Le prince Charles : le futur roi est fermier !

Le prince Charles a un métier en attendant d’être roi. Charles est agriculteur bio !

Prince Charles
Source : Madame Figaro

On se demande souvent ce que font les membres de la d’ de leurs longues journées. C’est le cas du prince Charles. Certes, il attend de monter sur le trône, et ceci depuis plus d’un demi-siècle. Mais attendre que le trône soit vacant n’est pas un métier et cela n’occupe pas les journées. Certes, il y a la formation que Charles a eu pour régner un jour. C’est d’ailleurs cette même formation qui est dispensée au prince William, qui lui succédera à son père, du moins quand celui-ci aura fini de succéder à sa propre mère. En fait, le passionné d’architecture et d’art a une troisième passion. Et il en a fait son métier.

Un prince bio

En effet, le est un passionné d’agriculture biologique. Il a toujours été très engagé dans la préservation de la nature et dans l’instauration d’une agriculture respectueuse de l’environnement. Et en la matière, le prince de Galles est loin d’être un simple théoricien. En effet, Son Altesse Royale, le prince héritier est le fondateur de la ferme « Home Farm » . Il s’agit d’une exploitation agricole biologique qui se trouve dans les Cornouailles, dans le Sud-Ouest de l’Angleterre. En effet, le prince de Galles est aussi Duc de Cornouailles.

Une ferme bio

Le prince Charles a toujours été sensible à l’écologie. Dès 1985 il avait fait le choix de monter un domaine agricole biologique. Surnommé « le prince vert » dans sa ferme, Charles veille à ce que la nature soit préservée. En 1992 le père de Harry et William a lancé la marque « Duchy Originals » . Ce qui avait passé aux yeux des autres pour une lubie de riche qui s’ennuie est devenu l’une des plus belles fermes écologiques qui soit. La transition avait été faite en douceur et les revenus que tire aujourd’hui le prince Charles de sa ferme sont conséquents. En effet, le prince gère très intelligemment ses biens et il est l’un des membres les plus riches de la famille royale.

Un sanctuaire pour les espèces menacées

Le fils aîné de la reine a aussi fait en sorte que des espèces menacées soient élevées dans sa ferme. Ainsi on y trouve des vaches Shetland, des boeufs Angus, des brebis Suffolk, des cochons rouges Tamworth et bien d’autres dont les races sont menacées. Le bio est appliqué jusqu’au bout. C’est ainsi que les animaux du prince sont soignées  par phytothérapie ou encore par homéopathie. Ceci permet de garder la ferme exempte de produits chimiques.

 

Un exemple pour la région

Le prince vert n’est pas du genre à garder ses bonnes idées pour lui. En effet, il a fortement encouragé les autres fermiers de son duché à se convertir eux aussi au bio. Et son exemple est de plus en plus suivi. Bien entendu la ferme du fils de la reine vend ses produits. La marque « Duchy Originals » comporte près de deux cents références. Cela va de la viande et du lait jusqu’aux biscuits. Il a un accord avec une chaîne d’épiceries fines qui vendent ses produits. Les produits Duchy Originals sont d’ailleurs présents sur la table de nombreux palais royaux.

Une cession de bail

Par contre, on vient d’apprendre que le prince Charles vient de céder le bail de sa ferme. On ignore qui sera le futur fermier, le prince n’a pas communiqué sur cette question. Mais cette cession relance forcément les paris sur son accession au trône. En effet, la reine Elisabeth II a 94 ans, une rumeur veut qu’elle passerait la couronne à son fils lors de ses 95 ans. Mais comme pour toutes les rumeurs, on en ignore le degré de fiabilité. Mais en se séparant de sa ferme, le prince semble confirmer qu’il est bientôt l’heure pour lui de monter sur le trône d’Angleterre.