Black Lives Matter : l’action forte de l’Académie des Oscars !

Comme chaque année, de nouveaux membres viennent compléter ceux déjà inscrits dans l'Académie. Et cette année, le nombre de femmes et de personnes de couleurs est bien plus élevé que les années précédentes, signe que les évolutions se font toujours.

Le mouvement Black Lives Matter prend une ampleur considérable depuis la mise à mort filmée de George Floyd, aux États-Unis. Cet afro-américain de 45 ans a été interpellé par quatre policiers blancs, et bien qu’il n’avait pas un comportement violent, il a été immobilisé au sol, son cou écrasé sous le poids du genou d’un policier. 

Impossible pour lui de respirer, il suppliera ses asseyants de le libérer. « Je ne peux plus respirer » implore-t-il, mais les policiers restent sourds face à ses demandes. Il ne s’en remettra pas. George Floyd devient alors malgré lui le symbole d’une société gangrénée par le racisme. Des manifestations ont lieu dans les rues, en dépit de l’épidémie de COVID-19.

Source : capture Instagram @blacklivesmatterfoundation

Les personnes de couleur implorent que le racisme cesse

Le mouvement prend une ampleur telle qu’il est relayé partout dans le monde. Il est important désormais de réaliser que le racisme est encore trop présent dans notre société moderne actuelle, en dépit des évolutions qui ont été faites avec les décennies.

Les marques commencent par réaliser leur erreur. On apprenait dans la foulée qu’Uncle Ben’s et Aunt Jemima verraient leur icône changer, car considérées – à raison – comme racistes. Les producteurs des Simpsons annoncent que les personnages de couleur ne seront désormais doublées que par des personnes de couleur – cela vous semble normal ? Ce n’était pas encore le cas. 

Le monde réalise qu’il y a encore de nombreux changements qui doivent être mis en place, qu’ils soient minimes ou non. Chaque avancée est bonne à prendre pour venir à bout de ces idéologies xénophobes et discriminantes qui hiérarchisent les vies humaines en se basant uniquement sur la couleur de la peau. Ce sont désormais les Oscars qui entrent en course.

Les Oscars ne veulent plus de polémiques

L’Académie des Oscars a déjà été vivement critiquée par la communauté afro-américaine pour le manque de visibilité qu’elle donne aux personnes noires travaillant dans l’industrie cinématographique. Il y a quelques années, étant donné l’absence de personnes de couleur parmi les nommés, le hashtag #OscarSoWhite était devenu viral. 

L’Académie s’était bien rattrapée par la suite, récompensant notamment Moonlight de l’oscar du meilleur film. Le film met en scène des personnages afro-américains et traite notamment d’homosexualité. Une distinction forte pour un film qui a notamment battu le favoris La La Land au terme d’un improbable quiproquo. 

Plus de femmes et de personnes de couleurs parmi les votants

Chaque année, de nouvelles personnes issues de l’industrie cinématographique intègre l’Académie des Oscars et peuvent donc voter pour élire les films qu’ils ont préféré. Mais il a été reproché à plusieurs reprises à l’Académie le manque de diversité parmi les membres qui la composent. 

La grande majorité était en effet composée d’hommes blancs, de plus de 60 ans. Mais cela sera désormais en passe de changer. Cette année, l’Académie des arts et des sciences du a choisi 819 nouveaux membres. Depuis 2016, un objectif avait été fixé pour encourager la diversité, et il est aujourd’hui rempli. 

33% des arrivants sont des femmes alors qu’en 2015, elles ne représentaient que 25%. Mais le changement est encore plus édifiant en ce qui concerne les minorités. En 2015, elles représentaient seulement 10% des nouveaux arrivants. Cette année, ce chiffre a quasiment doublé pour atteindre 19%. 

Parmi les nouveaux membres français, nous pouvons citer Adèle Haenel qui a fait sensation dans Portrait de la jeune fille en feu (de Céline Sciamma) et Ladj Ly, heureux réalisateur des Misérables qui était reparti avec le César du meilleur film.

Source : Instagram

La route reste encore longue pour la directrice générale

Cette amélioration pourra satisfaire les personnes qui luttent contre les discriminations et.ou le racisme. Mais Dawn Hudson, la directrice générale de l’organisation, admet que « la route reste longue« . Mais elle rassure les citoyens en indiquant que l’Académie est bien décidée à poursuivre cette évolution. 

En raison de l’épidémie de la COVID-19, les oscars se tiendront deux mois plus tard qu’habituellement, en avril 2021. Les cinémas sont encore fermés pour la plupart aux USA. En France, ils ont pu rouvrir avec des conditions très strictes, et nous vous proposions à ce sujet la liste des films à (re)découvrir en salles.


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.