Cheval mutilé dans le Jura : un nouveau cri d’alerte pour identifier les coupables

Dans le Jura, un appel à témoin a été lancé, car un cheval a été à nouveau mutilé. L’incompréhension règne.

Chevaux
Source : capture Pixabay

Depuis quelques semaines, cette scène se répète et l’incompréhension ne cesse de prendre de l’ampleur. Pourquoi les chevaux sont-ils mutilés ? La réponse n’est pas apportée et les habitants s’inquiètent. Il ne faut pas oublier qu’il s’agit de la quatrième alerte dans le Jura, plusieurs animaux ont été blessés. Le parquet a donc pris des initiatives notamment en lançant un appel à témoin. Le but premier consiste à identifier le ou les coupables. De plus, d’autres attaques du même genre se produiraient dans d’autres départements français.

Toutes les personnes peuvent partager leur témoignage

Le parquet de Lons-le-Saunier est en charge de ce dossier et il espère obtenir des pistes afin d’orienter les recherches. Pour l’instant, les chevaux sont de plus en plus nombreux à être mutilés sans aucune raison et il n’y a pas d’informations précises qui permettent d’arrêter les coupables.

  • Un numéro spécial a été mis en place notamment du côté de la gendarmerie pour rassembler tous les témoignages.
  • Le parquet a même partagé un communiqué de presse puisque la situation est très sérieuse et mérite la plus grande précision.
  • Les propriétaires de chevaux doivent aussi être vigilants notamment en se rendant assez souvent sur les lieux.
  • Les gardiens de chevaux notamment dans le Jura sont également appelés à la plus grande vigilance.

Après les tentatives d’agression, aucune trace ne semble être identifiée, ce qui rend les recherches beaucoup plus difficiles pour les officiers de la gendarmerie. Il s’agit toutefois d’un mystère qu’il ne faut pas prendre à la légère, car pourquoi mutiler des chevaux ? Depuis quelques semaines, ce sont tout de même quatre cas qui ont été rassemblés dans le même département sans que des explications ne soient au rendez-vous. Le mode opératoire reste le même alors certains se questionnent : est-ce les mêmes personnes qui mutilent les chevaux ? Selon BFMTV, les chevaux sont blessés au niveau des parties génitales et ce sont des juments qui sont touchées. Le communiqué révèle que des recherches sont menées notamment pour écarter l’éventuelle piste de l’accident.

Dans le Jura, une jument est décédée

La première jument attaquée se trouvait à Thoria, elle a été mutilée et elle a été retrouvée sans vie. Des attaques sont identifiées partout sur le territoire français, ce qui nourrit la thèse du mystère. Les gendarmes doivent bien sûr mener des investigations et une enquête a été ouverte pour des actes de cruauté sur un animal domestique. Si vous avez un cheval et qu’il se retrouve seul dans son enclos au cours de la journée sans qu’aucune surveillance ne soit identifiée, soyez vigilant, il pourrait être la cible de ces attaques. Entre décembre 2018 et août 2020, ce sont près de 11 cas similaires qui ont été identifiés.

Les mutilations concernent souvent des chevaux, mais également des animaux domestiques selon le service central du renseignement territorial. Les informations ont notamment été partagées par le Parisien, cela montre que le Jura n’est pas le seul département touché par cette cruauté. Si vous avez des informations, le procureur de la République, Lionel Pascal demande aux citoyens de joindre la gendarmerie, toutes les données peuvent être intéressantes, elles permettront peut-être d’arrêter cette frénésie macabre qui fait souffrir des animaux sans aucune raison. De plus, il y a un autre mystère : pourquoi s’attaquer aux parties génitales des juments ? Est-ce un rituel ?


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.