Saumur : deux personnes interpellées après le viol d’une fillette de 9 ans

À Villiers, une enfant de 9 ans a été violée. Dans le cadre de l’enquête, deux personnes ont été arrêtées notamment dans le Maine-et-Loire.

Police
Source : capture Pixabay

C’est un fait sordide qui est relayée dans la presse en ce début de semaine. Nous apprenons qu’une de 9 ans a été violée dans la Vienne à Villiers dimanche dernier. Le procureur de la République de Poitiers doit donner une conférence de presse ce mardi en début d’après-midi pour éventuellement partager des éléments supplémentaires selon Bleu. Des prélèvements ont toutefois été réalisés et les gendarmes attendent de savoir s’il existe une correspondance. En ce qui concerne la victime, elle se trouve depuis lundi au CHU de Poitiers.

Le déroulement de l’enquête dans la Vienne

Dimanche à Villiers, une enfant est enlevée alors qu’elle est âgée de 9 ans. Une personne aurait été témoin de la scène, elle aurait notamment pu partager des éléments importants concernant une voiture. Les enquêteurs ont pris au sérieux ce signalement pour une Citroën C3. Les enquêteurs ont ainsi pu découvrir que le véhicule appartient à un senior de 73 ans qui a également été victime d’un viol dans la journée de vendredi.

  • Grâce à ces informations, les enquêteurs ont interpellé les deux personnes dans la voiture volée.
  • Le véhicule a notamment été repéré lors d’une patrouille et deux individus ont été interpellés dans le cadre de cette affaire.
  • Selon les informations du Parisien, les deux individus seraient âgés de 31 et 27 ans, ils ont notamment été placés en garde à vue.

Le parquet de la ville a révélé selon le journal que l’une des personnes a été placée en garde à vue dans le cadre d’une procédure. Cette dernière a été réalisée pour des faits commis notamment du côté de Saumur. Il faudra désormais patienter pour savoir si les deux individus sont impliqués dans l’enlèvement de la fillette de 9 ans et du viol. Un dispositif avait été mis en place ce dimanche au niveau du Maine-et-Loire, des Deux-Sèvres et de la Vienne. Ce sont donc une centaine de gendarmes qui avaient été mobilisés et épaulés par un hélicoptère.

L’enquête est toujours en cours

Selon Europe 1 qui est à l’origine de cette information, nous apprenons que l’enfant a été libérée une heure après l’enlèvement par l’agresseur. Ce serait donc une élève de CM1 comme le mentionne le Parisien et elle était sortie pour acheter du pain à la supérette. C’est sur ce trajet qu’elle aurait été enlevée par un individu. Avant d’être conduite au CHU de Poitiers, elle a notamment pu être examinée et des traces de coups au niveau du visage ont pu être identifiées sans que nous connaissions la provenance.

Ce serait donc le même homme qui serait à l’origine des deux viols que ce soit pour l’enfant de 9 ans ou la vieille dame. Cela faisait près de deux jours qu’il était activement recherché. Nous attendons donc les déclarations de la justice via cette conférence de presse. Nous saurons alors si les prélèvements correspondent à l’ADN de l’un des individus. Pour l’instant, plusieurs questions demeurent : qui sont-ils ? Ont-ils des précédents judiciaires ? L’homme était-il un récidiviste ? Qui est le second homme ? Cela relance donc le débat concernant les agresseurs sexuels, leur suivi, leur incarcération et les méthodes employées pour qu’ils ne commentent plus de tels actes abjects. Récemment, un reportage a été diffusé sur TF1 et il a engendré une polémique à cause des conditions de vie de ces agresseurs.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.