Maïté est dévastée : son acolyte Micheline Banzet-Lawton est morte

Le célèbre binôme de Maïté, Micheline Banzet-Lawton est décédée à l’âge de 97 ans ce dimanche 23 août dans sa ville d’adoption, Bordeaux. Le duo drôlissime empreint de bonne humeur a excellé dans « La cuisine des Mousquetaires »

Maite

Elle a définitivement ôté son tablier… , qui a été l’adorable compère de pendant de nombreuses années s’est éteinte.

Un duo culte

Il s’agit d’un coup de foudre amical. C’est à Rion, dans les Landes que le grand ami de la pétillante Micheline Banzet-Lawton, Alain Pujol, leur a permis de se rencontrer dans les années 1970.

« Cette féministe qui ignorait le mot de féministe avait proposé à France 3 cette idée d’un tandem de femmes pour évoquer la cuisine gasconne, une sorte de duo à la Laurel et Hardy », a témoigné un proche à Sud-Ouest.

Micheline et Maïté, la Parisienne de naissance et la Landaise franches, géniales et généreuses ont ensuite enchanté la cuisine des Français pendant 15 ans. Les deux amies se sont délectées de concocter des mets à la fois rustres, authentiques et raffinés dans l’émission culte La cuisine des Mousquetaires, qui a fait des records d’audience de 1983 à 1997. Les inséparables avaient à cœur de sublimer les produits du terroir par le biais de recettes délivrées aux téléspectateurs. L’idée était belle et parfaitement réalisée.

Des scènes mémorables resteront à jamais dans les esprits comme la scène d’improvisation totale entre Maïté, Micheline Banzet-Lawton et ces malheureuses anguilles assommées par les deux cuisinières avec un pilon de mortier. Il est inutile de citer l’inoubliable séquence érotique lors d’une dégustation de l’Ortolan par Maïté.

Une grande journaliste passionnée de musique

Avant ces apparitions à la télévision qui l’ont sacralisée en tant que cordon bleu émérite, l’hôtesse née à Paris dans une famille aisée s’était précocement découvert un don pour le violon. Elle devint journaliste mélomane après s’être retrouvée seule, jeune. Son jeune mari parti rejoindre les troupes de la France Libre en Espagne fit d’elle une veuve.
Épanouie dans ce métier, elle put élever sereinement ses trois enfants orphelins d’un père. Elle co-fonda par la suite France Musique dont elle produisit pendant 35 ans plusieurs émissions comme Trois jours avec. Elle recevait dans ce programme des années 50 et 60, les plus grands musiciens du moment dont la dernière interview qu’elle fit de la célèbre diva grecque Maria Callas.

Solaire et charismatique, elle fréquentait les plus éminentes personnalités parisiennes et bordelaises. Elle fit à l’époque la rencontre d’un résistant bordelais Hugues Lawton qui l’épousa en second mariage, avant de lui donner un fils Pierre Lawton.

En 2007, la talentueuse et “touche-à-tout” Micheline Banzet-Lawton a publié un livre
d’entretiens avec la célèbre Maria Callas, 30 ans après la mort de la cantatrice.


Emma Leroux

Emma Leroux

Récemment diplômée d'une école de journalisme, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.