Philippe Etchebest évoque avec émotion son père, voici ses touchantes déclarations

Philippe Etchebest est apparu à la fin du magazine Sept à Huit sur TF1 puisque la chaîne proposait un portrait spécial.

Etchebest
Source : capture Instagram @chef.etchebest

Vous avez tendance à le découvrir dans des émissions culinaires, mais Philippe Etchebest est aussi au rendez-vous pour défendre la profession et mettre en avant le travail des cuisiniers. Dans le portrait de la semaine diffusé dans le magazine Sept à Huit, il a notamment pu faire des confidences. Il a évoqué le confinement qu’il ne peut pas envisager à nouveau, car, pour lui, ce serait forcément du « suicide ». Déjà que des établissements n’ont pas pu perdurer à la fin du confinement, un tel retour pourrait exécuter d’autres professionnels déjà malmenés par la crise économique.

Philippe Etchebest évoque avec délicatesse son père

Le chef avait notamment pu discuter avec Emmanuel Macron pour que les restaurants soient pris en compte dans les mesures. Aujourd’hui, ils ont la possibilité d’ouvrir leurs portes en respectant un protocole très précis. Les tables doivent être à une distance d’un mètre au minimum, il faut un masque pour le personnel et se promener dans les allées. Philippe Etchebest avait notamment passé un coup de gueule après le déconfinement pour que les professionnels soient enfin entendus puisqu’ils étaient à l’agonie.

  • Pour le chef cuisto, il est impossible d’envisager un second confinement et il sait que le gouvernement ne pourra pas le faire.
  • Philippe Etchebest a aussi évoqué son père qui est aussi de la profession et il n’a pas tendance à le couvrir de compliment.
  • Lorsqu’il a eu son titre de meilleur ouvrir de , son père a pu l’appeler notamment pour lui dire « bravo », le seul compliment de toute sa carrière.

Il a aussi évoqué les situations très difficiles lorsque la famille est aspirée par ce milieu des restaurants. Avec ses parents, son frère et sa soeur, il a donc connu ces contextes particulièrement complexes à cause d’une entreprise familiale. Toutefois, Philippe Etchebest a notamment pu découvrir cette profession aux côtés de son père et derrière les fourneaux, il l’aidait dès l’âge de 8 ans. C’était aussi un moyen pour cet de voir son papa puisque dans le cas contraire, il n’avait pas l’occasion de le côtoyer à cause de ce métier très prenant.

Philippe Etchebest pense que son père est fier de lui

Le chef révèle que, dans la famille, les compliments ne sont pas forcément au rendez-vous, ils peuvent donc être très rares. Son père a tendance à préciser selon Philippe Etchebest qu’il ne dit rien, c’est que tout va bien. Dans tous les cas, le chef est très impliqué dans le monde de la restauration et il n’hésite pas une seule fois à le mettre en avant. Il a révélé lors de cet entretien face à Audrey Crespo Mara que des amis et des confrères ne savent pas s’ils pourront se sortir de cette situation très difficile. En effet, il est impossible de récupérer le chiffre d’affaires perdu et lorsque les économies ne sont plus au rendez-vous, il suffit d’un pépin pour que la vie bascule.

Pendant deux mois et demi, certains n’ont donc pas pu se verser un salaire et les trous dans la comptabilité sont donc très importants. Certains de ces confrères ne savent pas comment ils peuvent s’en sortir. Les petites entreprises dans lesquelles les parents et les enfants sont très investis, un second confinement serait clairement un . Philippe Etchebest a donc évoqué ces situations avec une vive émotion.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.