Vacances d’été : de nouvelles restrictions en vigueur pour l’Australie, l’épidémie prend de plus en plus d’ampleur !

L’Australie a déjà décidé de confiner la ville de Melbourne puisque le coronavirus est largement présent. D’autres restrictions vont toutefois être mises en place.

Vacances
Source : capture Pixabay

Le pays semble être touché massivement par cette épidémie du .

Il y a quelques jours, les autorités compétentes de Melbourne ont décidé de voter pour le de la ville entière.Toutefois, le virus se propage assez rapidement, des mesures plus complexes sont alors mises en place.

Les vacanciers qui souhaitent se diriger vers l’Australie au cours de l’été doivent se renseigner massivement en amont notamment sur les restrictions ainsi que les zones inaccessibles.

A Sydney, les pubs doivent réduire leur capacité d’accueil

Les images ont sans doute été en défaveur des pubs de Sydney. Vous avez pu constater qu’une fête a provoqué plusieurs contaminations liées au coronavirus. Le virus ne doit pas être pris à la légère puisque dans le monde entier, il se propage assez rapidement. Hong Kong a décidé de fermer Disneyland à cause d’une augmentation des cas. La Galice en Espagne est confinée alors que la justice a mis un terme aux restrictions pour la Catalogne, des élèves ont été confinés en France et plus précisément à Lyon. D’autres situations de ce genre sont à prendre en compte, les fêtes se multiplient notamment avec les rave party ou encore lors d’un concert du DJ à Nice.

  • A Sydney selon le Figaro, les pubs sont désormais contraints de réduire les capacités d’accueil toujours dans cette optique de réduire la propagation du virus.
  • En Angleterre, des images avec la réouverture des pubs ont également créé la polémique à cause du non respect des gestes barrières et de la distanciation sociale.
  • La fréquentation pour Sydney ne devrait pas dépasser 300 personnes.

Les autorités compétentes demandent aussi que des agents de sécurité soient déployés notamment pour que les mesures de distanciation soient respectées. Il faut noter qu’une fête très prisée a été organisée dans l’un des pubs de Sydney, cet établissement était très couru, mais une vague d’infections n’a pas pu être mise de côté. Les restrictions s’accélèrent puisque le coronavirus n’a pas disparu en Australie, il a même repris de la force.

L’État de Victoria est l’épicentre du coronavirus

L’Australie se retrouve dans une situation très complexe alors que les d’été en France sont au rendez-vous. De ce fait, si les Français décident de partir dans ce pays, il est impératif d’être conscient que la situation est complexe. Par exemple l’épicentre est représenté par l’État de Victoria. Ce sont 10 000 cas qui ont été identifiés depuis le début de la crise sanitaire. Pour Melbourne, près de 270 infections sont au rendez-vous selon les autorités. Ces dernières ont alors estimé qu’il fallait confiner la ville d’Australie pendant 6 semaines. Les déclarations de Gladys Berejiklian ont été assez précises.

Il ne fait aucun doute que ce qui se passe dans l’État de Victoria a eu des conséquences en Nouvelle-Galles du Sud et c’est pourquoi nous sommes en phase d’alerte élevée.

Il est sans doute judicieux de répéter à maintes reprises qu’il faut respecter les gestes barrières à savoir le port du masque, la distanciation sociale d’un mètre au minimum et la désinfection des mains avec du gel hydroalcoolique. Bien sûr, ce qui se produit en Australie peut aussi être au rendez-vous en France. Lors de son interview du 14 juillet, Emmanuel Macron a précisé que le pays est prêt si toutefois une seconde vague devait se produire.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.