Vacances d’été : la Corse sera-t-elle l’eldorado des touristes français cet été ? Voilà nos réponses !

Alors que le premier ministre Edouard Philippe a fait ses premières annonces la semaine dernière concernant la seconde phase du déconfinement, les français veulent préparer leurs vacances…

Plage Corse
Source : Pawel Kazmierczak, 123RF

d’été : sera-t-il possible de se rendre en cet été ?

Depuis les annonces du gouvernement jeudi dernier, chaque destination de cet été est scrutée par les français : sera-t-il possible de partir au Portugal, en Espagne, ou encore au Maroc ? Si pour certains pays nous avons d’ores et déjà la réponse, il se trouve que celle-ci est parfois négative ou en attente.

En effet, certaines destinations comme le Maroc ne seront pas tout de suite accessibles et les nombreuses et nombreux français qui souhaitaient s’y rendre vont malheureusement devoir prendre leur mal en patience. Mais de nombreux français se posent également la question quant à la Corse, qui fait bien évidemment partie de la France mais qui reste une destination particulière pour de nombreux français.

Privilégiée par certains français, il faut bien avouer que la Corse dispose de très nombreux avantages pour accueillir les touristes du monde entier mais aussi les autres français qui souhaitent s’y rendre massivement ! Est-ce que cela sera bel et bien le cas cet été, ou les Corses seront-ils bloqués ? Nous avons reçu les premiers éléments de réponses que nous sommes en mesure de vous dévoiler ici…

Vacances d’été : comment se rendre en Corse cet été ?

En effet, la limite des 100 kilomètres a été levée depuis le 2 juin, et les français peuvent se déplacer dans toute la métropole sans contraintes. Mais est-ce le cas pour la Corse si on souhaite s’y rendre en avion notamment ? Et bien il semblerait que cela dépende du transport, car bien que la Corse fasse partie de la France, l’insularité de la collectivité territoriale a dû appliquer le décret du premier juin. Ce décret stipule une restriction que l’on retrouve également pour les collectivités de l’Outre-mer.

Par conséquent, l’article 10 de ce décret affirme qu’à l’exception de ce qui est appelé un « motif impérieux d’ordre personnel ou familial », une raison professionnelle ou de santé, les voyages avec la Corse restent tout de même interdits. Une situation qui a fait réagir le préfet de l’île, Franck Robine, qui a néanmoins déclaré vouloir faire le maximum pour faire en sortes que la saison démarre bien dès le 23 juin prochain. Mais qu’en sera-t-il réellement ? Et bien il semblerait que les autres transports, notamment maritimes, seraient quant à eux ouverts.

Les français les plus impatients vont donc devoir attendre un peu avant de pouvoir se rendre en Corse, car rien ne sera possible avant le 23 juin, si la situation n’évolue pas avant. D’autre part, vous l’avez compris, il vous sera donc impossible de vous rendre en Corse en avion mais seulement en bateau, si la situation n’évolue pas également sur de volet là dans les semaines et les mois à venir. Car en effet, la crise sanitaire du coronavirus est toujours bel et bien là, et nous ne pouvons pas savoir encore à ce jour comment la situation sanitaire va-t-elle évoluer. La pandémie va-t-elle s’accélérer ou au contraire continuer à ralentir ? Nous n’avons pour le moment pas les réponses…

Quoi qu’il en soit, c’est tout de même un léger soulagement pour les nombreux français qui avaient d’ores et déjà prévu de se rendre en Corse cet été, qui reste une belle destination à découvrir pour de nombreux français. On imagine également que l’économie locale doit également être soulagée par cette décision, bien que l’on imagine que les conditions actuelles ne soient pas des plus favorables pour le . Effectivement, l’arrêt du transport aérien avec l’île aura très probablement des conséquences sur le tourisme et on imagine que bien que les touristes viennent en Corse, le flux de visiteurs sera moindre que les autres années.

Il est encore bien trop tôt pour tirer des conclusions à ce sujet en revanche, car la décision doit évoluer comme dit plus haut le 23 juin prochain, si d’autres décisions ne sont pas prises plus tôt par le gouvernement d’Edouard Philippe qui pourrait bien en décider autrement.


Frédéric Ozart

Frédéric Ozart

Passionné depuis tout petit par l'écriture et la musique (même la plus obscure) et de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! J'aime également les nouvelles technologies et le développement web qui ont été une révélation pour moi il y a 15 ans déjà.