Vous n’avez rien compris à Tenet ? Pas de panique, l’acteur principal non plus !

Christopher Nolan a réconcilié les français avec le cinéma, mais a mis à rude épreuve leurs méninges avec son dernier film, Tenet.

Tenet
Source : Instagram

En cinq jours, vous avez été plus de 800 000 à être allé voir Tenet, le dernier film de Christopher Nolan. Malgré la période inédite que nous vivons, en pleine crise du coronavirus, le metteur en scène signe là un meilleur démarrage qu’Interstellar et Dunkerque. Il a véritablement réconcilié les français avec le cinéma qui attendaient certainement un gros film pour s’y rendre à nouveau, et supporter le masque le temps de la séance (et celle de Tenet est longue, 2h31 au compteur).

Tenet : un film qui retourne le temps et les cerveaux

Christopher Nolan nous a habitué à des films à la narration complexe, obscure, qui ne tiennent pas le spectateur par la main. Bien au contraire. De Memento à Interstellar, en passant par Le Prestige, il s’amuse à jouer avec les attentes de son audience. Mais avec son dernier film, Tenet, il passe à la vitesse supérieur. Depuis qu’il est sorti en France, le long métrage provoque le débat. Personne (ou presque) ne semble avoir réellement compris ce film, et plusieurs visionnages semblent nécessaires pour capter le plus détails possibles.

Un internaute a proposé sur Twitter un schéma qui résume le film (à ne voir que si vous l’avez vu, donc) et qui se charge d’aider les moins attentifs à comprendre au mieux le long métrage. Le schéma n’est pas des moins complexes, mais cherche à traduire le récit de Tenet. Ne vous en faites pas cependant si vous n’avez pas compris où voulez en venir Christopher Nolan, car même l’acteur principal du film est complètement perdu.

John David Washington n’a pas compris le scénario

John David Washington incarne le protagoniste (son nom durant tout le film). Il est le personnage central du récit, celui par lequel nous découvrons ces mystérieux objets inversés. Comme les téléspectateurs, il avance à l’aveugle, ne comprenant pas vraiment pour qui il travaille, ni pourquoi, ni dans quel but. Il fait équipe avec le personnage incarné par qui, de son côté, semble en savoir plus que ce qu’il ne dit (et nous le fait comprendre à l’aide de phrases faussement cryptiques qui peuvent être agaçantes).

Si les images qui défilent sous nos yeux vous ont fait mal au cerveau, imaginez un peu ce qu’il a pu ressentir en lisant le scénario. Et pourtant, à première vue, l’acteur pensait avoir compris le film. « A la première lecture, bizarrement j’étais certain d’avoir compris. Dans mon délire, j’avais craqué le code. Je pensais avoir tout pigé mais au fur et. mesure du tournage, je me suis rendu compte que non, je n’avais rien craqué. Je suis encore en train de galérer (rires)« .

Pendant le tournage, il tentait encore de comprendre réellement dans quoi il s’était embarqué. Après avoir dit à RTE Entrainment que le film était « fou« , il s’explique : « Tous les jours j’allais consulter le superviseur du scénario et Christopher Nolan pour savoir où l’on en était et ce que l’on faisait voulait dire et quelles émotions il fallait que je transmette« .

Les français enfin de retour au cinéma ?

En cinq jours, depuis la sortie de Tenet, 2 millions de personnes se sont rendues au cinéma. C’est 27% de moins que l’année dernière à la même époque. Des chiffres très encourageants pour les exploitants de salles, eux qui désespéraient de ne pas voir le public arriver en masse. Avec l’annulation de la sortie de Mulan par Disney (le film sera disponible directement sur Disney+), ils étaient très en colère. Pourquoi ? Car ils ont besoin de gros films pour que les spectateurs se déplacent à nouveau et tolèrent le port du masque, désormais obligatoire même durant la séance.

Qu’ils se rassurent, les gros films arrivent tous en cette rentrée. Dans les semaines à venir, nous pourrons notamment enfin découvrir Wonder Woman 1984, ou encore Mourir peut attendre (le dernier James Bond) des films particulièrement attendus qui devaient sortir plus tôt cette année.

De quoi redonner de belles couleurs au box-office français qui reste malgré tout le plus solide d’ depuis la réouverture des salles. Après tout, c’est bien nous qui avons inventé le cinéma en 1895, on n’allait tout de même pas l’enterrer. 


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.