De 50 millions à 5 milliards : le nombre d’utilisateurs de Bitcoin multiplié par 100 ?

D’après Brian Armstrong, le CEO de Coinbase, le nombre d’utilisateurs de Bitcoin et de cryptomonnaies pourrait prochainement être multiplié par 100, passant de 5 millions à près de 5 milliards d’utilisateurs.

À l’entendre partager ses connaissances sur Twitter, la croissance exponentielle du , monnaie qui avait rencontré des difficultés à ses débuts, serait donc assurée !

entend bien faire du Bitcoin la reine des cryptomonnaies

Brian Armstrong, CEO de Coinbase, a tenu à communiquer aux Twittos une « recette » pour accroître de manière exponentielle le nombre d’utilisateurs de cryptomonnaies comme le Bitcoin, afin de le faire atteindre 5 milliards. Dans une série de tweets datant de début mars 2020, il dresse ainsi un parallèle entre les développements technologiques qui ont amené à la démocratisation du Web et le travail actuellement mené dans le domaine de la .

Le CEO de Coinbase estime notamment que le succès de la cryptomonnaie repose avant tout sur la sécurité des données, la scalabilité (la capacité d’un produit à s’adapter à un changement), mais également sur les outils qui facilitent le développement des applications. Pour expliquer son parallèle, Armstrong cite l’expérience de Netscape, entreprise qui dans les années 90 régnait sur la quasi-totalité du marché.

Internet et blockchain Bitcoin : mêmes difficultés ?

Pour rappel, le principe de scalabilité est le principal défaut freinant actuellement l’adoption en masse des cryptomonnaies. En effet, le nombre de transactions effectuées avec des monnaies virtuelles et pouvant être traité par seconde est bien trop limité à comparer des autres moyens de paiement électroniques qui utilisent du fiat. Toutefois, pour le CEO de Coinbase, cette situation est comparable à celle connue il y a une vingtaine d’années par Internet, lorsque la bande passante en limitait encore l’accès aux contenus.

Autre faiblesse actuelle des cryptomonnaies, la confidentialité. Là encore, Brian Armstrong affirme que le problème est similaire à celui rencontré par le Web, lorsque l’absence de standards de sécurité dissuadait bon nombre d’utilisateurs de communiquer leurs données confidentielles.

L’accès aux distributeurs de cryptomonnaies de plus en plus facilité

Il semblerait, malgré ces difficultés, que Brian Armstrong ait raison puisque les cryptomonnaies sont, petit à petit, en train de perdre leur statut exceptionnel pour être adoptées par le secteur de la traditionnelle. En effet, l’accès aux distributeurs de cryptomonnaies devient de plus en plus facilité, puisque ces derniers se comptent désormais par milliers (près de 7 000), répartis dans près de 75 pays.

Les start-ups du domaine des cryptomonnaies étant habituées à relever des défis avec des degrés de complexité élevés, les réponses concernant les manières de rendre réellement populaires le Bitcoin et autres monnaies virtuelles ne devraient pas tarder. Cela passera-t-il par un principe de scalabilité ou bien une industrialisation de la blockchain et des cryptos ? À en croire Brian Armstrong, le futur devrait le révéler rapidement !


Avatar

Hugo Moratus

Passionné depuis mon plus jeune âge par le web, j'ai passé un bac L avant de me tourner vers la rédaction. Aujourd'hui, j'essaye de lier ces deux passions !