Confinement : Voici les nouvelles activités qui vont devoir baisser rideaux pendant cette période !

Si le premier confinement avait été accepté sans, forcément, une vague de mécontentement, ce n’est pas le cas pour le second.

Commerce
Source : capture Pixabay

Alors que les commerces non essentiels ont été contraints de fermer leurs portes à cause du valable jusqu’au 1er décembre, une autre mesure a été instaurée par Jean Castex. Il était l’invité de TF1 ce dimanche 1er novembre et il a également précisé que les centres commerciaux dès mardi devront se plier à cette nouvelle règle.

Le Maire fait une nouvelle annonce ce lundi

Il était l’invité de RTL et en parallèle du Premier ministre, il a également fait une annonce assez problématique pour certains professionnels. Comme les salons sont fermés, les coiffeurs à domicile ne pourront plus exercer.

  • Pendant la phase du confinement, vous ne pourrez donc pas demander à votre coiffeur de se déplacer chez vous.
  • Le ministre de l’Économie estime qu’il s’agit d’un problème d’équité par rapport à tous les salons fermés.
  • Bruno Le Maire a donc fait une annonce fracassante ce lundi matin.

La liste des interdits ne cesse de s’allonger en ce début du mois de novembre, mais la colère gronde. Les commerces de proximité ont été contraints de fermer leurs portes à cause du confinement et lorsqu’ils sont non essentiels, ils ne comprennent pas pourquoi les centres commerciaux peuvent avoir tous les rayons. Jean Castex a donc pris la parole ce dimanche 1er novembre quelques jours après l’allocution du président de la République et la conférence de presse.

Quels sont les rayons supprimés ?

Il suffit de prendre en compte les commerces fermés pour obtenir la liste des rayons qui ne pourront plus être à la disposition des Français dès ce mardi 3 novembre. Ce sera alors le cas pour les appareils électroménagers, les fleurs, les arts de la table ainsi que les objets de décoration. Les bijoux, ainsi que les vêtements, les jouets et tous les produits culturels comme les livres. À l’approche des fêtes de fin d’année qui seront assez spéciales, le manque à gagner pour les supermarchés sera alors conséquent, mais la colère gronde.

Plusieurs enseignes doivent se plier à la nouvelle règle, ce sera notamment le cas pour Leclerc, Auchan ou encore Carrefour et Intermarché. Le ministre délégué chargé des Petites et Moyennes entreprises a pu s’exprimer sur France Info. Alain Griset annonce que les produits d’hygiène seront au rendez-vous, mais ce ne sera pas le cas pour le maquillage. Il faudra donc attendre le décret de ce mardi pour avoir la liste précise de tous les produits que vous pourrez ou non acheter. Il restera bien sûr Internet pour le plus grand désarroi des commerces indépendants.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.