Agression à Strasbourg : la crainte de porter une jupe, un appel à témoins lancé

Aujourd’hui, il est possible de se faire agresser pour n’importe quelle raison : les vêtements, le regard, les cheveux, le comportement… Certaines personnes qui voulaient respecter les consignes pour le port du masque peuvent aussi être la cible de violence. Cela montre que notre société est très difficile et il faut toujours finalement marcher sur des oeufs de peur d’avoir des conséquences. Pourtant, une jeune femme de 22 ans a clairement le droit de se promener avec une jupe. Les médias nationaux mentionnent cette affaire sordide puisqu’elle a été agressée à cause, apparemment, de son vêtement. Des témoins sont alors recherchés, si vous avez assisté à la scène, vous pouvez contacter les forces de police.

15 personnes auraient été présentes lors de l’agression à Strasbourg

Ce n’est malheureusement pas la première fois qu’un tel fait divers est relaté dans le Bas-Rhin. Il y a quelques jours, une victime avait témoigné sur le plateau de Touche pas à Mon Poste face à Cyril Hanouna. Elle avait partagé son témoignage, elle avait été la cible de nombreux coups avec son amie alors qu’elles avaient seulement refusé de donner leurs coordonnées.

  • Cette jeune femme de 22 ans révèle qu’une quinzaine de personnes étaient présentes sur les lieux au moment des faits.
  • Dans les colonnes du Parisien, nous apprenons qu’elle a déposé une plainte selon la Direction Départementale de la Sécurité Publique.
  • L’agression aurait donc eu lieu sur le quai des Alpes et il faut savoir que cette zone de Strasbourg est très fréquentée.

Avec cette plainte, une enquête a vu le jour pour violences commises en réunion qui entraînent une incapacité n’excédant pas 8 jours. Des témoignages sont donc rassemblés pour tenter de retrouver l’ des faits. Les images des caméras de surveillance sont aussi exploitées selon le journal parisien. Un appel à témoins est tout de même lancé par la police pour tenter d’avoir le plus d’informations sur ce drame. De plus, personne n’est venu lui apporter son aide. Si certains ne veulent pas se mêler de la vie des autres, il y a des personnes qui ont la crainte d’intervenir, car, malheureusement, il est impossible de connaître la suite. Est-ce toutefois une raison pour laisser une femme se faire brutaliser ?

Trois hommes à l’origine de l’agression

Selon le compte Twitter des commissaires de police, ce sont trois hommes qui étaient présents lors de l’agression. Elle aurait donc été insultée à cause du port de la jupe et rouée de coups. L’agression a eu lieu aux alentours de 14 heures le 18 septembre dernier à proximité du centre-ville de Strasbourg. De ce fait, est-il impossible désormais de se promener sans être dérangé ? Des femmes relatent souvent via les réseaux sociaux le calvaire qu’elles peuvent vivre que ce soit en ville ou dans les transports en commun.

L’agression a également été racontée dans les colonnes de Bleu. Nous apprenons que la jeune femme a été insultée alors qu’elle passait devant les hommes. Elle aurait été immédiatement taclée parce qu’elle portait une jupe. Elle décide alors de répondre un simple « pardon » et à ce moment, les insultes fusent. Deux hommes la maintiennent au niveau des bras et le troisième lui administre quelques cous au visage. La jeune femme raconte que le trio a pris ensuite la fuite. Si vous avez des informations concernant ces hommes, n’hésite pas à contacter la police.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil » France » Agression à Strasbourg : la crainte de porter une jupe, un appel à témoins lancé