Meghan Markle : ses vacheries pour tenter de faire de l’ombre à la famille royale !

Meghan revancharde ? Elle essaye par tous les moyens de faire de l’ombre à la famille royale !

Mariage de Meghan et Harry
Source : JDD

est décidément celle qui fait le plus l’actualité en ce moment . En effet, celle qui est jugée responsable du départ du prince Harry du palais, et de la brouille entre les deux fils de la regrettée princesse Diana semble vouloir éclipser la famille royale, et ceci surtout depuis qu’elle n’en fait plus partie. Il est vrai que depuis son entrée dans la famille royale, certaines langues se sont déliées. De plus, le jeune couple a jugé utile d’autoriser une biographie qui risque, à terme de leur porter préjudice.

Une rapide mésentente avec les autres membres de la famille royale

Meghan Markle avait été accueillie avec enthousiasme par la presse anglaise. Cette dernière espérait que la jeune femme allait apporter une bouffée d’air frais dans la famille royale anglaise. Le Sun, enthousiaste faisait un portrait élogieux de la belle en disant qu’elle était « naturellement séduisante…pas comme cette pauvre Kate » . Bref le ton était donné. Le Daily Mail estimait que américaine, métisse, divorcée et engagée dans des causes humanitaires, Meghan était la parfaite nouvelle princesse pour le pays. Ainsi Meghan arrivait en terrain conquis ; du moins le croyait-elle.

Les premiers couacs

Meghan a commencé à avoir un comportement surprenant avec certains des ses amis dès que son idylle a été connue. D’abord avec le journaliste Piers Morgan, qu’elle a ghosté à partir du jour où elle a rencontré Harry. Or, avant cette rencontre, ils étaient d’excellents amis. Elle avait aussi, à la même période, décliné l’invitation pour le de Patrick J. Adams, son partenaire dans la Suits au motif qu’elle ne voulait pas attirer les photographes. Il en avait déjà été de même avec son premier  mari, un producteur. C’était une histoire d’amitié qui s’est transformée. Une fois Meghan sous les feux des projecteurs avec son rôle dans Suits, elle a divorcé. Pour stabiliser son aura, et agrandir sa notoriété elle a créé un blog, qu’elle a abandonné en entrant dans la famille royale. Selon le frère de la duchesse, ses anciens amis ne la reconnaissent plus. Elle les snobe littéralement. Jessica Mulroney en a aussi fait les frais. Exit l’ancienne meilleure amie. Cette dernière envisage d’ailleurs d’écrire un livre sur Meghan Markle.

Une terrible jalousie envers Kate Middleton

D’autre part, il est évident que la nouvelle duchesse a eu un vrai souci de jalousie envers Kate Middleton. D’ailleurs tant Harry que Meghan se plaignaient de devoir accepter la préséance de Kate et William. Ce faisant la jeune arriviste oubliait qu’elle n’était « que » l’épouse du second fils du prince héritier. A ce titre, son époux, 5ème dans l’ordre de la succession au trône au moment du mariage, est devenu 6ème avec la naissance du troisième enfant de William. Meghan  ne pouvait donc venir et bousculer des traditions ancestrales en quelques semaines. Elle est d’ailleurs d’une telle jalousie envers Kate qu’elle a reproché à une des dames de la suite de cette dernière de davantage s’occuper de Kate que d’elle.

Des démissions en pagaille

Entre l’été 2018 et le printemps 2019, plusieurs membres du personnel affecté aux Sussex démissionnent dont un salarié qui avait plus de 17 ans d’ancienneté au service de la couronne. En cause ? les accès de colère de Meghan et les six voire sept feuillets de demandes qu’elle envoi à ses assistants chaque jour.

Le megxit et les mesquineries

Depuis le départ du jeune couple de la famille royale, pas un instant ne se passe sans qu’il y ait des plaintes. Dans leur biographie, les deux jeunes gens apparaissent comme des victimes professionnelles dont le puntching ball préféré est le couple des Cambridge. Pire, Meghan a programmé un interview avec l’ONG 19th le jour de l’anniversaire de la princesse Anne. En définitive, celle qui se prend pour Diana semble surtout être une arriviste qui a raté son ascension à la cour d’ et qui vexée, a préféré partir et tenter de régler ce qu’elle croit être ses comptes.