilité d’une fracture du cou, si le bébé venait à être remis dans une telle position. L’enfant a alors été pris en charge par l’hôpital de Sotchi, et la mère de famille a été incarcérée pour « non assistance ».

 

Un épisode qui en rappelle bien d’autres

Ce fait divers qui soulève les opinions en n’est pas s’en rappeler d’autres cas similaires où des influenceurs avaient été critiqués pour l’éducation qu’ils entendaient appliquer vis à vis de leur enfant. Laurent Correia par exemple (époux de Jazz, et membre de la ) avait notamment choqué les internautes.

A l’occasion du premier anniversaire de son fils Cayden, le jeune papa avait eu la folie des grandeurs, et dépensé une somme considérable pour lui offrir une montre de luxe.
L’achat d’une Rolex pour un enfant encore incapable de lire l’heure avait suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. Les moqueries s’étaient multipliées, évoquant la disproportion totale d’un tel cadeau.

 

View this post on Instagram

La relève 👨‍👦

A post shared by Laurent BILLIONAIRE 🦅💵 (@iam_billionaire) on

Rumeurs de maltraitance enfantine, un couple d’influenceurs français également dans le viseur

En France également, un couple d’influenceurs avaient du faire face à des enquêtes pour maltraitance. , chanteuse et ancienne candidate de télé-réalité (rendue célèbre en 2015 lors de la saison 4 de The Voice, puis en 2016, avec les Anges de la Téléréalité saison 8 à Hawaï ) avait en effet fait l’objet d’accusations, suite aux graves blessures au visage dont souffrait sa fille de quatre mois.

L’ex-starlette et son époux, Ricardo, étaient alors soumis à une enquête, lorsque l’hôpital rapporta une fracture au visage et des ecchymoses. Le nourrisson avait alors été placé provisoirement à l’écart de ses parents, soupçonnés de violences en son égard.

Par la suite, le journal le Parisien a rapporté le récit des faits. Un jet de téléphone accidentel était à l’origine de telles blessures. Nehuda avait alors pu récupérer la garde de son enfant.

View this post on Instagram

Dad & mom 🤍 @ricardofficiel

A post shared by N E H U D A (@nehuda) on


Emma Leroux

Emma Leroux

Récemment diplômée d'une école de journalisme, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.