La princesse Charlotte : pourquoi elle n’a pas été demoiselle d’honneur au mariage de son parrain ?

La petite princesse Charlotte de Cambridge aurait du être demoiselle d’honneur. Nous vous disons pourquoi cela n’a pas été possible !

Source : Instagram

La petite princesse Charlotte, fille du prince William d’Angleterre et de son épouse, Kate Middleton, duchesse de Cambridge aurait du être demoiselle d’honneur en avril dernier. En effet, son parrain, Thomas Van Traubenzee devait épouser en seconde noces Lucie Lanigan O’Keeffe. Malheureusement la vague du a contraint le jeune couple a remettre la cérémonie. Ainsi les deux jeunes gens se sont mariés en comité très restreint il y a quelques jours.

Mais qui est Thomas Van Traubenzee?

Le parrain de la petite altesse est un ami de longue date du prince William. Les deux hommes se connaissent depuis l’école primaire de Ludgrove. Par la suite, les deux hommes se sont retrouvés ensemble au collège d’Eton qui a vu l’amitié des deux jeunes se consolider. Tout comme William, Thomas a connu des drames dans son enfance. Ainsi en 2002 son petit frère Henry, décède dans un de . Les parents de Thomas créeront une fondation en mémoire de leur fils décédé. Le acceptera d’en être le parrain. En 2012 Van Traubenzee se lancera dans l’immobilier de luxe où il fera de florissantes affaires, avant d’être racheté par Knight Frank, une autre société immobilière. Puis en 2015, le prince William lui demandera d’être le parrain de sa fille Charlotte, ce que Thomas acceptera avec enthousiasme.

Réputé pour être l’un des meilleurs amis de William, voir le meilleur ami du prince, Thomas n’est cependant pas exempt de frasques.

 

Un premier mariage avec Lady Melissa Percy

Lady Melissa Percy est une lady anglaise, fille du Duc de Northumberland et ancienne joueuse de tennis. Après quelques années de compétition, elle est revenue en Angleterre où elle devenue créatrice de mode. En 2013, elle s’est mariée avec le futur parrain de la princesse Charlotte. Lors de la réception qui a suivi ce mariage, le prince William s’était d’ailleurs cassé une dent. Mauvais présage ? En tout cas le mariage n’a pas fait long feu.

Un divorce express

Trois ans plus tard Lady Melissa Percy demandait le divorce en pointant « le comportement déraisonnable » de Thomas Van Traubenzee. Si le divorce a longuement fait jaser dans les châteaux et chaumières anglaises, aucun détail supplémentaire n’a filtré. En effet, le divorce avait été très brutal. La jeune femme avait obtenu presque instantanément un « decree nisi » de divorce. Il s’agit d’une procédure anglaise qui permet d’obtenir de suite un jugement provisoire mettant fin au mariage. Cette procédure est applicable lorsque la partie adverse ne conteste pas les faits.

Pour la petite histoire, le château d’Alnwick, propriété du père de Lady Percy est bien connu depuis la saga Harry Potter. L’imposante bâtisse a en effet été utilisée pour figurer l’école de Poudlard à l’écran.

Un second mariage avec l’une des maîtresses d’école de la princesse Charlotte

Le divorce n’a cependant pas détourné le meilleur ami de William du mariage. En effet, à peine quatre ans après son divorce, l’homme d’affaires projetait de se remarier avec sa nouvelle compagne et qui de mieux que son adorable filleule pour être demoiselle d’honneur ? Hélas, la crise du Coronavirus a passé par là et il était impossible de faire un grand mariage au mois d’avril, en pleine épidémie. Néanmoins, la jeune femme étant enceinte, le couple, sans doute désireux de se marier avant la naissance du fruit de leurs amours, s’est finalement marié en comité très restreint le 24 juillet dernier.

Or, à cette période William et Kate séjournaient à l’île de Scilly et étaient dans l’impossibilité de se rendre au mariage du meilleur ami. Cette incompatibilité de calendrier a sans doute beaucoup ennuyé le prince, ce dernier voyant ce mariage d’un très bon œil. Quant à la petite princesse, nul doute qu’elle aura encore souvent l’occasion d’être demoiselle d’honneur.