Jean-Jacques Bourdin vexé, Didier Raoult refuse une interview dans la matinale Bourdin Direct : on sait pourquoi

S'il y a bien une personne qui a réussi à faire du COVID 19 un tremplin vers la notoriété, c'est bien l'infectiologue Didier Raoult.

était inconnu du grand public il y a encore quelques semaines. Pourtant, son nom a rapidement été prononcé par beaucoup de français, assimilé avec celui de la chloroquine. 

L’infectiologue, dès janvier, estime que les médias en font trop avec le COVID-19 qui n’est ni si mortel, ni si transmissible. Il pense que, comme tout virus saisonnier, il est voué à disparaître au Printemps et constate à Marseille que le taux de létalité du virus est extrêmement faible.

Mais il se fait surtout connaître pour sa prise de position quant à un traitement supposément très efficace contre le virus. Selon lui, la chloroquine serait le traitement le moins cher et le plus efficace pour traiter le virus. 

Didier Raoult
Source : RMC

La chloroquine : le traitement miracle qui divise la communauté scientifique

L’infectiologue se base sur deux études chinoises qui démontrent l’efficacité du traitement et commence à en parler publiquement – et à attirer l’attention sur lui, en cette période trouble.

Bien que de nombreuses études démontrent que la chloroquine n’est en aucun cas efficace contre le virus, il dévoile en mars 2020 sa propre étude. L’hydroxychloroquine accompagnée d’un antibiotique serait très efficace pour traiter le COVID-19. 

La communauté scientifique est divisée, certains clamant qu’aucune étude démontrant l’efficacité du médicament n’est fiable, tandis que d’autres l’administrent déjà à des patients. Chez les personnalités, le professeur divise également, entre ceux qui le défendent, et ceux qui le dénigrent.

Cela fait grand bruit dans le monde entier, au point même où le Président des États-Unis Donald Trump, entre deux polémiques durant ses prises de paroles, annonce qu’il en prend à titre préventif. Cela ne peut pas lui faire de mal, dit-il. 

Donald Trump
Source : JDD

Jean-Jacques Bourdin voulait Didier Raoult dans son émission

Outre ses compétences scientifiques, le personnage de Didier Raoult passionne les français. Il semble seul contre tous, estimant que les médias diffusent des fake news concernant la chloroquine. 

Puisque de nombreux français sont adeptes de la théorie du complot, il gagne des fans en s’imposant face au Gouvernement (qui nie l’efficacité du médicament) et des autres professionnels de santé. 

Il fait tant parler de lui que le Président Emmanuel Macron le rencontrera à Marseille.

Une telle personnalité publique a logiquement intéressé l’interviewer . Animateur de la matinale Bourdin Direct sur RMC, le journaliste reçoit des politiques et autres personnalités le temps d’interviews souvent difficiles. Didier Raoult avait-il peur de ne pas être à la hauteur ?

Didier Raoult refuse de résumer ses recherches

Toujours est-il que Jean-Jacques Bourdin, intéressé par la force médiatique de Didier Raoult et curieux de le confronter, a invité à deux reprises le professeur. Mais ses deux invitations sont restées sans réponse. 

Dans C a vous, le journaliste et animateur s’est confié, disant qu’il ne l’invitera plus. Il considère que Didier Raoult est impoli, et qu’il ne lui proposera pas à nouveau de participer à son émission pour cette raison.

Jean-Jacques Bourdin se disait curieux de le rencontrer et de ne pas comprendre pourquoi celui-ci refuse vraisemblablement de participer à Bourdin Direct.

Mais sur le plateau de C que du kif, la nouvelle émission de Cyril Hanouna, le bras droit de Didier Raoult a décidé de défendre son ami, et d’expliquer la raison de cette non réponse.

N’y voyez pas là une quelconque lâcheté ou peur d’affronter le journaliste connu pour ses questions piquantes, il refuse simplement des interviews qui ne pourront pas refléter le fond de sa pensée. 

Didier Raoult
Source : La Voix du Nord

Didier Raoult ne peut pas répondre à tout le monde

Il explique en effet que Didier Raoult se fiche de savoir si l’émission est suivie par des millions de personnes. Il préfère se concentrer sur sa chaîne Youtube, dans laquelle il a tout le temps (et la liberté) d’expliquer selon sa volonté ses études.

C’est pour cette raison qu’il a accepté l’interview menée par Apolline de Malherbe sur BFMTV. On lui avait promis une longue discussion, dans laquelle il serait à même de démontrer ses études et ses convictions concernant l’épidémie de COVID-19. 

Un luxe qu’il n’aurait pas pu avoir chez Jean-Jacques Bourdin visiblement. De plus, le bras droit du professeur explique qu’il est très demandé et qu’il ne peut décemment pas répondre à tout le monde.

Une chose est sure, les admirateurs du professeur ne risquent pas de le voir prochainement en face de Jean-Jacques Bourdin, celui-ci n’acceptant pas l’impolitesse de l’infectiologue qui n’a pas daigné lui répondre.


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.