Cambodge: un éléphant meurt après avoir transporté des touristes

Ce vendredi 22 avril, une femelle éléphant décède alors qu’elle transportait des touristes sur le site archéologique d’Angkor, au Cambodge. L’éléphante, Sambo travaillait sur le site touristique depuis 2001. Elle est morte d’une crise cardiaque après avoir transporté des touristes pendant 40 minutes, sous un soleil de plomb.

angkor

Au Cambodge, le site d’Angkor s’étend sur une surface de 400 km2 et regroupe une centaine de temples. Le temps d’Angkor Vat est le plus célèbre d’entre eux. 

L’éléphant femelle est morte d’épuisement

Alors qu’elle transportait deux personnes -une par une- sur son dos depuis plus de 40 minutes à travers le site touristique, l’animal âgé de 40 à 45, a succombé à une crise cardiaque. Selon un vétérinaire qui l’a examiné, Sambo est morte « à cause des fortes températures, d’épuisement par la chaleur et le manque de vent qui aurait pu la rafraîchir« . En effet, ce jour-là, il faisait plus de 40°.

L’éléphant femelle effectuait quotidiennement des promenades de 40 minutes avec des touristes sur le dos, et ce, depuis près de 15 ans.

pétition

Les photos de l’animal mort, publiées sur Facebook par Yem Senok, ont été partagées plus de 8000 fois. Rapidement, une pétition a été lancée sur le site Change.org pour demander l’arrêt des promenades à dos d’éléphants à Angkor. Pour le moment, elle recueille déjà plus de 14.000 signatures.

Les défenseurs des animaux ont également demandé une enquête pour savoir pourquoi Sambo a été forcée de porter des touristes alors qu’il faisait si chaud et qu’il n’y avait pas d’air.
Interrogé par le Daily Mail, Briton Jack Highwood, qui dirige le programme de protection des éléphants au Cambodge  » The Elephant Valley project », a précisé que le temple d’Angkor exploitait à ce jour 13 pachydermes, ce qui correspond à la plus grande concentration d’éléphants captifs du pays. Pour lui, les conditions de travail doivent être régulées.
On ignore encore la nationalité des personnes que Sambo transportaient ce jour-là, ni si elles ont été blessées quand l’animal s’est effondré.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.