Macron fait une arrivée fracassante au Liban : son avion s’encastre dans un hangar !

Le président français a fait une arrivée très remarquée à l’aéroport de Beyrouth lundi. En effet, son avion s’est abîmé l’aile gauche contre un hangar.

Emmanuel Macron
Source : AFP

Emmanuel Macron est retourné au lundi soir comme il l’avait promis lors de sa visite le 6 Août. Il s’agissait d’une visite éclair qui ne devait durer que 24 heures, ce qui a effectivement été le cas. Selon le twitt paru sur le compte présidentiel, Emmanuel Macron disait être allé au Liban pour faire le point sur la situation d’urgence suite à la double déflagration qui a soufflé une grande partie de la ville. A cette occasion un membre de l’Elysée avait indiqué à l’agence Reuters que « Emmanuel Macron ferait tout tout ce qu’il faut et mettra la pression pour que le programme de réformes soit mis en oeuvre au Liban ». La source avait rajouté qu’elle garantissait que cette aide ne se retrouverait pas entre les mains de personnes corrompues. Il est donc évident que le passage éclair du président français avait pour but de mettre les dirigeants libanais sous pression.

Une visite qui restera dans les annales

En effet, le président ne s’est pas contenté de se faire remarquer par son agression verbale envers Georges Malbrunot, grand-reporter et spécialiste du moyen-orient. Il faut savoir que le président a agressé verbalement et ceci devant les caméras de LCI, un journaliste du Figaro a propos d’un article qui lui a déplu. De façon assez étonnante, le président a qualifié l’article de mesquin mais n’en a pas démenti le contenu. En fait, le journaliste, qui avait été retenu en otage pendant plusieurs mois en en 2004 avait rédigé un article dans lequel il déclarait que le président avait menacé les dirigeants libanais s’ils ne passaient pas par ses fourches caudines. L’intégralité des personnes présentes a été très choquée par le dérapage du chef d’état. Mais ce n’était pas le premier dérapage de la journée. Un dérapage bien plus fracassant a eu lieu lors de son arrivée.

L’avion présidentiel endommagé après une collision avec un hangar

Depuis de longues années, le président français ne se déplace plus en Concorde et c’est fort dommage. Le bel oiseau blanc permettait au président français d’être le plus rapide dans les airs. Aujourd’hui l’avion présidentiel est plus modestement un Airbus. Il était 21 heures, heure locale (18 heures GMT) lorsque l’avion présidentiel a commencé son approche au-dessus de l’aéroport de Beyrouth. L’appareil avait à ce moment là passé devant les avions de la patrouille de France qui elle aussi devait se rendre au Liban pour une commémoration. A cette occasion les hublots étaient décorés de petits drapeaux français. A bord de l’aéronef, Emmanuel Macron accompagné de Jean-Yves le Drian ministre des affaires étrangères et d’ le ministre de la santé. Pendant que les autorités libanaises accueillaient les trois hommes, l’impensable s’est produit.

L’avion présidentiel s’encastre dans un hall sur le tarmac

Peu après son arrivé, un grand crash a eu lieu. Alors que l’avion était tracté pour se garer sur un espace dédié, un grand bruit de tôle froissée s’est fait entendre et l’avion présidentiel s’est immobilisé. En effet, l’Airbus présidentiel était passé trop près d’un hangar. Et lorsque les ailes d’un avion rencontrent un hangar, il y a forcément des dégâts. En fait l’accident serait du à une erreur du tracteur et non à une erreur du pilote de l’avion. Néanmoins les dégâts sur l’avion officiel français sont suffisamment importants pour empêcher l’appareil de voler. D’ailleurs le hangar a lui aussi souffert de la collision avec le mastodonte. Toujours est-il qu’on ignore ou et comment l’avion français sera réparé. Par contre, dès lors qu’il est aujourd’hui inutilisable, il a fallu prendre un autre appareil pour revenir en France. Le voyage de retour s’est donc fait dans le Falcone de secours. En effet, la flotte comporte des avions de secours, en cas de souci.