DSK : la femme de ménage du Sofitel sort de son silence !

En 2011, la jeune femme s’était fait agresser par Dominique Strauss Kahn, un des hommes les plus puissants au monde. Elle revient sur l’affaire.

New York Pixaby

Le 14 mai 2011  Dominique Strauss Kahn, le très puissant patron du FMI prolonge un séjour professionnel par un court séjour privé à New York aux fins de voir sa fille, selon ce qu’on sait aujourd’hui. Alors qu’il séjourne à l’hôtel Sofitel, une femme de ménage qui croit la chambre vide entre et commence à faire le ménage. Elle croit à ce moment-là qu’il n’y a personne. C’est alors qu’un homme sort en peignoir de sa douche et agresse sexuellement la jeune femme. Cette dernière est alors choquée et réussit à s’enfuir. Elle fait alors de suite appel aux services de sécurité de Hotel.

Une agression dans une chambre d’hôtel

Les hommes découvrent une femme en état de . Elle explique avoir été agressée dans la chambre 2086 de l’hôtel. La jeune femme est visiblement sous le choc. Ses collègues la réconfortent et l’encouragent dans sa démarche de dépôt de plainte. A ce moment là, la jeune immigrée Guinéenne ignore tout de l’identité de son agresseur. Elle ne sait pas que son bourreau était Dominique Strauss Kahn l’un des hommes les plus puissants au monde et le favori des élections présidentielles françaises.

Un dépôt de plainte auprès de l’unité spéciale des victimes de New York

Oui oui, vous avez bien lu, c’est l’unité spéciale des victimes de New York. Le service de police rendu célèbre à la télé par l’agent Olivia Benson existe bel et bien et elle poursuit ce genre de personnage. Les policiers de New-York sont efficaces. Ils arrivent à faire arrêter celui qui venait de quitter la suite dans laquelle la jeune femme avait été agressée. Ce sera la première surprise. Lorsque les policiers lui demandent son identité, il la décline.

Domnique Strauss Kahn, le boss du FMI

A la stupéfaction des policiers l’homme qu’ils ont devant eux est le français Dominique Strauss Kahn, ancien député, ancien et directeur du FMI. L’un des hommes les plus puissants de la planète. Mais la police ne se laisse pas démonter. Les faits sont graves. Le procureur le fait transférer à Rikers où il va rester un moment. Commence alors une procédure et une bataille judiciaire. DSK sera ensuite mis en résidence surveillée.  Mais l’affaire l’empêche de se présenter à la primaire du parti socialiste français. C’est ainsi que François Hollande est sorti vainqueur de la primaire de la gauche. Il deviendra de la République Française en battant Nicolas Sarkozy, le président sortant.

Le non-lieu

Dominique Strauss Kahn a réussi à obtenir un non-lieu au niveau pénal. Une plainte civile a suivi, d’un coté de la part de la jeune victime, de l’autre coté une plainte venant de Dominique Strauss Kahn. Finalement les parties avaient trouvé un accord. On ignore le montant de la transaction. Personne n’a communiqué sur la question. De nombreuses personnes avaient affirmé que c’était son épouse d’alors, la vedette de TF1, Anne Sinclair qui avait payé la facture.

Panser les plaies

Aujourd’hui la jeune femme sort de son silence et accorde un entretien à un magazine français.  La jeune femme explique que cette affaire lui a gâché la vie. Elle n’avait rien demandé, elle a été agressée et l’identité de son agresseur avait tout changé. La jeune femme explique qu’elle s’est retrouvée en face d’un homme très puissant qui avait fait faire des recherches et qui a tout fait pour la décrédibiliser. De nombreuses associations féministes se sont positionnées pour dénoncer le sexisme dont la jeune femme faisait l’objet. D’aucuns avaient été jusqu’à dire que la jeune femme était trop peu séduisante pour être victime de Strauss Kahn. Cette dernière a expliqué qu’elle a failli se suicider au vu de la façon dont elle a été traitée et par les médias et par la police. Aujourd’hui elle se reconstruit.