Vacances d’été : sera-t-on privé de bars dans quelques jours à cause du Coronavirus ?

À l’heure où une seconde vague du coronavirus est à craindre en France, les membres du gouvernement sont prêts à prendre des mesures drastiques pour éviter les contaminations. Pourra-t-on profiter encore d’un verre en terrasse au mois d’août ? Rien n’est encore sûr à l’heure actuelle.

Sil y a bien un secteur professionnel qui a souffert du confinement et du coronavirus, c’est bien celui de la restauration, et des établissements commercialisant de l’alcool. Les bars et restaurants ont en effet été gravement touchés sur le plan financier, par la fermeture de leurs établissements, qui a duré plusieurs mois. Le mois de juin a marqué la fin de ces fermetures, mais certains n’ont hélas pas pu suivre : de nombreux bars et restaurants ont en effet dû fermer leurs portes, n’ayant pas suffisamment de trésorerie pour survivre à cette crise.

Pour ceux qui ont réussi à passer la première tempête, le business a pu redémarrer à l’aube de l’été, période faste pour les restaurateurs. En effet, c’est durant les mois les plus ensoleillés que les Français prennent le plus plaisir à profiter de leurs établissements favoris, en particulier pour s’installer en terrasse.

Mais la crainte d’une seconde vague est dans toutes les têtes, et celle-ci pourrait véritablement être fatale pour ces établissements, s’ils venaient à fermer à nouveau. Pourra-t-on malgré tout profiter d’un été presque normal, et se prélasser en terrasse au mois d’août ? Les nouvelles ne sont pas très bonnes malheureusement, aussi bien pour les vacanciers que pour les professionnels.

Vers une fermeture des lieux de rassemblement ?

En dehors des fêtes privées, il est vrai que les bars et restaurants sont avant tout des lieux de convivialité et de rassemblement pour les Français, en tant que bons vivants. Néanmoins, la résurgence des cas qui est constatée actuellement, pourrait pousser le gouvernement à reprendre des mesures drastiques pour endiguer l’épidémie, et tous les lieux qui génèrent des contacts sociaux sont dans le collimateur de Matignon.

La situation serait probablement catastrophique pour ces professionnels, si ce type de mesure était pris, néanmoins ce n’est visiblement pas à exclure, si on en croit les dernières déclarations en date.

Le de la Santé a assuré au Parisien, qu’une nouvelle fermeture des troquets, bars et restaurants était donc à craindre, si la situation le nécessitait. Un nouveau confinement n’est pas non plus à exclure malheureusement, pour le cas où le nombre de cas graves et de deviendrait à nouveau incontrôlable. Ce n’est évidemment pas le cas à l’heure actuelle, mais cela pourrait le devenir.

Des cas asymptomatiques nombreux

Mais si le virus semble silencieux, il circule toujours. En dehors des cas déclarés provenant de personnes faisant état de symptômes classiques (toux, fièvre, maux de ventre et de tête, difficultés à respirer), on trouve également de nombreux cas asymptomatiques, qui sont à l’origine de nombreuses inquiétudes. En effet, des jeunes testés récemment se sont avérés porteurs, sans présenter le moindre signe. Ceux-ci ne sont donc pas visiblement malades, mais sont des vecteurs importants de la , c’est pourquoi il est indispensable à tout âge, d’adopter les gestes barrières et de les appliquer, afin d’éviter de tomber dans une situation à nouveau extrême, et dangereuse pour de nombreux secteurs d’activité.

Comment éviter la fermeture des bars ?

Il est possible que nous soyons dans l’impasse au moment où cela surviendra. Mais en attendant, il est indispensable, en ou dans sa ville de résidence, de respecter les gestes qui sauvent : port du masque obligatoire en intérieur, ou dans les lieux bondés, distanciation physique, évitement des embrassades et serrages de mains, lavage et désinfection des mains doivent être adoptés par tous, de manière à ce que nous puissions passer un bel été, avec un cocktail à la main.