Emma Watson clashée violemment par la jeune femme qu’elle incarnait dans The Bling Ring

L’actrice incarnait en 2011 Alexis Neiers, connue pour avoir fait partie d’un groupe de jeunes lycéens qui s’introduisaient dans les maisons de star pour les voler.

Emma Watson
Source : Instagram

Parmi les nombreux acteurs et actrices qui envahissent chaque année nos écrans de cinéma, certains se taillent une réputation bien plus positive que les autres. Peu d’histoires restent secrètes et le comportement de certaines stars de cinéma sont parfois dépeints par des sources (soit disant) proches. Mais les comédiens qui suivent une exemplaire carrière tout en gardant un capital sympathie indéniable sont nombreux, et Emma Watson en fait sans doute partie. 

L’actrice est connue évidemment pour la saga Harry Potter. De nombreux fans qui ont grandi avec les films (et donc avec elle) se reconnaissent en l’actrice, ce qui explique sans mal qu’elle soit tant aimée. Mais elle apparaît également aux yeux du grand public comme une personne sympathique, dotée d’une grand coeur (elle défend de nombreuses causes humanitaires) et pas une seule seconde problématique. Mais cela n’est pas vraiment de l’avis d’Alexis Neiers.

Emma Watson bientôt maman ?
Source : capture Twitter

Après Harry Potter, le changement pour Emma Watson avec The Bling Ring

Les acteurs qui se sont fait connaître avec un rôle ont parfois du mal à s’en défaire. Il est compliqué pour eux de suivre une carrière, eux qui sont sans cesse rattachés à un rôle en particulier. Emma Watson reste dans la tête de millions de fans Hermione Granger, l’attachante et très intelligente héroïne de la saga Harry Potter.

Mais une fois le huitième film tourné, l’actrice peut voler de ses propres ailes, et accepter de nouveaux projets où elle pourrait dévoiler de nouvelles facettes de son talent. C’est sans doute pour cette raison qu’elle a accepté l’offre de Sofia Coppola, elle qui lui proposait un film inspiré d’un fait divers.

Emma Watson parle de son désir d'enfant
Source : capture Twitter

Une anglaise pour jouer une californienne

Le pari était risqué. Emma Watson est anglaise, et est connue pour son délicieux accent british. Or, Sofia Coppola lui proposait le rôle d’Alexis Neiers, une californienne pure et dure. La jeune femme a dû travailler sur son accent, mais également son attitude, elle qui est à l’opposée de celle qu’elle devait incarner avec le plus de justesse possible.

Pour se faire, elle a raconté lors d’interviews qu’elle avait regardé Pretty Wild, la de télé-réalité américaine dont Alexis Neiers est la star. La jeune femme a gagné en notoriété avec le fait divers dont elle était une des protagonistes : elle et des amis se sont infiltrés dans les maisons de célébrités (avec beaucoup de facilités) dans le but de leur voler des objets de valeurs (généralement des vêtements).

Dans le film, nous pouvons voir les vrais victimes de ces vols, comme ou Kirsten Dunst (qui a travaillé à plusieurs reprises avec la réalisatrice).

Emma Watson n’a rien à voir avec Alexis Neiers, celle-ci l’attaque

Lors de la promotion du film, qui a notamment été sélectionné au festival de Cannes, Emma Watson a parlé de ce personnage à la psychologie diamétralement opposée à la sienne. « Le personnage est tout ce que je déteste – elle est superficielle, matérialiste, vaniteuse, immorale. Comment incarner quelqu’un que vous détestez ? Mais je trouve cela intéressant et cela me donne une nouvelle vision de mon travail et mon rôle en tant qu’actrice ». 

Il s’agissait d’un vrai challenge pour la comédienne, un moyen pour elle de montrer qu’elle n’était pas que Hermione Granger mais qu’elle pouvait également interpréter des personnages différents. Cependant, ses mots durs n’ont pas plu à la principale intéressée qui, sur , est revenue sur les mots utilisés par Emma Watson pour la décrire :

« J’ai vraiment eu un problème avec le commentaire qu’elle a fait à mon égard et sur le rôle, alors qu’elle savait pertinemment que j’avais été arrêtée et que j’étais accro à la drogue. Je suivais un traitement quand ils filmaient le film. Quand elle a dit ça, j’avais déjà déclaré avoir été abusée sexuellement durant mon enfance et que j’étais une addict à l’héroïne à l’époque ».

La star de télé-réalité reproche un certain membre d’empathie à l’actrice. 9 ans après la sortie du film (qui n’a pas marqué la carrière de la comédienne, ni celle de sa réalisatrice), pas sûr qu’Emma Watson décide de réagir et d’expliquer ses propos.

 

 


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.