La France veut Netflix, Amazon investit 25% de ses revenus localement

0
18

Publié le:

La France souhaite que des services de streaming comme Netflix et Amazon investissent un quart de leurs ventes dans des productions locales. La règle fait partie de la pression plus large du pays pour ce qu'il a appelé sa «souveraineté culturelle à l'ère numérique».

Jusqu'à présent, les diffuseurs et les cinémas ont eu tendance à subventionner le contenu local. Aujourd'hui, la France veut transférer la charge sur les entreprises de streaming, qui ont fait face à moins de demandes par le passé.

L'obligation pour les sociétés de streaming d'investir dans du contenu local est conforme à une récente directive de l'UE sur les services de médias audiovisuels, qui fait actuellement peau neuve à Paris.

Lorsque le ministre de la Culture, Franck Riester, a dévoilé l'année dernière une réforme pour moderniser le secteur audiovisuel, il a menacé d'aller jusqu'à bloquer les sites de streaming qui refusaient de se conformer aux exigences d'investissement.

Ceux qui offrent une grande variété de programmes devront investir au moins 16% de leurs revenus dans du contenu local, et les sites de streaming qui proposent principalement des séries télévisées et des films, une catégorie comprenant à la fois Netflix et Amazon, devront consacrer au moins 25% leurs revenus aux productions locales.

Concurrence étrangère

Les obligations s'inscrivent dans le cadre plus large de la volonté française de protéger ce qu'elle décrit comme sa «souveraineté culturelle à l'ère numérique».

Le ministre de la Culture a rencontré mardi des représentants de l'industrie au sujet de la réforme, qui vise à soutenir les acteurs nationaux des médias traditionnels face à la concurrence croissante des plateformes de divertissement étrangères.

Le Parlement débattra du projet de loi à partir de mars et il sera adopté après un vote final à la fin de l'été.

La société californienne Netflix a déjà réalisé plusieurs séries originales françaises, dont «Marseille», mettant en vedette l'une des plus grandes stars internationales de France, Gerard Depardieu, qui a été créée en 2016.

Gérard Depardieu incarne Robert Taro dans la série télévisée

Gérard Depardieu incarne Robert Taro dans la série télévisée "Marseille", présentée en première sur Netflix en 2016 David Koskas / Netflix

Le géant américain a dépassé les 6 millions d'abonnés en France, a déclaré le président-directeur général Reed Hastings dans une interview accordée ce mois-ci au magazine français L'Express.

La société devrait ouvrir un bureau à Paris le 17 janvier.