Rentrée des classes : les enfants auront-ils des « punitions » à cause du masque ?

La rentrée des classes a sonné puisque les enfants sont attendus ce matin sur le pas de la porte après de longues semaines de vacances.

La rentrée des classes
Source : capture Pixabay

Tous les enfants ont repris le chemin de l’école ce 1er septembre et les enseignants ont fait leur la veille. Tout semble prêt pour que l’apprentissage soit optimisé même si les conditions sont assez spécifiques. a souhaité inviter tous les enfants à respecter à la lettre les gestes barrières, c’est indispensable pour éviter la propagation du virus sur le territoire. Si certains parents sont très angoissés, d’autres ont déjà préparé leur progéniture pendant les vacances d’été. Toutefois, ceux qui refuseront de porter un masque seront-ils sanctionnés ?

Un masque obligatoire à l’école dès 11 ans

Jean Castex a précisé lors de son allocution que les enfants en crèche ne portaient pas de masque et c’est aussi le cas des accompagnateurs pour ne pas leur faire peur. Par contre, les adultes dès la maternelle doivent impérativement avoir cette protection et les enfants sont invités à l’utiliser dès 11 ans, soit au collège et au lycée. Par contre, il y aura sans doute des refus notamment chez les plus grands, mais aucune sanction ne semble envisager.

  • Les chefs d’établissement doivent surtout sensibiliser les enfants, les collégiens et les adolescents pour qu’ils comprennent l’intérêt du masque.
  • Le ministre de l’Éducation nationale souhaite que la rentrée des classes soit la plus normale possible.
  • Le protocole est désormais connu pour l’ensemble des établissements, il faut alors l’appliquer à la lettre.

Désinfection des mains, respect des distanciations sociales, port du masque… Ce sont les critères à prendre en compte pour que le retour à l’école ne soit pas problématique. Par conséquent, malgré ces mesures, les contaminations seront-elles au rendez-vous ? Il est difficile de répondre à cette question, mais il est aussi complexe de penser qu’aucune école en ne sera touchée par des cas de coronavirus. Ces derniers en fonction de la situation pourraient alors engendrer la fermeture des établissements avec une multiplication des tests afin d’isoler les personnes malades. Il s’agit d’un véritable défi pour le gouvernement et c’est aussi le cas pour les entreprises.

La sensibilisation, c’est le mot d’ordre pour la rentrée

Il est inutile de sanctionner des enfants qui ne veulent pas porter le masque, pour le gouvernement, il est bien plus intéressant de leur expliquer les raisons pour lesquelles il faut impérativement le porter. Bien sûr, les parents doivent aussi discuter avec leurs enfants afin de leur faire comprendre que le coronavirus est une maladie mortelle et qu’elle peut être dangereuse pour certains profils fragiles comme les personnes âgées. Ils auront aussi la possibilité de proposer un masque dès la primaire, mais ce n’est pas obligatoire. Les contrôles seront également réalisés par le personnel de l’école et les enseignements.

Il serait difficile de distribuer des sanctions pour le non-port du masque. De plus, cela ne poussera pas forcément les collégiens ou les lycéens à se protéger contre le coronavirus. Bien sûr, un rappel des règles sera sans doute réalisé ce matin afin de prévenir tout le monde de la dangerosité de cette maladie. Les parents sont toutefois angoissés pour la plupart, car certains enfants n’ont pas été à l’école depuis près de six mois. Même après le déconfinement, des familles avaient décidé de ne pas accompagner leur progéniture dans les classes. La nouvelle saison est donc lancée et nous souhaitons une très belle rentrée des classes à tous !


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.