Meghan Markle, trop parfaite pour être honnête ? Ses amis balancent !

Meghan semble parfaite, très parfaite, trop parfaite. Sincérité ou fausseté ? on vous explique !

Meghan Markle bientôt dans un film ? Les producteurs se battent pour l’avoir !
Google images

Meghan semble être la femme parfaite. N’avait-elle pas dit à une ses amies, qu’elle sentait qu’elle était parfaite  pour être la future nouvelle princesse anglaise. En tout cas, c’est l’effet qu’elle a fait auprès de Harry. Un des amis du jeune prince avait répété à la presse, que très vite Meghan avait coché toutes les cases pour être une épouse royale. D’ailleurs la presse anglaise ne tarissait pas d’éloges sur la nouvelle amie du cadet du prince de Galles. Américaine, divorcée, self-made woman, engagée et moderne, Meghan coche toutes les case de la modernité avait écrit avec enthousiasme le Daily Mail au lendemain de l’annonce des fiançailles du couple. Le Sun, de son coté la comparait déjà à Diana, tout en taclant la « pauvre » Kate Middleton qui selon eux n’arrivait pas à la cheville de sa future belle-sœur. Les journaux pensaient que la jeune femme, naturellement séduisante, apporterait un peu d’air frais à la monarchie. Son coté engagé plaisait à la presse.

Meghan lâche ses engagements dès l’annonce de ses fiançailles

Las, dès l’annonce de ses fiançailles, celle que la presse anglaise venait d’accueillir comme le messie en raison de ses engagements, a démissionné de tous ses engagements. Très rapidement le palais a indiqué que les seuls engagements de Meghan seraient ceux de la Fondation Royale. Ce sont les Princes Harry et William qui ont créé cette fondation, avec Kate Middleton. Kate en est d’ailleurs devenue présidente peu après son . Bref Meghan faisait profil bas pour s’intégrer dans la .  En ce sens elle était parfaite, du moins au yeux de la cour. En apparence tout se passait bien.

L’aval de la souveraine

La première rencontre avec la reine s’était elle aussi bien déroulée. Harry avait d’ailleurs précisé que même les petits chiens de la reine avaient de suite accepté sa future épouse. De plus, Meghan étant la fiancée de son petit-fils préféré, la souveraine avait personnellement délivré un cours de protocole à la jeune femme. A l’issue de cette leçon, Sa Majesté avait estimé que Meghan était une jeune femme intelligente et bonne. D’ailleurs de nombreuses photos paraissaient dans la presse où on voyait Meghan souriante à coté de la reine. De là à dire que Sa Majesté préférait Meghan à Kate, le pas avait été vite franchi. Et effectivement. Très vite Meghan a eu ses premiers engagements royaux. Mieux, moins d’un mois après son mariage, la nouvelle duchesse a eu le privilège de monter dans le train royal et d’accompagner la reine. Or, ce train est réservé au monarque et à son conjoint, ainsi qu’à son successeur. Harry, William et Kate n’avaient pas eu ce privilège. Le signal était fort. Mais Meghan est-elle si parfaite que cela ou tout simplement fausse et opportuniste.

Ses amis d’enfance balancent

En fait, on ne peut que constater que depuis l’ascension fracassante de l’, des tensions se font jour. Harry a commencé par s’éloigner de la Fondation qu’il a pourtant créé avec son frère et sa belle-sœur pour monter sa propre fondation. Meghan, sans doute jalouse, a commencé à tacler Kate. Elle ghost ses amis et ce n’est pas le Piers Morgan qui en a fait les frais qui va nous contredire. Elle black-liste certaines de ses amies pour finalement quitter la famille royale et s’installer en Californie. En fait ses camarades de classe ne l’appréciaient guère, que ce soit au collège privé qu’elle a fréquenté ou au lycée. Tous parlent d’une jeune femme trop parfaite pour être honnête. Beaucoup parlent de fausseté. En effet, selon eux la jeune femme voulait surtout  se mettre en valeur. Selon les journalistes qui ont rédigé sa récente biographie, Meghan cherchait avant tout l’attention des autres et leurs louanges. Pour l’attention, elle a réussi.