Le Royaume Uni impose une quarantaine aux voyageurs venant de France et ceci dès le 15 Août !

Le Royaume Uni vient d’indiquer qu’il impose une quarantaine aux voyageurs venant de France.

Alors que les gens pensaient passer des vacances tranquilles, il semblerait que le fasse de nouveau des siennes. En effet, les taux de contamination seraient en train d’augmenter à nouveau et certains pays commencent à nouveau à fermer leurs frontières. Le ministère des transport anglaise vient d’indiquer que le 15 août, dès 4 heures, heure anglaise, les voyageurs en provenance de France feraient l’objet d’un placement en quarantaine, durant deux semaines, dès leur arrivée sur le sol anglais. Bien entendu tous les vacanciers sont effarés. Néanmoins le ministère conseille aux vacanciers de finir leur séjour comme prévu.

Une décision brutale prise par le Royaume Uni

La décision anglaise vient de tomber. Un certain nombre de pays sont sur la sellette et les autorités anglaises ont immédiatement décidé de réagir. En effet, Grant Shapps, le ministre des transports anglais a estimé que le pays avait fait d’énormes sacrifices pour faire baisser le taux de circulation du virus. Il a ainsi précisé qu’il voulait prendre toutes les dispositions nécessaires pour éviter d’importer des cas de l’étranger. Venant d’un pays qui avait d’abord prôné l’immunité collective, la position est un peu sèche. La France n’a d’ailleurs pas manqué de protester contre la décision anglaise. Trois autres pays sont également visés par la décision anglaise. il s’agit de Malte, de et des Pays Bas.

 

Les motifs de la décision anglaise

Selon les anglais, leur décision est fondée sur quatre critères. D’abord le taux d’infection et le taux de décès. Ensuite, le second critère que les anglais disent avoir pris en compte est le taux de reproduction du virus, les deux derniers étant la qualité de la supervision sanitaire et la cohérence des mesures de lutte mises en place. En fait, il semblerait que c’est également la hausse brutale des cas en France qui a conduit l’ à prendre des mesures aussi brutales. L’Angleterre reproche aussi à Paris un taux d’incidence de  32,1 pour cent mille habitants contre 18,5 en Angleterre.

Un formulaire à remplir

Il fut en tout premier lieu être conscient que la mesure, si elle vise la France, concerne avant tout les 500 000 britanniques qui passent leur vacances en France. Ce sont donc les citoyens anglais qui vont avoir les premiers inconvénients. Bien sûr, toutes les personnes en provenance de France  et désireuses de se rendre au Royaume Uni seront en isolement pendant 15 jours, et ceci quel que soit leur motif de voyage. Ce formulaire décrit des conditions très draconiennes d’isolement. En effet, il faut tout d’abord remplir scrupuleusement le formulaire. De plus le formulaire attire l’attention du voyageur sur les sanctions encourues en cas de violation de la quarantaine. Et elles sont importantes. L’amende encourue peut aller jusqu’à 1000 livres, soit 1106 euros. Ce montant est pour le moins dissuasif.

La France proteste

La France a immédiatement émis des protestations et le ministre des affaires européennes a de suite twitté qu’il y aurait des mesures de réciprocité et qu’il espérait que les choses reviendraient rapidement à la normale. En effet, il est fort probable que la réaction de soit surtout due au fait qu’il est sur la sellette. En effet, les anglais avaient énormément critiqué son absence de réaction en début de crise. De plus un rapport très critique a été publié par la commission de l’intérieur de la chambre des communes. Ce rapport reproche un manque de cohérence au premier ministre anglais. Bien entendu Boris Johnson réfute ces critiques en déclarant qu’il s’est toujours basé sur le conseil scientifique pour prendre ses décisions. De plus, l’Angleterre a le taux de décès le plus élevé d’Europe et le pays craint une seconde vague dès cet automne.

En définitive, la décision du 10 Downing street semble plus politique que sanitaire.