Le Prince Charles avait un grand projet pour Harry et Meghan Markle, annulé par leur départ

D’après différentes sources, Meghan Markle se plaignait de son rôle peu important au sein de la famille. Mais tout cela aurait pu changer si elle avait décidé de rester en Angleterre.

Meghan Markle et Harry
Source : Elle

Le feuilleton concernant et le est si riche en rebondissements et personnages qu’il pourrait facilement être transposé à l’écran dans une série à rallonge dans le style des Feux de l’Amour. Chaque semaine, de nouvelles révélations sont faites pour des sources se disant proches de la famille royale, ou par des auteurs officiels de biographies concernant les membres de cette même famille.

Et généralement, Meghan Markle ne sort pas gagnante des petites confidences qui sont faites à la presse, elle qui est généralement décrite comme une arriviste opportuniste et méchante. Difficile de déceler le vrai du faux pour autant.

Meghan et Harry trahis par un proche de Kate Middleton et de William ?
Source : capture Twitter

Meghan Markle n’était pas heureuse en Angleterre

S’il y a bien cependant une chose qui est évidente pour tout le monde, c’est bien le fait que l’actrice de Suit n’était pas heureuse en Angleterre. Elle a essayé, suivant par amour l’homme qu’elle aime, mais n’a pas réussi à s’imposer au sein d’une famille aux codes strictes.

Contrairement à Kate Middleton, Meghan n’a pas été soutenue par les citoyens anglais, voyant d’un mauvais oeil cette relation. Elle n’est en effet pas anglaise, est actrice, et a déjà été mariée auparavant. Elle ne remplit pas les cases de la parfaite épouse, contrairement à la femme de William. 

Le couple ne se soucie finalement guère de l’opinion public, se marie en grande pompe et annonce la grossesse de Meghan, qui réjouit les citoyens anglais malgré tout. Mais ceux-ci remarquent que malgré tout, l’ancienne actrice ne semble toujours pas heureuse. Loin de là.

Un Megxit qui fait polémique outre Manche

Finalement, le couple décide de demander une émancipation totale pour partir vivre aux États-Unis et y élever leur enfant, Archie. Les époux renoncent de ce fait aux avantages royaux dont ils bénéficiaient, à leurs droits et devoirs de membres de la famille. 

Depuis, ils vivent aux États-Unis, et Meghan Markle espère reprendre sa carrière d’actrice en marge de son travail de maman. En revanche, son départ n’a en aucun cas arrangé son image publique. Au contraire, les livres la concernant sont nombreux, et beaucoup mettent en avant le fait que la jeune femme serait antipathique et méchante.

On dit que beaucoup d’amis de Harry ne souhaitent plus le voir après avoir rencontré sa femme et que le jeune homme serait même coincé avec elle, alors qu’il ne serait pas heureux. Le déménagement a également ses revers : Meghan regrette le manque de sociabilité de son fils, lui qui est constamment entouré d’adultes. L’actrice n’a pas de famille (outre sa grand-mère) et prive son fils de ses cousins en partant vivre de l’autre côté de l’Atlantique.

Meghan
Source : capture Instagram @sussexroyal

Le projet avorté du pour son fils et sa femme

Parmi les éléments qui semblaient (d’après les livres) déplaire à Meghan, il y avait le fait qu’elle avait l’impression de n’être que la Princesse numéro 2, et de constamment passer après Kate Middleton. On vous parlait d’ailleurs récemment de la scène qui avait choqué Kate, celle où Meghan s’en serait prise à un membre du personnel de la femme de William, persuadée que celui-ci devait être à ses ordres. 

Si la volonté de Meghan Markle était de prendre plus de place, il semblerait qu’elle ait un peu trop précipité son départ. En effet, s’il y avait bien un membre de la famille heureux d’accueillir la jeune femme, c’est le père de Harry, le Prince Charles.

Celui-ci avait d’ailleurs un grand projet pour le couple. Il voulait en effet donner plus d’importance au couple et accroître leur rôle au sein de la famille. Mais cela n’arrivera donc jamais, du fait de l’émancipation du couple. Le Prince Charles était d’ailleurs très attristé par cette décision. Pour le média Fabulous, l’expert Royal Nigel Cawtone en parle en ces termes :

« Je pense qu’il a vraiment essayé de soutenir les envies de Meghan et Harry, tant que cela ne dérangeait pas les autres Altesses Royales. Mais au final, il ne pouvait pas faire grand-chose à part leur apporter un soutien moral (…) Il regrette sans aucun doute personnellement le fait qu’il ne verra plus son fils et sa famille aussi souvent que si ces derniers étaient restés.« 


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.