Prince Andrew : la famille royale d’Angleterre au coeur de nouvelles révélations graves et sordides !

Depuis les révélations de l’affaire Jeffrey Einstein, la famille royale d’Angleterre se retrouve éclaboussé par des accusations de pédophilie portées sur l’un de ses membres, le prince Andrew, fils de la reine Elizabeth II.

Prince Andrew
Source : Film Daily

Bien qu’il ait tenté de s’en expliquer dans une intervention télévisée douteuse, qui a contribué à le décrédibiliser encore plus, Andrew Windsor apparaît de plus en plus isolé.

Interdit d’apparitions publiques par sa mère, la situation ne risque pas de se calmer au regard des nouvelles révélations faites dans le « Daily Mail » de ce samedi 8 août.

Andrew et Jeffrey Epstein
Source : Film Daily

Le semble de plus en plus suspect

Alors que la reine, le prince Charles et les autres membres de la couronne britannique tentent de garder bonne figure, le scandale qui entoure le prince Andrew n’est pas près de s’arrêter.

Considéré comme un très proche ami de Jeffrey Epstein, au point que de nombreuses photographies montrent les deux hommes ensemble à plusieurs reprises, le fils d’Elizabeth II voit sa situation empirer un peu plus à cause de nouveaux détails sordides.

  • Mêlé au trafic sexuel de mineures mis en place par le milliardaire, Andrew Windsor a très vite été pointé du doigt par certaines victimes, et notamment par Virginia Roberts et les sœurs Farmer.
  • D’après celles-ci, le prince Andrew aurait tout bonnement profité du réseau pour les violer allègrement et sans aucune honte, alors que l’homme était lui-même père de deux petites filles.
Prince Andrew, Ghislaine Maxwell et leur victime
Source : Insider

Dans sa défense télévisée sur la chaîne BBC, le petit frère du prince Charles n’a fait qu’entretenir les suspicions à son égard, à cause de propos confus et contradictoires.

Après cette débâcle, la réaction de la monarque ne s’est pas fait attendre, puisqu’elle a tout simplement décidé de rayer de la scène publique son fils cadet.

Une décision qui n’a pas dû être facile à prendre en tant que mère, mais qui s’imposait pour préserver la dignité de la .

Aujourd’hui, le prince Andrew n’exerce plus aucune fonction à responsabilité, en plus de ne même pas être apparu aux fiançailles de sa fille Béatrice il y a quelques mois. Persona non grata au sein de l’élite anglaise, l’homme est même renié par les élus britanniques, qui ne lui accordent plus aucune commémoration, même le jour de son anniversaire.

Les secrets sordides s’enchaînent les uns après les autres

Il va de soi que cette affaire passionne les médias britanniques anglais et le peuple, ce qui ne risque pas de s’arranger avec les preuves qui s’accumulent.

L’ex-mari de Sarah Ferguson comptait d’ailleurs sur Ghislaine Maxwell pour le blanchir de ces accusations, alors que cette dernière était en cavale depuis l’arrestation de Jeffrey Epstein.

Arrêtée il y a quelques semaines, la maquerelle n’a absolument pas innocenté le frère du prince Charles, comme on pouvait s’en douter. Pire encore, il a été prouvé récemment que le prince Andrew avait des connexions très proches avec une autre suspecte dans l’affaire Epstein.

Andrew et Elizabeth II
Source : 8buzz

Le fils d’Elizabeth II aurait même passé des vacances avec elle, sur la fameuse île du pédophile, Little St James.

De quoi ternir un peu plus l’avenir du prince, qui apparaît pour le moment comme le seul coupable réellement identifié, parmi tous les amis du playboy américain qui ont profité de son trafic.

D’après Maria Farmer, l’une des victimes du réseau, la mystérieuse femme vivrait la belle vie dans un manoir de luxe en Angleterre et serait complètement passée sous le radar de la justice.

Reste à savoir pour combien de temps, puisque le FBI paraît bien motivé à faire tomber toutes les têtes mêlées de près ou de loin au pédophile, d’autant plus que celui-ci s’est suicidé en prison, emportant de nombreux secrets avec lui.