Xavier Dupont de Ligonnès : les policiers découvrent le berceau de Satan chez sa sœur !

Lors d’une perquisition chez la soeur de Xavier Dupont de Ligonnès, les policiers font une bien étrange découverte.

Xavier Dupont de Ligonnès
Source : RTL

L’affaire de ce que la presse a appelé « La tuerie de Nantes » n’a pas fini de faire couler de l’encre. L’affaire est en apparence relativement simple. Une famille de 6 personnes disparaît à Nantes, en avril 2011. Divers courriers et mails ont été envoyés aux écoles des enfants et au lieu de travail de son épouse faisant référence à une mutation professionnelle urgente. Mais au bout de quelques jours, une fouille des alentours de la maison de la famille permet de découvrir les restes de 5 personnes et des deux labradors de la famille. Après autopsie, il s’avère que les cadavres seraient ceux de l’épouse et des 4 enfants du . Cette découverte donne de fait le statut de principal témoin mais aussi de suspect au mari, le corps de ce dernier n’étant pas retrouvé.

Une chasse à l’homme

Suite à cette découverte, l’ensemble des policiers français se lancent à la recherche du principal suspect. Les dernières traces de l’homme sont pistées dans le Var, puis s’évanouit dans la nature. Parallèlement il est « vu » en de nombreux endroits. Plusieurs centaines de signalements sont faits, mais en vain. Aucune des pistes explorées ne donne de résultats. Il est vrai que l’homme a beaucoup brouillé les pistes. S’il a écrit aux uns qu’il partait vivre en Australie avec sa famille, il a écrit à sa famille qu’il était exfiltré aux Etats Unis dans le cadre d’une affaire de protection de témoins.

Des théories multiples

Toutes les théories ou presque seront passées en revue. Si pour la le fugitif est l’inévitable suspect de la tuerie, la famille de Xavier Dupont de Ligonnès n’adhère pas du tout à sa théorie. Pour d’autres l’affaire serait une vaste supercherie. En effet, en juillet 2012, le « Le Midi Libre » écrit « Et si l’affaire Dupont de Ligonnès était une vaste supercherie ? ». Le journal se base sur les affirmations de la famille du suspect. La mère de l’homme avait en effet prit très au sérieux la lettre que son fils lui avait adressée et dans laquelle il se disait exfiltré par les autorités américaines. Elle en veut pour preuve que ce courrier a été envoyé à 9 personnes de leur entourage. La mère affirme également qu’elle est persuadée que les cadavres retrouvés sous la maison de la famille ne seraient pas ceux de l’épouse et des enfants de son fils.

 Que vaut la théorie de la mère et de la sœur de Xavier Dupont de Ligonnès?

Cette théorie a toujours semblé des plus farfelues aux autorités. En effet, l’objectivité de la sœur et de la mère du fugitif peut porter à caution. S’il n’est pas facile de devoir envisager d’être du même sang qu’un meurtrier, les deux femmes ont néanmoins une vision de la vie qui peut être inquiétante.

Il faut savoir que la mère du suspect a fondé  dans les années 70 « l’église de Philadelphie », un groupement à dérive sectaire au sujet duquel un abbé local avait fait un signalement en raison du comportement inquiétant de ses membres. Geneviève, la mère du suspect disait recevoir des messages divins. Elle était persuadée que sa fille Christine, la sœur de Xavier était destinée à concevoir le sauveur, qui serait un bébé réunissant Jésus et Satan dans la même personne.

Une découverte glaçante

Or, lors d’une perquisition de la police chez Christine, les enquêteurs ont relevé la présence d’un berceau dans la chambre du couple qui n’avait pas d’enfants. Ce berceau contenait une photo d’un bébé blond. Entendu le couple a expliqué que c’était un objet de piété. Les policiers eux, ont été choqués et l’une des policières avait rajouté qu’elle avait eu l’impression de se retrouver face au berceau de Satan.