Eddy Mitchell en deuil : un ami du chanteur est tragiquement décédé !

L'ancien batteur du groupe Les chaussettes Noires, Gilbert Bastelica est décédé dans un tragique accident.

Si Les chaussettes Noires ne vous dit rien, il s’agit pourtant du premier groupe de rock français de l’histoire, avec à sa tête le chanteur Eddy Mitchell qui a depuis poursuivi avec le succès qu’on connait une carrière solo.

Toujours proche des anciens membres du groupe, Eddy Mitchell est aujourd’hui en deuil après le tragique décès du batteur du groupe, Gilbert Bastelica, renversé par une voiture sur une route départementale des Pyrénées Atlantiques. Il avait 76 ans.

Source : Closer

Eddy Mitchell : star du groupe Les chaussettes noires

Dès 1956, Eddy Mitchel et ses amis débutent une carrière dans la musique en montant un groupe de rock. Repérés par un directeur artistique appartenant à la maison de disque Barclays, ils se font appeler Les Five Rocks, puis les Cinq Rocks.

C’est en 1961 qu’ils adoptent le nom définitif, les chaussettes noirs. Le groupe est notamment connu pour la chanson Daniella, qui s’est écoulée à plus de deux millions d’exemplaire dans le monde.

Le groupe est composé des membres suivants : Eddy Mitchel (qui portait le nom de Claude Moine), William Bennaïm, Tony d’Arpa, Aldo Martinez et Jean Pierre Chichportich. En 1961, Gilbert Bastelica rejoint le groupe, en remplaçant Jean Pierre Chichportich, part en service militaire.

Il a poursuivi sa carrière aux côtés d’Eddy Mitchel jusqu’en 1971, bien après la dissolution du groupe en 1964, deux ans après le départ du chanteur vedette qui a préféré se tourner vers une carrière solo. Un choix judicieux, puisqu’il fait désormais parti des chanteurs les plus appréciés des Français.

Eddy Mitchell et Gilbert Bastelica se retrouve en 2010

En 2010, les deux compères se sont retrouvés lors d’un concert évènement à Pau. Eddy Mitchell performait pour la dernière fois lors d’une série de concerts d’adieu à son public.

Gilbert Bastelica avait été invité à le rejoindre sur scène, pour célébrer leur histoire commune dans la musique. Les collaborateurs de longue date ont ainsi pu dire au revoir au public comme il se doit.

Cette invitation témoignait de leur amitié. Gilbert Bastelica avait été choisi pour rejoindre le groupe suite à une sélection dans les studios Barclays. Lui seul avait réussi à restituer le roulement de caisse clair en introduction du titre Hey Poney. Il avait alors été reconnu pour son talent et invité à rejoindre le futur chanteur de Sur la route de Memphis.

Mais pour ne pas heurter les fans du groupe, Gilbert Bastelica se fait appeler Jean Pierre, en référence au précédent batteur. 

Source : Planet.fr

Gilbert Bastelica victime d’un accident de la route

Mais Eddy Mitchell est aujourd’hui en deuil, suite au décès surprenant et tragique de son ami. Selon le maire de Meillon (commune rurale proche de Pau), l’ancien batteur du groupe Les chaussettes Noires a été percutée par une voiture en pleine descente. Alors qu’il conduisait son véhicule, une voiture lui est rentré dedans de face.

Appelés sur place, les pompiers n’ont pas réussi à le réanimer. Mort des suites de l’accident, Gilbert Bastelica s’est éteint à l’âge de 76 ans.

source : Francetvinfo

Eddy Mitchell endeuillé par la mort de son ami

On imagine qu’Eddy Mitchell est particulièrement attristé par la mort soudaine de son ami et collègue. 

Le chanteur fait aujourd’hui parti des grands noms de la famille du rock français. Il avait notamment fait l’actualité lors de la mort de son cher ami Johnny HallydayIl s’est peu à peu effacé suite aux polémiques autour du chanteur.

Récemment, il a accordé une interview au magasine Télérama pour parler de sa carrière d’acteur. L’homme de scène a en effet mené de front deux carrières, dans le chant et la comédie. En 1995, il avait notamment obtenu le césar du meilleur second rôle masculin pour Le Bonheur est dans le pré. 

Source : Tele-loisirs

Mais aujourd’hui âgé de 77 ans, il dit ne pas être satisfait pour les propositions qui lui sont faites dans le milieu du cinéma et s’est même confié sur son grand rêve : celui d’obtenir un rôle dans la série Peaky Blinders. 

Il tient son amour pour le cinéma de son père, Robert Moine, qui lui a fait découvrir les westerns américains des années 50. Il avait notamment communiqué autour de son amour pour le septième art en animant pendant seize ans La dernière séance, une émission consacrée au cinéma américain qu’il affectionne tant. L’émission programmait des films hollywoodiens des années 50 et était tournée au cinéma Le Palace, dont le décors rappelle les années 50.

 


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.