Val-de-Marne : un drame, un enfant de 10 ans aurait sauté par la fenêtre pour échapper à son père

Cette petite fille de 10 ans a vécu un calvaire, elle est blessée, mais son pronostic vital ne semble pas engagé malgré la chute de deux étages.

Enfant battu
Source : capture Pixabay

C’est un véritable drame qui s’est dessiné dans le Val-de-Marne, mais il reflète finalement ce qui a pu se produire dans plusieurs foyers. Avec le confinement, les enfants maltraités ont alors été enfermés avec leurs parents au même titre que ces femmes battues qui peuvent vivre un calvaire au quotidien. Les SOS ont été nombreux notamment sur les réseaux sociaux et les appels aux services concernés également. En ce qui concerne cette petite fille de 10 ans, ses jours ne sont pas en danger. Ce drame a clairement fait réagir sur les réseaux.

Val de Marne
Source : capture Twitter

Que s’est-il passé dans le Val-de-Marne ?

C’est un fait divers sordide qui est relayé dans les colonnes du Parisien et il s’est produit à Rungis dans la journée de dimanche. Cette petite fille âgée seulement de 10 ans avait peur que son père puisse l’attraper notamment pour la frapper. Les raisons de cette situation sont également glaçantes.

  • Dans le réfrigérateur, la fillette de 10 ans avait seulement voulu prendre un yaourt.
  • Certes, elle n’avait pas demandé l’autorisation de son père, cela aurait donc entraîné cette situation glaçante.
  • La fillette a pu se confier aux forces de ‘ordre qui ne prennent pas cette affaire à la légère.
  • Elle a donc sauté du second étage de son immeuble pour tenter d’échapper à son père qui voulait apparemment la molester.
  • Un témoin aurait alors confirmé toutes les informations, il a également fait l’objet d’un interrogatoire.
  • Bien sûr, au vu de la hauteur de la chute, il n’est pas surprenant que la petite fille souffre de plusieurs blessures.
Val de Marne
Source : capture Twitter

Selon la presse, elle aurait été blessée au niveau de la cuisse, mais son pronostic vital n’est pas engagé. La chute a tout de même été conséquente et elle a finalement risqué sa vie pour échapper à son père. Cela montre sans doute que le contexte familial devait être complexe à supporter. Bien sûr, le père a été placé en garde à vue à la suite des déclarations et la petite fille de 10 ans se trouve dans le 15e arrondissement de Paris à l’hôpital Necker. Les spécialistes auraient également identifié des lésions au niveau de l’arrière de sa tête.

La fillette se trouvait avec sa mère dans la salle de bain

Les forces de police avaient été envoyées sur place notamment pour des violences conjugales. Lorsqu’ils sont arrivés, ils ont demandé au père de famille de pénétrer dans le logement, mais celui-ci a assuré que tout allait très bien. Il paraissait assez calme malgré la situation, mais avec leur expérience, les policiers décident tout de même d’insister et ils découvrent alors une femme dans une salle de bain. Selon la presse, elle est en compagnie de la jeune fille âgée seulement de 10 ans et elle vient de chuter du second étage de son immeuble. Elle n’a pas de vêtements, elle porte seulement une serviette autour de son cou. C’est à ce moment qu’ils décident de l’interroger au plus vite.

Val de Marne
Source : capture Twitter

Elle partage alors son récit concernant sa chute et sa volonté d’échapper rapidement à son père alors qu’elle voulait prendre un yaourt dans le réfrigérateur. Lorsqu’ils demandent à la petite fille de s’habiller, ils constatent au même moment que des cicatrices sont au rendez-vous sur plusieurs zones de son dos et ils posent alors une question simple notamment pour connaître la provenance. La fillette raconte alors qu’elle a vécu un vrai calvaire puisque leur père n’arrête pas de partager sa colère et sa violence. La petite fille de 10 ans n’est pas la seule à avoir été victime puisque sa soeur et son frère ont également été les cibles.

De ce fait, au cours de son récit, elle précise qu’elle reçoit parfois des coups de fouet. Cela montre que de nombreux enfants en France sont victimes de ces violences conjugales et nombreux sont ceux qui ont souffert pendant le confinement. Des femmes battues ont également été enfermées avec leur conjoint pendant près de 50 jours sans avoir la possibilité de s’échapper. En ce qui concerne l’affaire de la petite fille, une enquête est en cours notamment pour connaître l’ampleur de la situation.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.