Sharon Stone : elle dénonce les pratiques très douteuses d’un réalisateur connu !

Sharon Stone n’a jamais eu sa langue dans sa poche et la belle blonde vient une fois de plus de le prouver.

Source : Compte Instagram @sharonstone

Il ne faut pas se mentir, Hollywood a toujours été très sexiste. D’ailleurs, il suffit pour s’en convaincre de suivre « Mission Impossible » . L’acteur, depuis le début, est Tom Cruise. Depuis 1996, Ethan Hunt est joué par Tom Cruise. Entre temps Tom a vieilli, mais les actrices qui l’entourent sont à chaque fois des femmes bien plus jeunes. Donc l’acteur a le droit de vieillir. L’ non. Elle est changée. En fait, Hollywood ne connait que deux actrices inaltérables, ce sont Meryl Streep qui est le talent à l’état pur et Sharon Stone. Les autres actrices, une fois passée la quarantaine, la cinquantaine pour certaines, disparaissent de l’écran. La machine à rêve est aussi une machine à chair fraîche, du moins coté féminin. Coté masculin, il n’y a aucun problème. Ce ne sont ni Brad Pitt, ni Johnny Depp qui vont vous dire le contraire. En fait, c’est le mouvement #MeToo qui a libéré la parole des actrices.

Un mouvement créé en 2007

C’est en 2007 que le hashtag  a commencé à apparaître sur les  . Mais à ce moment-là, il était très peu connu et très peu suivi. C’est lorsque l’affaire Weinstein a éclaté aux USA que le mouvement a repris. C’est l’actrice Alyssa Milano qui a remis le mouvement au goût du jour. L’affaire du producteur Hollywodien avait choqué mais aussi divisé l’opinion. Mais toujours est-il que cela a provoqué une véritable onde de qui a commencé à libérer la parole des femmes. Et les chiffres étaient effrayants. Plus que les abus sur les femmes, c’est le silence qui a choqué. Tout le monde sait. Personne ne parle. En fait beaucoup de producteurs et de réalisateurs se prenaient des libertés avec les actrices. Celles qui refusaient se faisaient casser. Il y a une véritable culture du viol et du silence. L’impunité dont ont bénéficié certains est effarante.

Le comportement du réalisateur de Basic instinct 2

Dans une , la belle actrice explique qu’un des réalisateur de l’opus « Basic Instinct 2 » exigeait que l’actrice vienne tous les matins sur ses genoux pour qu’il puisse lui faire ses recommandations pour jouer. Comme s’il était impossible de travailler avec quelqu’un sans prendre la personne sur ses genoux. Outre le fait que ce soit du harcèlement sexuel, cela relève aussi de l’infantilisation et de la domination. En effet, outre le fait qu’il y ait des contacts physiques inappropriés, le réalisateur marque sa domination et son pouvoir d’imposer ses caprices à l’actrice. Bien entendu Sharon Stone refusait. Elle a expliqué que lorsqu’elle refusait, le réalisateur refusait de la filmer. On est bien en face de chantage pur et simple. L’actrice a été se plaindre aux studios. Ces derniers au lieu de mettre bon ordre dans ce genre de pratiques, ont préféré lui faire une réputation d’actrice difficile.

Il refusait de la laisser travailler si elle ne montait pas sur ses genoux

En fait, cela donne toute la mesure du sexisme Hollywoodien. En effet, les studios prennent fait et cause pour les réalisateurs, ou les producteurs voire les acteurs, certains étant du même calibre. Sharon Stone est une femme de caractère et elle ne se laisse pas abuser. Mais il est vrai qu’on peut se demander pourquoi l’excellente actrice qu’elle est n’a pas une plus grande filmographie. Le fait de refuser de se laisser agresser est sans doute une explication. En fait la position des studios fait que  ces hommes se sentent  impunis et cela explique que des personnages comme Weinstein aient pu faire autant de victimes. Et il est fort probable qu’il ne soit pas le seul. Espérons simplement que le témoignage de ces femmes courageuses mettent fin à ces pratiques douteuses.