Top Chef – Jean-François Piège et Hélène Darroze : ruinés, appellent à l’aide !

À cause du coronavirus, la France va mal. Toute l'économie est à l'arrêt, et le déconfinement ne concerne pas tout le monde. Encore fermés, les restaurants sont de plus en plus menacés, y compris ceux des chefs Jean-François Piège et Hélène Darroze.

Jean-François Piège et Hélène Darroze
Source : DNA

Personne ne sait à quel moment les bars et les restaurants vont pouvoir rouvrir. Pourtant, la situation actuelle est terrible, et elle ne va pas arrêter de s’aggraver.

La fermeture des établissements a des conséquences sévères pour tous les chefs, même ceux que l’on voit à la télévision. Parmi eux, et , stars de « Top Chef », sont endettés jusqu’au cou.

La crise ne les a pas épargnés, comme de nombreuses autres entreprises, et ils s’inquiètent aujourd’hui pour leur avenir.

Jean-François Piège et Hélène Darroze sont au bord de la faillite

Leur ami Philippe Etchebest avait pourtant prévenu il y a quelques semaines. La situation des restaurateurs est aujourd’hui catastrophique. Si la fermeture des établissements n’est pas levée très vite, beaucoup de restaurants vont mettre la clé sous la porte. En effet, les gilets jaunes les avaient déjà fragilisés, et le secteur n’était pas prêt à affronter le coronavirus.

« La trésorerie était déjà très faible avec tous les mouvements sociaux qu’il y a eu. Il y a beaucoup de restaurants qui n’avaient pas suffisamment de trésorerie. Ils étaient au bord du précipice, et là ils sont au fond du précipice. », avait expliqué le présentateur de « Cauchemar en cuisine ».

Le jurys de Top Chef
Source : 20 minutes

À l’époque, le célèbre chef explique que tout le monde sera concerné. De la petite pizzeria au restaurant 3 étoiles, la crise n’épargnera personne. Et il avait raison, comme le prouve la situation de Jean-François Piège et Hélène Darroze. Malgré leur célébrité, leurs restaurants ouverts en 2018 et 2019 sont menacés. Pire encore, le chef Piège est propriétaire de 5 restaurants, ce qui complique encore plus les choses pour lui.

Interrogés par « Paris Match », le mercredi 13 mai, les membres du jury de « Top Chef » sont nostalgiques de leur dernière journée d’ouverture.

« À 20 heures, Édouard Philippe annonce qu’il faut avoir fermé à minuit. J’étais devant ma télé, hébétée, je n’y croyais pas. », explique Hélène Darroze.

Jean-François Piège
Source : Franceinfo

Pour Jean-François Piège, l’annonce du Premier ministre a été un vrai choc. Tous deux ont perdu d’importants stocks de nourriture, qu’ils ont donnés à leurs proches et à des associations. Mais ce n’est pas le pire, puisque Hélène Darroze affirme être très endettée deux mois plus tard. Elle confie avoir dû prendre le prêt garanti par l’État, et ne pas se sentir rassurée sur son futur chiffre d’affaires. D’après le chef Piège, ils ne feraient plus que 30 % de la somme habituelle.

Selon les deux stars de la télévision, les restaurants gastronomiques vont perdre 70 %, car il n’y a plus de touristes ni de repas de société. Jean-François Piège s’inquiète pour son avenir et celui de sa femme. En effet, le couple a acheté cinq restaurants et emprunté une grosse somme d’argent. Tous ces risques les mettent aujourd’hui en danger.

En Chine, les restaurants souffrent toujours du coronavirus

Jean-François Piège et Hélène Darroze s’inquiètent, car la situation des restaurants en Chine est toujours catastrophique.

  • Plusieurs semaines après le déconfinement, les établissements de leur ami Paul Pairet tournent au ralenti.
  • Sa plus grosse brasserie n’est qu’à 50 % et la seconde à 10 %.
Hélène Darroze
Source : L’Express

Alors que le virus circule toujours en France, les Français risquent de ne pas se précipiter dans les restaurants, même après leur réouverture. Comme l’avait indiqué Philippe Etchebest, le gouvernement va devoir prendre des mesures plus fortes. Hélène Darroze partage d’ailleurs son avis, comme elle l’a révélé dans « Paris match ».

« Le pays entier doit nous aider à nous relancer, sinon il y aura une hécatombe de chômeurs et de faillites. La France sans restaurants n’est pas la France. », annonce la chef.

Aujourd’hui, tout le monde se demande à quel moment les restaurants vont rouvrir. Selon des sources gouvernementales, la date du 15 juin serait avancée. Pourtant, rien n’est officiel, et le cabinet du ministre de l’Économie refuse de s’avancer.

En attendant, cela n’empêche pas Hélène Darroze de critiquer certains collègues. D’après elle, beaucoup de restaurateurs publient leurs actions solidaires sur les réseaux pour buzzer. Cette attitude l’agace beaucoup, car pour elle, les meilleures actions sont les plus discrètes. C’est d’ailleurs ce qu’elle fait depuis longtemps comme elle le précise, « sans fanfaronner » contrairement à eux.


Avatar

Ludivine Rivali

Rédactrice web et pigiste pour plusieurs magazines, je suis montée sur roulettes et je roule sur la vie. Autrice à mes heures perdues, je suis passionnée de ciné, séries et littérature.