Gestes barrières et vacances : le relâchement des Français ! Nos astuces pour supporter le masque

Les vacances se profilent à l’horizon, mais les Français sont de plus en plus de mauvais élèves, car ils sont nombreux à avoir abandonné les gestes barrières.

Masque
Source : capture Pixabay

Il y a de grandes chances pour que la seconde vague soit réellement au rendez-vous entre septembre et octobre si les Français ne sont pas assidus. La France n’est pas le seul pays qui affiche quelques craintes, car l’Allemagne se retrouve aussi au coeur de vives inquiétudes. Le relâchement est problématique, voire dangereux comme peuvent le préciser les scientifiques. Même pendant les , il ne faut pas relâcher la vigilance.

Respecter les gestes barrières pour éviter une seconde vague

De nombreuses raisons sont évoquées pour motiver le non-respect des gestes barrières comme le port du masque. La chaleur, le bronzage, les idées reçues… Si les Français ont été obéissants pendant quelques semaines, certains ont décidé d’oublier que le a frappé de plein fouet notre pays et les conséquences ont été dramatiques avec une crise économique sans précédent. Le président du Conseil scientifique, Jean François Delfraissy a pu se confier à BFMTV et les déclarations ne sont pas très réjouissantes.

  • Il estime que la distanciation sociale n’est plus autant respectée, cela est aussi valable pour le port du masque.
  • Face à cette situation, le gouvernement pourrait décider de rendre obligatoire ce masque notamment dans les lieux clos et les espaces publics.
  • Il demande que les Français soient désormais respectueux des conditions sanitaires.

Le professeur précise que dans les transports, le port du masque est respecté au même titre que la désinfection des mains. Les Français semblent avoir intégré ces gestes importants même si d’autres sont bien sûr en marge. Il suffit de vous rendre dans certains magasins pour constater que cet accessoire à usage unique ou en tissu n’est plus systématiquement au rendez-vous. Il y a également des comportements qui peuvent faire bondir comme le pliage du masque dans la poche, le rangement dans le sac après l’utilisation… Le professeur estime que les gestes de distanciation sociale sont de moins en moins respectés. Alors qu’il avait accordé un entretien à l’Agence France Presse, il avait été formel sur cette question.

Je dis attention, le virus circule encore.

Difficile de porter le masque avec cette chaleur

Bien sûr, ce n’est pas agréable à cause des températures, cela engendre de l’humidité dans le masque et vous avez l’impression de suffoquer. Il faut alors adapter les consignes tout en les respectant. Lorsque la distanciation sociale peut être suivie à la lettre avec au minimum 1.5 mètre, il semble inutile de prendre un masque, mais soyez vigilant, il faut toujours respecter cette distance. Si vous devez absolument porter un masque, prenez le temps de vous mettre à l’ombre pendant quelques minutes, enlevez cet accessoire, pensez bien sûr à vous désinfecter les mains et même à le jeter s’il est humide.

Buvez de l’eau, respirez un peu et prenez le temps de retrouver vos esprits même si vous devez perdre quelques minutes. C’est la seule façon pour supporter tout au long de la journée votre masque. Dans votre voiture, vous n’êtes pas contraint de le porter, cela vous permet de respirer un peu mieux avec notamment la fenêtre ouverte. Soyez vigilant, car vous devez, à chaque fois, jeter votre masque et non le pendre au rétroviseur ou le positionner sur le siège passager. Cela demande un stock de masques conséquents, mais c’est la seule façon pour se protéger sans suffoquer. Si vous vous exposez au soleil et que vous devez porter le masque, n’oubliez pas de vous hydrater. Privilégiez les versions à usage unique, elles sont plus confortables pour respirer.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.