Insolite : 6000 moutons et une centaine de vaches bloqués en montagne. Le maire et le département de la Savoie activent une cellule de crise !

L’arrivée précoce de la neige en Savoie empêche plusieurs milliers d’animaux de redescendre de l’alpage. Les autorités conjuguent leurs efforts pour nourrir et évacuer les animaux.

L’arrivée précoce de la neige en Savoie a surement fait la joie des enfants qui ont du aller vérifier que leurs skis sont prêts à glisser et dévaler les pentes enneigées. Par contre, plusieurs milliers d’animaux ne voient pas l’arrivée des flocons de la même façon. En effet, alors que moutons, brebis et autres vaches broutaient bien tranquillement dans l’alpage en profitant de la lumière d’automne qui se reflète dans la montagne, la neige s’est brusquement mise à tomber. Et ceci de façon bien précoce. Le souci est qu’aujourd’hui le col du Glandon est impraticable et 6000 moutons et brebis et une bonne centaine de vaches sont bloqués en montagne à près de 2000 mètres d’altitude. Or, qui dit neige, dit impossible de se nourrir. Aussi le et le département ont conjugué leurs efforts.

View this post on Instagram

𝐀𝐍 𝐃𝐈𝐄 𝐒𝐏𝐈𝐓𝐙𝐄 Es ist ein mega Gefühl einen Berg von unten in Angriff zu nehmen und das Ziel ist es, die Spitze zu erreichen. Als Radsportler fahre ich einen solchen Pass durchaus über 1 Stunde hinauf und dabei habe ich die Spitze des Berges im Auge. Der Weg ist mega anstrengend und steil. Ab und an tut es einfach nur weh. Ich habe dabei gelernt einfach weiter zu machen… Das krasse ist dabei auch, dass die Spitze eines solchen Bergen am Fuß noch gar nicht zu sehen ist. Dort sind nur Bäume und die Straße zu sehen. Im Leben sehe ich es auch genau so. Ich weiß, ich will an die Spitze! Ich will meine Ziele erreichen und ein selbstbestimmtes und freies Leben führen! Gerade am Anfang sehe ich die Herausforderungen des täglichen Lebens. Die Herausforderungen sind zu meistern. Oft tut es weh und kostet viel Kraft! Dann ist entscheidend einfach weiter zu machen. Und wenn ich die ersten Schritte gegangen sind, dann lichtet sich das Ganze schon und ich fange an die Spitze zu sehen. Ich wünsche dir alles Gute auf dem Weg zu deiner persönlichen Spitze! ⛰ _______________________________ #businessathlet #daviddudek

A post shared by DAVID DUDEK – BUSINESSATHLET (@david.dudek) on

Six tonnes de fourrage derrière une dameuse

Afin de permettre aux de se nourrir, le département et la mairie ont envoyé une dameuse ouvrir un chemin d’accès. En effet, il faut transporter de la nourriture avant tout. Ainsi, dès que le chemin a été damé, des balles de foin ont été apportées aux animaux. D’après le maire de Saint-Colomban-des-Villards, il faudra une semaine pour les évacuer. Dès le lundi 28 septembre un millier de bêtes ont été ramenées dans la vallée. L’évacuation du cheptel va se poursuivre au rythme d’un millier de têtes par jour. Dimanche soir le maire du village s’est félicité que tous les animaux aient eu de quoi manger. En effet, de brutales chutes de neige sont tombées de façon non prévue. Les bergers n’ont ainsi pas eu le temps de faire redescendre les animaux dans la vallée.

Une grande quantité de neige

En fait si un épisode neigeux s’est annoncé de façon très précoce, les chutes ont été bien plus importantes que prévues. En effet, plus de 50 cm de neige fraiche sont tombés au sol. Avec un manteau neigeux d’une telle épaisseur, les animaux ne peuvent plus brouter. Pire le vent glacial a congelé cette neige. Mais il a aussi provoqué des congères de près de deux mètres d’épaisseur au  niveau du col. La traversée à patte est ainsi devenue très problématique pour les troupeaux et leurs bergers. De plus, d’autres chutes de neige sont prévues pour le milieu de la semaine. La situation ne va donc pas s’améliorer dans les prochains jours, loin de là. Certes, la situation est sous contrôle, mais il y a des animaux qui sont prioritaires. En effet, parmi les pauvres bêtes piégées dans cet enfer blanc, se trouve un troupeau de brebis toutes prêtes à mettre bas. Ce sont donc les premières à être évacuées pour éviter des accidents lors de la mise bas. Pour ces animaux là, la situation est aussi dangereuse qu’urgente.

Un épisode neigeux très précoce

En fait, le temps a changé très rapidement. Ce n’est pas une surprise dans la montagne, puisque chaque montagnard sait à quel point le temps peut se modifier du tout au tout. Là où le bât blesse c’est que nous ne sommes que fin septembre et qu’en principe il n’y a pas de neige à cette période de l ‘année. C’est donc alors que les bergers étaient en train de commencer à redescendre leurs animaux dans la vallée, que le piège immaculé s’est refermé sur les troupeaux. Certes, les évacuations sont en cours. De plus, la nourriture est bien arrivée sur les lieux. D’autre part, les autorités s’investissent dans le sauvetage des animaux. Pour le moment, cela se passe bien. Bien entendu, il faudra surveiller les animaux à leur retour dans l’étable. En effet, il va faire moins 19 degrés cette semaine du coté du col du Glandon. On leur souhaite bon courage et que tout se passe bien.