Jean-Marie Bigard : il répond aux attaques de François Cluzet sur les ondes !

Jean-Marie Bigard allume le ministère de la santé, François Cluzet s’en prend à Bigard qui lui réplique vertement.

Jean-Marie Bigard
Source : France 3

C’est le feuilleton du début de l’automne. Jean-Marie Bigard allume Olivier Véran et ce n’est pas passé inaperçu. En effet, Jean-Marie Bigard, qui n’a en général pas sa langue dans sa poche, a vertement tancé le de la santé, Olivier Véran. Il a interpellé le ministre en l’appelant Olivier Véreux. Ambiance. En effet, il faut savoir que samedi, l’humoriste s’en est pris au ministre de la santé. En effet, Jean-Marie Bigard a eu une réaction très virulente face au confinement de Marseille et à la fermeture des bars et des restaurateurs. Il a estimé qu’il s’agissait d’un très sale coup aux restaurateurs et que les mesures du gouvernement étaient tout, sauf cohérentes. D’ailleurs les élus locaux, eux aussi ont dénoncé les mesures totalement incohérentes prises par le gouvernement.

François de Cluzet s’en mêle et injurie gravement Bigard

François de Cluzet s’en est pris de son coté à Bigard alors qu’il n’est absolument pas concerné par le . En effet, ce dernier a reproché à BFM TV d’avoir laissé la parole à Jean-Marie Bigard. Ce faisant, il oublie sans doute que Bigard est un citoyen comme un autre et que si Cluzet s’octroie le droit à la parole, on peut se demander qui il est pour vouloir museler les autres. La liberté d’expression vaut autant pour Bigard que pour Cluzet. En effet, Cluzet déclare que Bigard aurait du dire « je me présente pour les beaufs comme moi » au lieu de dire « je me présente pour le peuple ». Pire, l’acteur a dit que lui ne pourrait  « jamais tenir des propos aussi bêtes » en parlant de Bigard.

View this post on Instagram

#bigard @bigard_officiel #beauf

A post shared by Jean Marie Bigard (@bigard_officiel) on

Cluzet n’est pas concerné par le clash

L’acteur a cru bon de rajouter qu’il devient fou quand on donne la parole à quelqu’un comme Bigard. On ignore toujours encore à quel titre François Cluzet parlait. Il n’est pas plus légitime que Bigard. De plus, il a injurié Bigard et a estimé que les chaines de télé n’avaient pas à lui laisser la parole. La saillie de l’acteur d’Intouchable est totalement incompréhensible. On peut ne pas aimer Bigard. Faut-il pour autant lui interdire de s’exprimer alors qu’il veut tout simplement exercer son droit d’opposant politique. Certainement pas. En définitive, le comportement de l’acteur est pour le moins étrange. Ce qui est encore plus étrange, c’est que l’acteur se permette d’insulter les français. D’ailleurs l’humoriste a recadré sèchement l’acteur sur ses attaques envers lui mais aussi envers ses électeurs potentiels. En effet, il y a sans doute dans l’électorat français, des gens qui donneront leur voix à Bigard. Aussi une telle sortie venant d’un acteur est très maladroit, car lui aussi a un public, et il se peut qu’il y ait des fans de l’humoriste dans les admirateurs de Cluzet.

Jean-Marie Bigard recadre François Cluzet

D’ailleurs c’est exactement que le roi du stand up a répondu. Jean-Marie Bigard, toujours par la voie des ondes, a fait connaître son point de vue à Cluzet. En effet, il lui a clairement signifié qu’il y avait des limites qu’il convenait de ne pas dépasser. Car oser dire à quelqu’un, qu’on n’a pas en face bien sûr, qu‘il n’a qu’un neurone et qu’il l’a caché à la cave est choquant de snobisme et de mépris. Mais ce n’est pas l’attaque contre lui qui a le plus agacé Bigard. Il a déclaré « j’ai insulté Véran exprès pour faire réagir des mecs comme lui » . Bigard explique qu’en fait, lui a insulté une poignée d’incompétents à la tête du pays, alors que l’acteur insulte directement le public de l’humoriste. Bien entendu l’humoriste a rajouté dans ce phrasé qui n’appartient qu’à lui : « ce faisant il lèche le cul des gouvernants » . « Je sors mes couilles » avance Bigard, « c’est pas de ma faute si Cluzet n’a pas été livré ».  Suite au prochain épisode…