Vacances d’été : le « staycation », les nouvelles vacances à la mode

L’été 2020 est et sera forcément bien différent des autres. Avec la crise du coronavirus, les solutions pour partir à moindre coût sont de rigueur cette année.

Vacances été : les français partent en France !
Source : pxhere

Les vacances, cette année, seront inévitablement plus « réfléchies ». Si beaucoup attendaient cette période comme une délivrance, certains se posent malgré tout beaucoup de questions :

Bref les de cet été 2020 se révèlent être un vrai casse-tête pour les Français, et plus généralement pour tous les touristes du monde entier. Cette année est donc l’occasion de partir en vacances différemment et de découvrir de nouveaux concepts comme le « staycation », qui s’est donc fait une petite place dans la tête des touristes.

Qu’est-ce que le « staycation »

Le « staycation » nous vient tout droit des États-Unis, et donc de l’anglais qui veut littéralement dire « rester » (stay) et vacances (« cation », la contraction du mot « vacation »). Autrement dit, le « staycation » s’est mué en art de s’évader sans faire de kilomètres, en restant chez soi ou du moins, dans sa région.

Ce nouveau concept de vacances n’est en réalité pas si nouveau que ça. Il date en effet de 2008. À l’époque, une crise financière s’abat sur le monde et les États-Unis. Par manque de moyens, les Américains décident donc de revoir les exigences (et le budget par la même occasion) à la baisse. Le principe du « staycation » est donc né. Objectif : s’évader, s’échapper du quotidien sans pour autant dépenser des fortunes donc, en partant près de chez soi. Un concept qui a perduré, et qui, petit à petit, s’est installé ailleurs dans le monde et notamment En France.

Les bonnes raisons de faire du « staycation »

L’occasion est donc toute trouvée cette année. Avec la crise du covid, cette manière de « voyager » ou plutôt de profiter des vacances sans partir trop loin est devenue le remède à beaucoup de problèmes. Mais pourquoi faire du « staycation » ? Plusieurs arguments peuvent en effet exister pour décider de sauter le pas :

  • Économiser de l’argent. Une grosse part du budget vacances est bien souvent réservée aux déplacements (avion, train, voiture). En voyageant près de chez vous, ce sont donc des soucis en moins.
  • Découvrir de nouveaux endroits, dans votre région. Il n’est pas rare de se rendre compte que l’on ne connaît pas vraiment toutes les richesses de notre pays et encore moins celles de nos régions.
  • Voyager léger. Le « staycation », c’est avant tout partir près de chez soi (ou même rester chez soi) pendant une plus courte période. La valise se retrouve donc fortement allégée : plus de casse-tête pour faire rentrer toute votre vie dans un bagage cabine !
  • Plus de stress de voyage. Allez-vous rater votre avion ? N’avez-vous rien oublié chez vous ?
  • Mes valises vont-elles arriver elles aussi à destination ? Que de questions, et de stress à oublier pendant le « staycation ». Sans oublier le décalage horaire, un climat changeant, etc.
  • Soutenir l’économie française et locale. C’est une sorte de bonne action que vous ferez donc en voyageant près de chez vous.

 

Partir moins loin, moins longtemps

En avril dernier, selon un sondage IFOP pour BNP Paribas Real Estate, 55 % des Français envisageaient de ne pas partir en vacances du tout. Un chiffre bien supérieur aux 40 % qui se privent chaque année de vacances, faute de moyens. Si ces données sont impressionnantes, le « staycation » pourrait bien être le remède pour beaucoup de personnes en manque de temps et d’argent. Un simple weekend, où quelques jours près de chez soi, à faire des balades à vélo où à pied, pour découvrir ou redécouvrir son environnement semble être une solution toute trouvée pour pouvoir s’évader à moindre coût.

Les régions se mobilisent

Et si les Français n’ont que très peu d’argent à dépenser dans leurs vacances cette année, les professionnels du eux, font grise mine. Sans touristes étrangers, le Français est devenu la cible numéro un. « Pendant longtemps, la clientèle domestique et locale a fait partie de l’angle mort d’un secteur trop occupé à courir après la manne supposée des touristes étrangers, notamment chinois », a constaté Dominique Kreziak, maître de conférences à l’université Savoie Mont Blanc, et spécialiste des comportements dans le domaine du tourisme et de l’environnement.

Les hôtels aussi

Et pour attirer leurs nouveaux clients, les régions et les hôtels n’hésitent pas à multiplier les campagnes de pub pour rendre leurs régions et établissements attractifs. Pour les hôtels, ce sont des prix cassés qui sont proposés, notamment grâce au site « Staycation », qui propose depuis 2007 des séjours dégriffés d’une voire deux nuits avec petits déjeuner dans des hôtels 4 et 5 étoiles dans Paris, à Londres, mais aussi sur la Côte d’Azur. « L’hôtel devient une destination dépaysante à lui seul, l’occasion de découvrir un quartier et des commerçants », explique Mathieu Dugast, un des trois fondateurs du site.

L’occasion pour tout le monde de profiter des vacances, même courtes, dans des conditions plus qu’agréables. Comme quoi, partir loin n’est pas forcément synonyme de bonheur.


Emma Leroux

Emma Leroux

Récemment diplômée d'une école de journalisme, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.