Panama Papers : la Fifa enquête sur un membre de sa commission éthique

Juan Pedro Damiani
Juan Pedro Damiani

La Fifa ou Fédération Internationale de Football Association a ouvert une enquête sur Juan Pedro Damiani, qui est un avocat uruguayen et membre de la commission d’éthique de la Fifa. Une enquête faramineuse sur les paradis fiscaux a été révélée dimanche et mêle trois personnes au scandale de corruption qui concerne la Fifa.  

11,5 millions de documents ont été rassemblés par le cabinet d’avocats Mossack Fonseca pour mener l’enquête, aujourd’hui appelée Panama Papers. L’enquête est réalisée par le Consortium international des journalistes d’investigation ou ICIJ. L’ICIJ a trouvé dans les documents que l’avocat Juan Pedro Damiani et son cabinet d’avocats auraient travaillé pour des sociétés offshore auxquelles Eugenio Figueredo, l’ex vice-président de la Fifa et ancien membre de son comité exécutif, serait mêlé. L’Uruguayen Eugenio Figueredo a notamment été arrêté à Zurich en Suisse fin mai 2015.

Un membre de la commission éthique de la Fifa mêlé à des comptes offshore

Juan Pedro Damiani serait aussi lié aux hommes d’affaires d’origine argentine Hugo et Mariano Jinkis, et leur aurait servi d’intermédiaire dans une société basée au Nevada aux Etats-Unis. Hugo et Mariano Jinkis sont les dirigeants d’une entreprise de marketing sportif et sont également poursuivis en justice par les Etats-Unis, qui présume un versement de plusieurs dizaines de millions de dollars de pots-de-vin, en échange de droits télévisés en Amérique du Sud.

L’ICIJ a déclaré qu’un porte-parole de la Commission d’éthique de la Fifa a rapporté que Juan Pedro Damiani avait bel et bel reconnu, le 18 mars, avoir eu des relations d’affaires avec Eugenio Figueredo. C’est à la suite de cette annonce que la Commission a décidé d’ouvrir une enquête préliminaire. Cependant, l’ICIJ précise que les documents collectés pour l’enquête ne sont pas explicites quant à l’existence de manoeuvre illégale, que ce soit de Juan Pedro Damiani ou de son cabinet. Jérôme Valcke, ancien secrétaire général de la Fifa licencié à la mi-janvier est aussi mentionné dans les documents en tant que propriétaire d’une société basée aux Iles Vierges britanniques, vraisemblablement dans le but d’acheter un yacht enregistré aux Iles Caïmans.

A propos de Gaelle 16 Articles
Gaëlle est notre spécialiste sportive et vous dira tout sur les dernières actualités Sport !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.