Unorthodox, découvrez en plus sur la nouvelle série de Netflix

Drame familial, au cœur d’une communauté ultra-orthodoxe de New York, Unorthodox est un parti-pris artistique engagé, comme seul Netflix en a le secret.

Unorthodox

Prévue pour être dévoilée au festival Séries Mania de Lille, la nouvelle mini-série de , , n’a pas pu profiter de cette exposition médiatique, qui s’est vue annulée à cause du coronavirus.

Aucun souci à se faire pour le show néanmoins, puisqu’après avoir maintenu sa date de diffusion, Netflix a pu constater l’accueil chaleureux réservé par le public.

Unorthodox, un format court pour un impact maximum

Contrairement à la majorité des séries qui sortent sur Netflix, Unorthodox est une mini-série, qui contient seulement 4 épisodes de 54 minutes environ chacun. S’il n’est pas question à ce jour de produire une suite à cette première et unique saison, le succès immédiat de cette histoire bouleversante pourrait bien faire changer d’avis la plateforme de streaming, comme ce fut le cas dans le passé après la sortie de 13 Reasons Why. Il y aurait sans doute encore beaucoup à dire sur l’histoire de l’héroïne, Esty, véritable porte-parole de toutes les jeunes femmes du monde dont la liberté est bafouée.

Derrière Unorthodox, l’histoire bouleversante de Deborah Feldman

Bien loin de n’être qu’une fiction, Unorthodox est un véritable témoignage de vie pour l’écrivaine Deborah Feldman. En effet, tout comme Esther dans la série, celle-ci a dû fuir sa famille et la communauté juive hassidique dans laquelle elle était élevée, afin de retrouver sa liberté. Elle en a d’ailleurs longuement parlé dans son livre, Unorthodoxe: The Scandalous Rejection of My Hasidic Root, dont est partiellement adaptée la nouvelle pépite de Netflix.

Deborah Feldman a grandi dans le même quartier que celui d’Esty, à savoir la communauté juive hassidique ultra-orthodoxe de Brooklyn. Tout comme l’héroïne de la série, elle a également été élevée par ses grands-parents, après que sa mère ait fui la religion hassidique et ses abus faits aux femmes. Néanmoins, elle est partie pour Berlin un peu plus tard qu’Esther, et a eu un enfant avec son mari au contraire du personnage de la série.

Unorthodox révèle une jeune actrice pleine de talent

Pour incarner le personnage d’Esther Shapiro, directement inspirée de Deborah Feldman, la réalisatrice de la série a choisi une actrice israélienne pleine de talent, Shira Haas. Déjà récompensée par un Ophir de la meilleure actrice dans un second rôle, pour son interprétation d’Anna dans Noble Savage, cette jeune femme de 24 ans fait déjà l’unanimité dans le milieu du cinéma israélien. Attendue prochainement dans la nouvelle saison de Shtisel, où elle joue depuis 2013, Shira Haas devrait voir le succès critique et public de Unorthodox lui ouvrir les portes du cinéma international. Gageons qu’elle saura choisir parmi les diverses opportunités, d’autant plus qu’elle semble avoir des facilités dans l’apprentissage des langues, ayant appris le yiddish en moins d’un mois pour tenir son rôle dans Unorthodox.

« Faire cela en yiddish faisait partie du projet depuis le début. C’était la langue de la littérature et du théâtre. Il a été préservé par la communauté religieuse, et les hassidim sont les seuls à le parler quotidiennement. Il y avait environ dix personnes différentes impliquées dans ce projet qui venaient de la communauté, d’une manière ou d’une autre… » explique Anna Winger, scénariste de Unorthodox.


Avatar

Hugo Moratus

Passionné depuis mon plus jeune âge par le web, j'ai passé un bac L avant de me tourner vers la rédaction. Aujourd'hui, j'essaye de lier ces deux passions !