Pourquoi les médias parlent-ils d’un confinement ‘soft’ ou ‘souple’ ? On vous explique tout !

Mercredi 28 octobre à 20 heures, Emmanuel Macron s’adresse à la nation par le biais d’une allocution en direct. Les citoyens français attendent avec impatience et inquiétude les paroles du président.

Emmanuel Macron
Source : capture YouTube

Depuis quelques heures, le mot confinement est à nouveau de toutes les discussions. Alors qu’on pensait en avoir fini après avoir subi cet enfermement forcé mais indispensable à la santé publique plus tôt dans l’année, il semblerait que la situation soit suffisamment critique pour justifier le grand retour du . Pour le moment, rien d’officiel n’a été annoncé. Il faudra en effet attendre 20 heures ce soir, mercredi 28 octobre, pour savoir exactement les mesures qui seront prises dans les jours à venir. Mais les rumeurs persistent et semblent vraies : ce sont quatre semaines de confinement qui nous attendraient. Mais attention, un confinement souple qui ne sera pas aussi strict que le précédent, qui avait duré huit semaines.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Je sais les efforts que nous demandons aux jeunes.

Une publication partagée par Emmanuel Macron (@emmanuelmacron) le

 

Les jeunes ne seront pas confinés ?

Beaucoup pense que les jeunes sont en partie responsable de la vivacité du virus sur le territoire français, de par les nombreuses soirées qu’ils ont pu faire sans respecter les mesures de distanciation sociale et les gestes barrières. Lors de son interview télévisée durant laquelle il a annoncé le couvre-feu localisé, s’est refusé de faire la morale aux jeunes. « C’est dur d’avoir 20 ans en 2020 » a-t-il dit, comme pour annoncer aux lycéens et étudiants qu’ils comprenaient leur colère, leur peine, et leur envie de continuer à vivre le plus normalement possible.

Et ce sont finalement les jeunes qui seront le moins touchés par ce confinement – s’il doit avoir lieu, évidemment. D’après les premières informations notamment rapportés par BFM TV, les écoles primaires et collèges ne fermeraient pas leurs portes. La discussion autour de l’ouverture ou de la fermeture des lycées a pris plus de temps, mais il semblerait que les lycéens continueront eux aussi d’aller en cours. Si confinement il y a, les élèves ne seront pas énormément chamboulés puisque leur quotidien consistera toujours à aller suivre des cours. Ils ne seront confinés que le week-end. Du côté des universités, les étudiants devront en revanche suivre les cours par distance, grâce aux outils technologiques à leur portée.

Et c’est pour cette raison qu’on parle de confinement moins serré, plus souple, que par le passé. Car nous avons une meilleure connaissance du virus, plus de tests, il est donc possible de mieux gérer la situation.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

👀 📸 Presse Sports #karimbenzema #realmadrid #championsleague

Une publication partagée par L’Équipe (@lequipe) le

Le sport professionnel ne sera pas impacté par le confinement

Les amateurs de sport le savent, depuis plusieurs semaines, ils ne peuvent plus se rendre dans les stades pour applaudir leur équipe (ou le nombre est extrêmement réduit). Les équipes de foot par exemple ne pourront désormais plus compter sur une poignée de spectateurs supporters (à cause du confinement) mais les championnats pourront se maintenir.

Pourquoi, alors que par le passé, les championnats avaient été stoppé net, ce qui avait créé un certain nombre de polémiques, notamment en Ligue 1 ? Pour les mêmes raisons avancées plus tôt. Les professionnels sont plus à même de gérer le . Les joueurs sont régulièrement testés, tout comme les membres du personnel. Il n’y a donc pas de raison qui pousse le gouvernement à demander un arrêt total des championnats. Vous pourrez donc en confinement suivre votre sport préféré et on sait que c’est un soulagement pour beaucoup.

Des attestations pour sortir de chez soi

Le couvre-feu avait suivi le pas du confinement avec des attestations pour justifier une sortie, on s’attend donc à ce que le gouvernement mette de nouveau en libre accès les papiers officiels qui vous seront nécessaires si vous quittez votre domicile. On semble reparti tout droit au mois de mars, même si vous l’aurez remarqué, certains changements sont à signaler. On vous parlait récemment des risques du confinement sur la santé mentale et comment mieux vivre ce moment difficile psychologiquement. On vous donne toutes nos astuces pour s’aérer l’esprit et préserver son moral pendant les semaines à venir qui rappelleront sans doute de mauvais souvenirs. On attend en tout cas avec impatience l’allocution d’Emmanuel Macron pour en savoir plus car, à l’heure actuelle, nous ne pouvons mettre en avant que des hypothèses.


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.