Prince Harry victime d’un terrible burn-out, il a été rapidement interné !

On vient d’apprendre que le prince Harry a été interné en psychiatrie à Los Angeles suite à un burn out.

prince Harry
Source : Gala

Le burn out, voilà la version officielle de l’internement en psychiatrie du au début de l’été. Mais que s’est-il donc passé avec le cadet du prince Charles pour qu’il se mette dans un état pareil. Il est évident que l’année a été délicate pour le jeune prince. En effet, fatigué d’être moins bien considéré que son frère, le jeune homme a commencé à ruer dans les brancards. Le Duc de Sussex a aussi eu l’impression que sa femme était plus exposée dans la presse que les autres membres du palais. Découvrez pourquoi le Prince Harry a été interné ! Il est finalement comme tout le monde, il peut être touché par le burn-out.

View this post on Instagram

This afternoon, The Duke and Duchess of Sussex attended the annual Commonwealth Service at Westminster Abbey on Commonwealth Day, alongside Her Majesty The Queen and Members of The Royal Family. The Commonwealth is a global network of 54 countries, working in collaboration towards shared economic, environmental, social and democratic goals, and the Service today seeks to highlight the vast community which spans every geographical region, religion and culture, embracing diversity amongst its population of 2.4 billion people, of which 60 percent are under 30 years old. As President and Vice-President of the @Queens_Commonwealth_Trust, The Duke and Duchess of Sussex have been passionate advocates of the Commonwealth having spent many years working closely with the next generation of Commonwealth leaders. The theme of the Commonwealth for 2020 is ‘Delivering A Common Future: Connecting, Innovating, Transforming', placing emphasis on youth, the environment, trade, governance, and ICT (Information and Communications Technology) and innovation. From working to protect the earth's natural resources and preserving the planet for generations to come, to championing fair trade and empowering the youth of today to transform the communities of tomorrow, the Service celebrates the Commonwealth's continued commitment to delivering a peaceful, prosperous and more sustainable future for all. Photo © PA

A post shared by The Duke and Duchess of Sussex (@sussexroyal) on

La pression de la presse en

Ce faisant le jeune homme avait sans doute oublié qu’en épousant une actrice américaine, même peu connue en Europe et divorcée de surcroît, il aurait peut-être davantage maille à partir avec la presse. Cette dernière aurait sans doute été moins attentive s’il avait épousé une jeune anglaise ayant le même profil que Kate Middleton. Et pourtant la presse avait bien accueilli Meghan. Le Sun en avait même profité pour tacler Kate. Le magazine avait écrit en parlant de l’actrice « naturellement séduisante…tout le contraire de cette pauvre Kate ». Bien entendu, après un accueil aussi dithyrambique, les moindres actes de la nouvelle duchesse ont été scrutés. Ainsi, très vite, la presse a été moins élogieuse. Les caprices de Meghan commençaient à être connus. Plusieurs membres du personnel attachés au service du jeune couple ont démissionné en mettant en cause le caractère difficile de la duchesse.

View this post on Instagram

Apparently Prince Harry & Prince William’s close relationship started to dwindle after William warned his younger brother about dating Meghan. 😢 According to @scobiesnaps & @carolyn_durand’s new book ‘Finding Freedom,’ "Back when Meghan and Harry were dating, William, having met Meghan only a handful of times, wanted to make sure the American actress had the right intentions. 'After all, these are two brothers that have spent their whole lives with people trying to take advantage of them. As a result, William was seemingly much more cautious than his brother: "as William didn’t know a whole lot about Meghan, he wanted to make sure Harry wasn’t blindsided by lust." "Some members of staff were whispering words of alarm into the Duke of Cambridge’s ear," which is why the future king decided to speak seriously to his brother. "'Don’t feel you need to rush this,' William told Harry, according to sources. 'Take as much time as you need to get to know this girl.'" Unfortunately, William's unfortunate phrasing, in calling Meghan "this girl," didn't sit well with Harry. "Harry heard the tone of snobbishness that was anathema to his approach to the world. During his 10-year career in the military, outside the royal bubble, he had learnt not to make snap judgments about people based on their accent, education, ethnicity, class or profession." This was coupled with Harry's desire to break free from being the younger brother. "There was a thin line between caring and condescending. Just because he went about his life differently from his brother didn’t make it wrong." "Harry was pissed off… Pissed off that his brother would ask such a thing. Some felt it was an overreaction. But then, this sums them up as people—William, the calm and rational one, and Harry, who can’t help but take things far too personally." Another source elaborated, "Harry could see through William’s words. He was being a snob." I hope these brothers can find a way to forgive and mend their relationship. I do love seeing them together! ❤️🤞

A post shared by Meghan Markle (@hrhofsussex) on

Le Megxit

Harry avait ensuite du faire face à la naissance de son fils. Etre jeune papa suppose de nouvelles responsabilités qui peuvent être épuisantes au début. De plus la presse commençait à pointer de plus en plus le coté caractériel de la nouvelle membre de la famille royale. Cette dernière avait notamment été choquée du comportement de diva de la jeune femme. La presse n’avait pas manqué de rapporter que cette dernière s’en était pris à une suivante de Kate, lui reprochant de plus s’occuper de Kate que d’elle. En fait, la presse ne bruissait que de la jalousie de l’actrice envers l’épouse du prince William. Harry a pensé que le palais ne défendait pas son épouse. Le jeune duc avait aussi l’impression que l’histoire de sa mère, la princesse Diana se répétait. Le jeune couple a ainsi décidé de quitter la royauté. Ce départ s’était aussi moins bien passé que prévu, en raison de tensions avec la reine.

L’installation en Amérique

Les jeunes gens se sont installés au Canada. Mais très vite la polémique a monté. Les canadiens ne voulaient pas payer pour leur sécurité. Le couple s’est alors envolé vers les Etats-Unis et la Californie où ils se sont définitivement installés à Santa Barbara où le petit-fils préféré de la reine a fait un burn out nécessitant son entrée à la section psychiatrique d’un hôpital de Los Angeles.

Un jeune homme fragile ?

Le fils cadet de Charles n’en est pas à sa première dépression. C’est celui des deux enfants qui avait le plus mal supporté l’accident de la princesse de Galles. Harry avait à l’époque eu énormément de mal à s’en remettre et le prince Charles l’avait fait suivre par des psychiatres. En effet, il y a 23 ans, la princesse avait perdu la vie dans un accident de voiture provoqué par des paparazzis. Mais de nombreuses personnes avaient soulevé la théorie de l’assassinat et c’était encore plus insupportable pour le jeune homme. En fait, Harry a déménagé à Los Angeles, mais il ne pensait pas que sa famille lui manquerait autant. De plus, le jeune homme était habitué à la vie de prince anglais et non d’un quidam lambda aux USA. Et sa famille lui manque cruellement. Il s’inquiète pour son avenir et celui de sa famille, l’intégration aux Etats-Unis a été moins simple que prévu. Harry est à nouveau à la maison, il est rétabli. Espérons que l’avenir lui sourira.