Les terroristes de Bruxelles guidés par un commanditaire en Syrie

5704545_Abrini

Suite aux attentats de l’aéroport de Zavetem et du métro qui ont fait 32 morts en Belgique le 22 mars derniers, les enquêteurs recherchent activement le réseau de terroriste ayant organisé ces attentats. Ils avaient découvert juste après les attaques, dans une poubelle de la rue Max-Roos, un ordinateur ayant appartenu aux frères El Bakraoui, les kamikazes de l’aéroport. 

Depuis 3 semaines, la police belge tente d’analyser les informations découvertes sur cet ordinateur et de retrouver des fichiers cachés. Ils avaient déjà découvert plusieurs projets d’attaques en France et en Belgique ainsi que le « testament » audio des deux frères.

Le donneur d’ordre pas encore identifié

L’ordinateur n’avait pas été laissé là par hasard mais que Ibrahim El Bakraoui devait le faire passer à une de ses connaissances qui avait pour mission de l’apporter à l’avocat de l’un de ses complices présumés, précédemment arrêté, pour le disculper. Sur le fichier audio, nous pouvons entendre les deux frères dire avoir frappé Bruxelles «dans la précipitation»«ne plus savoir quoi faire», et craignant «de terminer dans une cellule».

Ce matin, le quotidien Libération annonce que les enquêteurs ont retrouvé d’autres fichiers intéressants dans l’ordinateur en continuant à l’analyser. Sur l’un des fichiers audio, ils ont pu entendre les frères El Bakraoui discuter avec un commanditaire basé en Syrie. Les discussions ont eu lieu par intermittence, mais d’après une source de Libération, elles portaient sur l’attentat de Bruxelles et réglaient  l’organisation de l’attaque en précisant le lieu, le moment et le nombre de personnes engagées sur le commando. Nous avons maintenant la preuve que les cellules terroristes européennes continuent à entretenir des relations étroites avec la Syrie malgré la mort d’ Abdelhamid Abaaoud. 

La France reste une cible privilégiée pour des attaques terroristes

Un troisième fichier audio a aussi pu être récupéré, sur celui-ci, plusieurs cibles possibles d’attaques sont évoquées : notamment la Défense et l’association catholique intégriste Civitas à Paris.

Mohamed Abrini, le troisième kamikaze de l’aéroport de Zavetem, arrêté vendredi en Belgique aurait expliqué aux enquêteurs que l’objectif initial de ce groupe de djihadiste était de viser l’Euro de football qui se déroulera en France en Juillet mais que, pris de court par l’enquête, ils se sont précipité et ont reporté l’attaque sur la Belgique. Pour le moment, la police et les magistrats cherchent à vérifier la véracité des propos tenus par le suspect.

 

A propos de Estelle 70 Articles
Passionnée d'actualités, Estelle s'occupe des rubriques France, International et Economie.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.