Jean-Michel Blanquer lance les « vacances apprenantes » pour les décrocheurs

Pendant le confinement, de nombreux élèves ont été sujets au décrochage scolaire. Jean-Michel Blanquer a donc décidé de lancer le dispositif "vacances apprenantes" pour permettre aux élèves en difficulté d'avoir des vacances tout en profitant d'une remise à niveau.

Jean-Michel Blanquer lance le dispositif vacances apprenantes
Source : capture Twitter

Suite aux ravages causés par le coronavirus, Jean-Michel Blanquer (ministre de l’éducation nationale) décidé d’agir. Il décide de lancer le dispositif «  apprenantes » pour offrir des vacances aux enfants issus de familles modestes et pour remettre les enfants décrocheurs dans le système scolaire.

Coronavirus : après le confinement, l’Etat doit diminuer les écarts scolaires

L’Etat a dû prendre des mesures fortes après le coronavirus pour éviter que les écarts scolaires ne se creusent davantage. Certains enfants ont bien suivi le programme et ont donc le niveau prérequis pour retourner à l’école sans problème.

Malheureusement, ce n’est pas le cas de tous les élèves en . De forts écarts étaient déjà constatés entre plusieurs élèves mais le confinement a aggravé la situation. Le Gouvernement espère donc réussir à réduire ces divergences de niveau en offrant des vacances apprenantes aux élèves les plus susceptibles de décrocher scolairement.

Les élèves de familles modestes sans soucis scolaires particuliers sont également touchés par la mesure pour avoir une chance de partir en vacances et de souffler après cette période si compliquée. Beaucoup d’entre eux ont été confinés en appartements ou logements sociaux sans extérieur.

Vacances d’été : 200 millions d’euros pour offrir des vacances « apprenantes » aux élèves décrocheurs et enfants de familles modestes

Ainsi, le Gouvernement d’Emmanuel Macron débloque pas moins de 200 millions d’euros pour ce projet. Les familles les plus modestes seront bien entendu prioritaires.

Ce dispositif « vacances apprenantes » a deux objectifs :

  • Assurer des vacances d’été aux enfants dont les parents n’ont pas assez de moyens pour partir
  • Permettre aux élèves décrocheurs de rattraper le retard accumulé depuis le confinement

En effet, tous les parents n’étaient pas égaux et n’ont donc pas tous pu assurer l’école à la maison de façon efficace. Cela peut être lié à plusieurs raisons, en voici quelques exemples :

  • peu de temps en raison d’un travail trop prenant et obligatoire,
  • parents n’ayant pas bénéficié d’une éducation scolaire suffisante pour épauler leurs enfants,
  • parents ne parlant pas bien français,
  • accès limité (voire impossible) à internet,
  • pas assez de matériel adéquat pour une vraie éducation à la maison (vrai bureau, cahiers, feuilles, crayons, ordinateur…),
  • logement trop petit pour prendre en charge le télétravail et l’éducation des enfants en même temps…

 « Nous allons mettre 200 millions dans quatre opérations qui permettront à un million d’enfants et de jeunes d’avoir des vacances épanouissantes et éducatives, entièrement gratuites pour les familles les plus modestes, dont les enfants seront prioritaires », s’est ainsi exprimé Jean-Michel Blanquer devant les journalistes de « Ouest-France ».

Vacances apprenantes : les détails du dispositif de Jean-Michel Blanquer

Les familles n’ayant pas les moyens n’auront donc pas besoin de mettre la main au porte-monnaie pour organiser des vacances d’été à leurs enfants. Ce sont les écoles ouvertes, de la primaire au lycée, qui accueilleront tous les enfants pour « des activités de soutien scolaire mais aussi des activités culturelles et sportives ». Les lycées professionnels et les écoles des territoires ruraux seront particulièrement concernés.

Jean-Michel Blanquer et Gabriel Attal proposent des vacances apprenantes aux décrocheurs
Source : capture Twitter

 Les « vacances apprenantes » toucheront en tout « 400 000 enfants en écoles ouvertes, 50 000 pour la formule « buissonnière », 250 000 en colonies et 300 000 en centres aérés » selon les déclarations de Jean-Michel Blanquer. Seuls les enfants de moins de 17 ans sont concernés.

Cependant, cela nécessitera une grande mobilisation des enseignants puisqu’il faudra 25 000 enseignants pour mener à bien ce projet. Le de l’éducation nationale espère que les partenaires de l’éducation nationale, tels que les professeurs, seront au rendez-vous.

Vacances d’été apprenantes : les jeunes de quartiers prioritaires très concernés par la mesure

Les jeunes des quartiers populaires sont particulièrement visés par cette mesure selon les dires de Gabriel Attal, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse. « Une attention particulière » sera donc accordée « aux quartiers où des familles ont l’habitude de passer l’été dans leur pays d’origine » mais « ne pourront pas le faire en raison de la fermeture des frontières. »

Ainsi, l’Etat va réserver 200 000 places en colonie de vacances (sur les 250 000 débloquées) aux « jeunes issus des quartiers prioritaires de la ville ». Le secrétaire d’Etat a précisé que des « jeux pédagogiques » et de la « remobilisation scolaire » sont prévus au programme des centres aérés à destination des élèves décrocheurs.

Si vos enfants sont concernés par le dispositif « vacances apprenantes », vous pourrez en savoir plus lorsque la plateforme dédiée sera mise en ligne le vendredi 12 juin. L’Etat avait également déclaré que les familles les plus modestes seraient aidées pour pouvoir organiser des vacances en France.


Marion Keller

Marion Keller

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé lire et écrire. J’ai commencé un nombre incalculable de romans mais j’avais constamment besoin de renouveau. C’est donc tout naturellement que je me suis tournée vers la rédaction web pour produire des contenus courts et éducatifs. En ce sens, les actualités sont parfaites pour moi et j’aime les rédiger pour vous !